Identité :

[AUDIO] Mais au fait, c'est quoi être créole, c'est quoi être Réunionnais ?


Publié / Actualisé
La "somèn kréol" s'achève ce dimanche et met fin à plusieurs jours de festivités. Cette fin du mois d'octobre aura été teintée de tous les aspects culturels créoles qui défissent La Réunion. Rougay saucisses, maloya et langue créole ont été mis à l'honneur de temps de quelques fêtes de quartiers, d'expositions et de kabars. Mais au delà de l'aspect festif, la "créolité", la "réunionnité" sont des façons de vivre, des états d'esprit, une fierté. Dans la rue, la langue créole embellie la culture qu'elle représente, voguant tantôt entre le français et les accents originaires des différents territoires de la zone océan Indien. Après tout, c'est quoi être créole, c'est quoi être Réunionnais ?
La "somèn kréol" s'achève ce dimanche et met fin à plusieurs jours de festivités. Cette fin du mois d'octobre aura été teintée de tous les aspects culturels créoles qui défissent La Réunion. Rougay saucisses, maloya et langue créole ont été mis à l'honneur de temps de quelques fêtes de quartiers, d'expositions et de kabars. Mais au delà de l'aspect festif, la "créolité", la "réunionnité" sont des façons de vivre, des états d'esprit, une fierté. Dans la rue, la langue créole embellie la culture qu'elle représente, voguant tantôt entre le français et les accents originaires des différents territoires de la zone océan Indien. Après tout, c'est quoi être créole, c'est quoi être Réunionnais ?

"Vivre-ensemble", "générosité", "simplicité", "famille"… Il est presque évident que les Réunionnais se retrouvent dans ces différents termes. Et pour cause, les Réunionnaises et Réunionnaises nous l'expliquent eux-même. Dans la rue, sur un banc, sous un abri-bus, les créoles - un peu chauvins parfois - peinent à décrire ce qu'est vraiment, un créole, un Réunionnais. Une seule définition ne convient pas, tandis que l'explication dérive plutôt vers la description d'une façon de vivre, qui elle est unique.

Jean Albany, célèbre auteur du recueil de poèmes Zamal, avait lui, mis un mot sur ce qu'était le créole et en avait fait un mouvement culturel : la créolie. Entre l'être et la langue, aucune frontière, seule l'identité, que le citoyen créole cherche toujours à affirmer aujourd'hui, est inébranlable et ne varie pas d'une orthographe à l'autre.

Si la langue créole n'a toujours pas une graphie fixe, tant le parlé domine sur l'écriture, elle peut varier d'une micro région à l'autre, qu'un quartier dionysien, à un autre. Si les expressions créoles sont nombreuses, leur récurrence les fait camper dans une vulgarité humoristique, preuve en est ci-après.

Enfin, les personnalités réunionnaises influentes sont nombreuses, mais une a retenu l'attention de plusieurs personnes interrogées : Paul Vergès. Homme politique dévoué, ses actions persistent dans les mémoires, comme lui-même persiste à poursuivre son action, malgré son âge. Les artistes sont également présents, particulièrement ceux qui font du maloya, musique ambassadrice de la culture créole.

Si un micro trottoir n'est en rien représentatif d'une population, il peut être témoin d'émotions suscitées par une simple question : c'est quoi être créole ? A la fois simple et compliquée, une seule question ne peut convenir à toute la complexité de cette identité, cette origine, cet adjectif. Esclavage, engagisme, multi-culturlité et enfin départementalisation ont fait de cette "créolité", plus qu'une simple culture, mais un art de vivre, singulièrement réunionnais.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !