Eveil citoyen 974 :

Dysfonctionnements de la justice : ils veulent camper devant le tribunal


Publié / Actualisé
Depuis ce jeudi matin 19 septembre 2013, une dizaine de justiciables mécontents se sont réunis devant le palais de justice de Saint-Denis, sous l'égide de l'association Eveil citoyen 974. Réclamant l'examen de leurs dossiers respectifs, qui traînent souvent depuis une dizaine d'années, dénonçant les dysfonctionnements du système judiciaire, ils ont prévu d'installer un campement aux abords du tribunal, à partir de ce lundi 23 septembre.
Depuis ce jeudi matin 19 septembre 2013, une dizaine de justiciables mécontents se sont réunis devant le palais de justice de Saint-Denis, sous l'égide de l'association Eveil citoyen 974. Réclamant l'examen de leurs dossiers respectifs, qui traînent souvent depuis une dizaine d'années, dénonçant les dysfonctionnements du système judiciaire, ils ont prévu d'installer un campement aux abords du tribunal, à partir de ce lundi 23 septembre.

Certains, comme Irénée Elisabeth, se sont déjà essayés à la grève de la faim. D’autres, comme Gianny Brezé, ont usé de tous les recours possibles pour faire valoir leur cause. Mais toutes les personnes réunies ce jeudi devant le tribunal de grande instance de Saint-Denis ont un point commun : ils s’estiment floués par un système judiciaire "à deux vitesse". Aussi sont-ils déterminés à manifester une fois de plus leur colère en campant devant le palais de justice. Ils avaient prévu de le faire dès ce jeudi soir, mais le chapiteau ne sera finalement installé que lundi 23 septembre. Ils reviendront tout de même dès ce vendredi passer la journée devant le tribunal, histoire de maintenir la pression.

"On restera toute la semaine prochaine s’il le faut", lance ainsi Salim Moussajee, de l’association Eveil citoyen 974, qui soutient tous ces cas particuliers. "Nous avons pu convaincre ceux qui souhaitaient faire une grève de la faim d’adopter une autre stratégie pour faire avancer leur cause, sans aggraver leur santé. Nous sommes là pour montrer notre présence et exprimer notre ras-le-bol de tout ça !", poursuit-il.

Derrière chaque cas se cachent en effet des affaires traînant depuis des années, des recours en justice en pagaille, des lettres recommandées à n’en plus finir et des frais d’avocats exorbitants. "Ici tout est bloqué par le copinage", estime Cléry Amoileole, qui a déposé une première plainte pour harcèlement moral contre son employeur en 2006 et désespère de la voir aboutir sept ans après.

"On nous dit que la justice est là pour défendre les petits contre les gros, mais c’est l’inverse...", déplore de son côté Gianny Brezé. Lui et sa femme se battent depuis dix ans pour récupérer un droit de passage sur leur terrain, après avoir subi "des agressions verbales et physiques ainsi que des menaces de mort" de la part de leurs voisins. "J’ai subi trois agressions physiques depuis 2012, mon portail a été détruit par un camion et on a massacré mon avocatier à la tronçonneuse", énumère-t-il. Ses nombreuses plaintes sont restées sans suite. "Je sais que ce sont des gros bras et des gens qui connaissent bien la police...", confie-t-il.

A leurs côtés est venu également se greffer le tout nouveau Collectif contre les arnaques sur internet (CCASI), créé par Marlène Jeanne, elle-même victime d’une escroquerie par le piratage de sa boîte mail. "Nous avons monté ce collectif car il y a trop d’arnaques à La Réunion. Je suis persuadée qu’il y a ici un réseau structuré complice de tous ces transferts d’argent", explique-t-elle.

Arnaques, dysfonctionnements judiciaires, petits arrangements, collusion... Voilà en vrac tout ce que dénoncent ces justiciables, qui espèrent bien enfin se faire entendre par ce nouveau mouvement. Avec l'objectif de lui donner un peu plus d'ampleur à partir de lundi prochain sous le chapiteau.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Tato, Posté
Je suis tout à fait d'accord avec vous association Eveil citoyen 974 ayant déjà fait l'expérience d'une justice à deux vitesses tout en ayant déboursé des sommes astronomiques en frais d' avocats avec toute la lenteur des procédures. Bravo pour ce que vous faites je vous ai rencontré ce matin devant le tribunal d'instance et ai pu discuter avec vous encore bravo pour votre courage
Maurice, Posté
de l'association Eveil citoyen 974, qui soutient et regroupe tous ces cas particuliers. ce n 'est pas une association il ne regroupe pas tous ces cas particuliers, c 'est une action citoyenne individuel en collectif