Marche pour le mariage homme-femme - Réaction de la présidente du Département :

N. Dindar: "On crée un foutoir législatif"


Publié / Actualisé
La présidente du conseil général Nassimah Dindar faisait partie, ce dimanche 9 décembre 2012, des personnalités politiques, à défiler dans les rues de Saint-Denis à l'appel du collectif "Tous pour le mariage homme-femme". Cette dernière rappelle qu'elle "a toujours été contre le mariage pour tous et le vote d'étrangers sans réciprocité". "Je me demande pourquoi on fait cette loi pour le mariage pour tous. A quoi sert-elle ? Aujourd'hui, deux êtres du même sexe qui s'aiment peuvent vivre ensemble, peuvent se transmettre du patrimoine et se protéger juridiquement. Alors pourquoi créer un foutoir législatif ?", déclare-t-elle.
La présidente du conseil général Nassimah Dindar faisait partie, ce dimanche 9 décembre 2012, des personnalités politiques, à défiler dans les rues de Saint-Denis à l'appel du collectif "Tous pour le mariage homme-femme". Cette dernière rappelle qu'elle "a toujours été contre le mariage pour tous et le vote d'étrangers sans réciprocité". "Je me demande pourquoi on fait cette loi pour le mariage pour tous. A quoi sert-elle ? Aujourd'hui, deux êtres du même sexe qui s'aiment peuvent vivre ensemble, peuvent se transmettre du patrimoine et se protéger juridiquement. Alors pourquoi créer un foutoir législatif ?", déclare-t-elle.

La présidente du conseil général note que "s’il faut légiférer, il faut le faire sur l’adoption. "Aujourd’hui, même pour les familles homme-femme, adopter relève de la croix et de la bannière. A peine 5% des dossiers aboutissent finalement à l’adoption. C’est cela qu’il faudrait changer, avant de penser à une loi sur le mariage et une adoption pour tous", souligne-t-elle.

"Des lois qui veulent toujours tout encadrer et finissent toujours par enlever de la liberté", termine Nassimah Dindar.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !