Parti communiste réunionnais - Saint-Louis :

Roger Hoarau est décédé


Publié / Actualisé
Roger Hoarau, frère aîné de Claude Hoarau et l'une des figures du PCR (parti communiste réunionnais), est décédé ce samedi 5 janvier 2013 à l'âge de 74 ans. Roger Hoarau est notamment à l'origine de la création de la section communiste de Saint-Louis et a été premier adjoint au maire de Saint-Louis Christian Dambreville de 1971 à 1977, mais aussi conseiller général et élu au conseil régional sous les mandatures de Paul Vergès. Dans un communiqué que nous publions ci-dessous, la municipalité de Saint-Louis salue sa mémoire. "Ce n'est pas se tromper que de dire que rien n'aurait été possible à Saint-Louis, sans l'action déterminante, les capacités d'organisateur, et la clairvoyance de Roger Hoarau", indique-t-elle. Une veillée se tiendra à partir de 10 heures ce lundi 7 janvier au funénarium de Bois d'Olives, où il sera incinéré le mardi 8 janvier.
Roger Hoarau, frère aîné de Claude Hoarau et l'une des figures du PCR (parti communiste réunionnais), est décédé ce samedi 5 janvier 2013 à l'âge de 74 ans. Roger Hoarau est notamment à l'origine de la création de la section communiste de Saint-Louis et a été premier adjoint au maire de Saint-Louis Christian Dambreville de 1971 à 1977, mais aussi conseiller général et élu au conseil régional sous les mandatures de Paul Vergès. Dans un communiqué que nous publions ci-dessous, la municipalité de Saint-Louis salue sa mémoire. "Ce n'est pas se tromper que de dire que rien n'aurait été possible à Saint-Louis, sans l'action déterminante, les capacités d'organisateur, et la clairvoyance de Roger Hoarau", indique-t-elle. Une veillée se tiendra à partir de 10 heures ce lundi 7 janvier au funénarium de Bois d'Olives, où il sera incinéré le mardi 8 janvier.

"C’est avec une grande émotion  que la municipalité saint-louisienne apprend aujourd’hui la disparition de Roger Hoarau, né le 21 décembre 1938. Scolarisé au Port, professeur d’histoire au Tampon et à Saint-Louis,  Roger Hoarau a mené pendant plus de 40 années un combat de tous les jours auprès du peuple de Saint-Louis et de La Rivière.

Cet engagement pour la justice, la dignité et le respect l’a mené à occuper plusieurs mandats électifs de premier plan. Roger Hoarau fut ainsi premier adjoint au maire de Saint-Louis Christian Dambreville de 1971 à 1977. Au cours de ce mandat il fut victime de la répression et de l'arbitraire policier comme d'ailleurs lors des élections cantonales de 1979, où il fut jeté en prison avec sept de ses camarades, avant d'être totalement innocenté.

Il occupa à nouveau la fonction de premier adjoint lors de  la mandature de Guy Ethève, de 1995 à 2001. Conseiller général de Saint-Louis de 1979 à 1998, il fut de 1995 à 1998 vice-président de l’Assemblée départementale. Elu au Conseil régional en 1998,  il en fut le 3e Vice-président de 1998 à 2001.

La municipalité salue la mémoire d’une figure du Parti communiste réunionnais, incontournable dans l’histoire de Saint-Louis et de La Réunion et s’associe à la douleur de la famille de Roger Hoarau, de ses amis et de ses proches. Ce n'est pas se tromper que de dire que rien n'aurait été possible à Saint-Louis, sans l'action déterminante, les capacités d'organisateur, et la clairvoyance de Roger Hoarau".

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !