Dysfonctionnements de la justice :

Éveil Citoyen 974 passe du tribunal à la préfecture


Publié / Actualisé
Après deux jours de rassemblement devant le tribunal de Champ Fleuri, le collectif Éveil Citoyen 974 a pris la direction de la préfecture ce mercredi 11 décembre 2013, afin d'interpeller le préfet Jean-Luc Marx. "Nous voulons lui expliquer les différents problèmes que nous rencontrons dans les différents dossiers : justice, insalubrité, arrangements et connivence entre les avocats, les juges...", souligne Ruffine Hoarau, membre du collectif.
Après deux jours de rassemblement devant le tribunal de Champ Fleuri, le collectif Éveil Citoyen 974 a pris la direction de la préfecture ce mercredi 11 décembre 2013, afin d'interpeller le préfet Jean-Luc Marx. "Nous voulons lui expliquer les différents problèmes que nous rencontrons dans les différents dossiers : justice, insalubrité, arrangements et connivence entre les avocats, les juges...", souligne Ruffine Hoarau, membre du collectif.

Ce mercredi, le collectif Eveil Citoyen était accompagné de plusieurs associations, comme Zarboutan, pour poursuivre son combat devant la préfecture. Comme en ce début de semaine devant le palais de justice de Champ Fleuri – et comme depuis trois mois –, l’objectif est toujours le même : réussir enfin à se faire entendre.

"Nous attendons que les choses bougent, car actuellement il y a des gens qui sont à bout de force", reprend Ruffine Hoarau. "Plusieurs courriers ont été adressés aux différentes institutions pour les prévenir de la situation, mais il n’y a rien de fait, c’est le silence radio...", déplore-t-elle. Pour l’agricultrice de la Plaine-des-Palmistes, "si on ne nous dit rien, c’est sûrement parce qu’on dénonce une vérité".

"Nous ne comprenons pas pourquoi les institutions qui sont là pour aider la population nous laissent dans cet état d’esprit, au risque de créer demain de graves problèmes à La Réunion", conclut-elle.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !