MENU

Lancée par l'Ecole du jardin planétaire :

Moabi, une application péi pour référencer les arbres remarquables de l'île


Posté par
Repérer un arbre, le photographier et l'envoyer grâce une application pour qu'il soit référencer sera désormais possible grâce à l'application Moabi. A l'origine de ce concept 100% réunionnais, l'Ecole du jardin planétaire, le conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) et une startup locale. Son lancement est programmée pour le 8 septembre sur mobiles et tablettes.
Repérer un arbre, le photographier et l'envoyer grâce une application pour qu'il soit référencer sera désormais possible grâce à l'application Moabi. A l'origine de ce concept 100% réunionnais, l'Ecole du jardin planétaire, le conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) et une startup locale. Son lancement est programmée pour le 8 septembre sur mobiles et tablettes.

Participer au référencement des arbres remarquables sera désormais une affaire de tous. Pour cela, l’école du jardin planétaire a voulu innover en lançant son application Moabi. Disponible dès le 8 septembre sur androïd, un peu plus tard pour iOs, l’objectif est que chaque arbre remarquable soit référencé afin d'être protégé. " Les arbres sont menacés par l’élagage, l’urbanisation. Ils sont trop souvent abimés ", regrette Sylvain Vaissière, chargé de mission à l’Ecole du jardin planétaire. Une façon également de sensibiliser les collectivités.

Le concept est simple, télécharger l'application, faire une photographie des arbres;  Ces derniers seront immédiatement géolocalisés puis intégrés à une base de données sur le serveur de l'application après que la personne ait renseigné une fiche signalétique. Toutefois, la commission pied'bois du CAUE se concertera sur la qualité, sur la rareté et sur le statut des arbres en question.

Mais qu'est ce que c'est un arbre remarquable? C'est un pied'bois qui semble hors du commun de part sa taille, sa hauteur, son espèce, sa forme, sa rareté... L'aspect esthtique rentre en compte mais pas toujours. "Il m'arrive de signaler des beaux arbres mais qui ne sont pas remarquables car il en existe beaucoup d'identique. on s'arrache les cheveux en commision", déclare Sylvain Vaissière

- Campagne de financement -

Cette application, conçue par Runware et soutenue par la Fondation Crédit Agricole, le Parc national de La Réunion et le Jardin d’Eden, va totalement dans le sens de l'école du jardin planétaire. Créée en 2014 par Sébastien Clément et Sylvian Vaissière, son but est de mieux faire connaitre la biodiversité et la nature de l'île à la population réunionnaise pour qu'elle soit mieux respectée. Cet école qui n'a pas de local pour le moment, organise régulièrement des rencontres avec la population lors d'ateliers, de sorties, de conférences : "A La Réunion on a beaucoup de nature, c'est bien de pouvoir diffuser les connaissances pour qu'elles soient mieux acquises". 

Afin de se développer et de s'équiper notamment en matériels : chapiteau, outillage, contener pour stocker, etc, l'école a lancé une campagne de finacement participatif sur une plateforme. L'objectif est d'ici le 8 septembre de receuillir 4200 euros. A une semaine de la fin, la cagnotte ne s'élève qu'à la moitié de l'objectif. "C'est vraiment dommage parce que si on n'atteittn pas cette somme, les euros engagés pour l'heure seront perdus", explique le chargé de mission. En effet, les personnes qui ont participé seront remboursées. 

Si vous souhaitez participer rendez vous sur le site www.ecoledujardinplanetaire.re à la rubrique financement participatif.

de/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !