Les déchets jetés dans la rue dénoncés sur un site :

"Bandcochon" fête son premier anniversaire


Publié / Actualisé
Le site, www.bandcochon.re fête son premier anniversaire. Lancé depuis le 7 novembre 2011, il permet à chacun de dénoncer les endroits transformés en dépôts d'ordures sauvages à La Réunion, simplement en envoyant une photo. À l'occasion, nous publions le courrier des lecteurs de Bandcochon ci-dessous.
Le site, www.bandcochon.re fête son premier anniversaire. Lancé depuis le 7 novembre 2011, il permet à chacun de dénoncer les endroits transformés en dépôts d'ordures sauvages à La Réunion, simplement en envoyant une photo. À l'occasion, nous publions le courrier des lecteurs de Bandcochon ci-dessous.

"Bon anniversaire “Bandcochon”! Mais peut-on dire “bon” pour un tel anniversaire ?

1 an, il aura fallu 1 an pour commencer à faire réagir : on a beaucoup parlé des déchets ces temps-ci dans les médias...

1 an et après ? Certains ont annoncé qu'ils allaient “sévir” c'est-à-dire appliquer la loi et verbaliser bref, faire leur devoir, leur job, celui pour lequel nous payons tous.

Bandcochon attend avec impatience le résultat : le but ultime de ce site étant de disparaître parce que La Réunion gèrerait enfin ses déchets et que tous les habitants seraient enfin des citoyens responsables...

Nous avons donné tout notre temps libre pour cette cause ainsi que nos maigres économies pour payer les frais liés à la mise en orbite d'un site Web et son entretien mensuel.

La Réunion dans son orgueil insensé de vouloir implanter une “Sillycon Valley” péi a loupé une superbe opportunité de montrer son intelligence en adhérant complètement à Bandcochon et en soutenant les forces vives qui y participent (les chasseurs)... au lieu de ça, ils ont étalé leur stupidité crasse aux yeux du monde: constatez"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...