A propos de la grève de la faim de Samuel Mouen :

Où sont nos deux poupettes de Saint-Denis ?


Publié / Actualisé
Voilà plus d'une semaine que Samuel Mouen est en grève de la faim devant la préfecture et que les soutiens se multiplient. Soutiens intéressés ou pas, chacun son opinion. Personnellement, j'ai la mienne et je sais que certain(e)s élu(e)s n'ont pas attendu Samuel Mouen pour demander le maintien du RSTA jusqu'à ce qu'une solution pérenne contre la cherté de la vie soit trouvée.
Voilà plus d'une semaine que Samuel Mouen est en grève de la faim devant la préfecture et que les soutiens se multiplient. Soutiens intéressés ou pas, chacun son opinion. Personnellement, j'ai la mienne et je sais que certain(e)s élu(e)s n'ont pas attendu Samuel Mouen pour demander le maintien du RSTA jusqu'à ce qu'une solution pérenne contre la cherté de la vie soit trouvée.

Ce que je constate, c’est que les critiques fusent de plus en plus à propos du silence assourdissant des élus de la majorité, notamment de Gilbert Annette. Le pauvre homme a sûrement besoin de vacances avant d’engager le difficile travail de labourage du terrain. Après 5 ans d’absence, c’est sûr que le bonhomme a besoin de repos avant de recommencer à faire semblant d’être proche des Dionysiens.  

Mais ce qui me choque davantage, c’est qu’il n’ait pas envoyé en service commandée et téléguidée ses deux poupettes de la mairie fraichement élues députées. Depuis 1 an, elles gesticulent, parlent pour ne rien dire, font comme si elles existent. Aujourd’hui, quand la population a besoin d’elles, on ne les entend plus parler. Certes, Monique Orphé a tenté de faire illusion en rappelant que le gouvernement prévoit de mettre en place une prime d’activité. Mais pour l’heure, nous en sommes encore qu’aux effets d’annonces. Une habitude de la maison socialiste dionysienne sûrement, multiplier les effets d’annonce juste pour gagner du temps.

Cette technique 100% Annette, on s’en souvient, a déjà fait ses preuves en 2008 pour dézinguer le sieur Victoria. Aujourd’hui, on ne peut que constater l’inefficacité de sa politique qui a fait de Saint-Denis une ville en sommeil.

Mais peut-être que le réveil sonnera en 2014… pour ramener ce bon vieux maire à la réalité et faire descendre ses deux poupettes de leur piedestal !  En attendant, des femmes et des hommes se mobilisent pour que les travailleurs les plus modestes puissent gagner 100€ de plus par mois.... une miette pour ces poupettes grassement payées !

Clément C.

   

3 Commentaire(s)

TITING, Posté
Quand on connait les antécédents judiciaires de cet homme ,même s'il a été puni par la justice une majorité de dyonisiens lui fait confiance!!!c'est çà la politique.Il ne faut pas se plaindre mais agir..Bande de poules mouillées!.Rassemblez vous avec Mr Moen ,Manifestez,demandez d'avantage de comptes à ces élus qui devraient laisser la place aux jeunes s'ils n'ont plus la force de se battre pour eux.9à aussi c'est de la politique et c'est encore +efficace que de rester chez soi en attendant que les choses se passent,se tassent,et restent...
Jean-pierre espéret, Posté
Très sexiste la qualification de "poupettes"! En ce qui la qualification de "ville en sommeil", si c'est le cas, sous Victoria c'était le coma dépassé!
bien amicalement
RIPOSTE, Posté
... Et , Gilbert Marie Raymond ANNETTE , toujours si prompt à sauter sur un micro dès qu'il s'agit de défendre la veuve et l'orphelin si c'est dans son intérêt avant tout .