Tribune libre - Question orale d'Huguette Bello à l'Assemblée nationale :

A propos de l'écart de prix entre La Réunion et la Métropole


Publié / Actualisé
Ma question porte sur les écarts de prix entre les régions mis en évidence par la dernière enquête de l'Insee et s'adresse à Mme la Ministre des Outre-mer. Attendue depuis plusieurs années, cette nouvelle comparaison spatiale montre que la vie est toujours plus chère dans les régions d'Outre-mer qu'en France continentale. Plus de 7% à la Réunion. Plus 12% aux Antilles.
Ma question porte sur les écarts de prix entre les régions mis en évidence par la dernière enquête de l'Insee et s'adresse à Mme la Ministre des Outre-mer. Attendue depuis plusieurs années, cette nouvelle comparaison spatiale montre que la vie est toujours plus chère dans les régions d'Outre-mer qu'en France continentale. Plus de 7% à la Réunion. Plus 12% aux Antilles.

De manière plus éclairante, l’analyse sectorielle pour la Réunion montre :
- que l’écart de prix reste impressionnant  pour les produits alimentaires qui coûtent près d’un tiers plus cher.
- que communiquer demande un budget plus important puisque pour la téléphonie mobile, à l’inverse d’Internet, la différence entre les tarifs s’est amplifiée.
- que les dépenses de santé sont 15% plus onéreuses.

Ces prix élevés concernent des biens et services de la vie courante. Ils sont pratiqués alors même que près de la moitié des Réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté national et que très souvent les retraités perçoivent moins de 400 euros par mois. Loin d’être marginale, la vie chère demeure une réalité quotidienne.

Les phénomènes de concentration et les multiples contraintes à l’origine de cette situation sont connus, tout comme sont identifiées (et parfois sanctionnées) les pratiques commerciales d’un certain nombre d’opérateurs.

La loi que nous avons votée en 2012 a permis de créer des outils de régulation économique innovants et spécifiques. Je pense particulièrement aux boucliers qualité-prix et à l’interdiction des exclusivités d’importation. Les résultats sont réels pour les produits pétroliers ou encore les tarifs bancaires. Mais l’enquête de l’Insee montre aussi qu’il est indispensable d’aller plus loin.

Pouvez-vous nous dire, Mme la Ministre, quelles mesures vous comptez prendre pour consolider et amplifier les mécanismes de lutte contre la vie chère.

Huguette Bello

   

2 Commentaire(s)

Armand GUNET, Posté
Pourquoi ne proposez-vous pas l'appellation "l'ancille de l'Outre-Mer" plutôt que de cumuler deux fautes avec LA ministre DES Outre-Mer ?
Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
400 euros c'est la misère... Que pensez-vous madame Belleo du fait que Valls veuille ... sous couvert d'Egalité... (beurk) mettre tout le monde à 400 euros mensuels... et pour avoir une ti guine monnaie en plus, être toujours sous la coupe du Département qui a pourtant jeté le dossier RSA.

On ne vous a pas entendu sur le sujet.

Ce n'est pas au plus démunis de cette île de financer son "RSA JEUNES" Quel hypocrite, quel scandale !



QUELLE INDECENCE DE TOUS CES ÉLUS GAVÉS

allo allo au secours, il y a un élu qui ne méprise pas les misérables sur cette île ? On ne vous entend point !