Crise du BTP - Didier Robert s'est (encore) engagé en faveur d'un plan de réhabilitation :

Logement - On prend les mêmes promesses et on recommence


Publié / Actualisé
Ce mardi 5 septembre 2017, patrons et syndicats du bâtiment sont descendus dans les rues du chef-lieu. Faute à un secteur en crise, qui peine à remonter la pente, faute d'activité et de chantiers. Lors de cette manifestation, le Conseil Régional a reçu une délégation et a notamment promis la mise en place d'un plan de réhabilitation des logements. La promesse n'est pas nouvelle.
Ce mardi 5 septembre 2017, patrons et syndicats du bâtiment sont descendus dans les rues du chef-lieu. Faute à un secteur en crise, qui peine à remonter la pente, faute d'activité et de chantiers. Lors de cette manifestation, le Conseil Régional a reçu une délégation et a notamment promis la mise en place d'un plan de réhabilitation des logements. La promesse n'est pas nouvelle.

 

À situation exceptionnelle, déclaration exceptionnelles. Le BTP en crise a déplacé 3000 personnes ce mardi à l’occasion d’une manifestation réunissant les patrons et les salariés du secteur. Et à l’issue d’une rencontre avec Didier Robert, une promesse a été lancée avec la mise en place d’un "plan de réhabilitation des logements, 800 millions d’euros étalés sur 10 ans" a rapporté Bernard Siriex à notre micro.

Le président de Région se dit même prêt "à démarrer de suite", en souhaitant une rencontre "qui peut être lancée dès 2018" entre le BTP , les services de l’État et bailleurs sociaux.

Pause, rembobinage, on ne l’a pas déjà entendue, cette déclaration ?

Mais si, rappelez-vous. Nous sommes en 2015, Didier Robert est alors candidat à sa successsion à la tête du conseil régional. Profession de foi, promesses électorales, annonces fracassantes… et dans tout ça, on a l’assurance d’une réhabilitation des logements insalubres.

"Dans la continuité des actions engagées en faveur du logement social, un vaste plan de réhabilitation des logement sociaux sera initié pour permettre aux Réunionnais les plus modestes d’accéder à un logement décent. Entre 500 millions et 1 milliard d’euros seront débloqués pour un vaste plan de réhabilitation de 20 000 logements sociaux avec l’objectif de favoriser l’accession à la propriété de tous" assurait t-il alors dans son argumentaire de campagne.

Ça, c'était il y a près de deux ans. Ce discours était, à peu de choses près, le même lors de la campagne pour les régionales de 2010.

Depuis, le BTP a continué de s'enfoncer dans une crise sans précédent. Un tiers des salariés du secteur a été licencié, la moitié des entreprises a disparu et 20 000 familles attendent toujours le toit qu'aurait pu leur apporter le "vaste plan de réhabilitation des logement sociaux" promis...

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient, ont sans doute ricané certains en écoutant Didier Robert plaider ce mardi pour  un "plan de réhabilitation des logements, 800 millions d’euros étalés sur 10 ans"...

Mais ce ne sont que des méchantes langues.... Le président de Région a fait une nouvelle (ou ancienne) promesse, il s'est dit prêt "à démarrer de suite" : dont acte.

www.ipreunion.com

 

 

   

8 Commentaire(s)

Jocelyne Fontaine, Posté
Il est plus facile même par une convention publique d 'aménagement ILLEGALE d 'EXPROPRIER les gens de manière vicieuse grâce à la loi de l 'expropriation SCELERATE pour faire des logements soit disant sociaux en absorbant un maximum de subventions de l 'Etat plutôt que de faire de la Résorption d 'Habitats Insalubres . Ils en sont déjà à inventer des cas d 'insalubrité ou à jouer avec le sens des mots !
Le gouvernement manque trop de vigilance dans les demandes de contrôles de légalité ! C 'est insupportable !
Toujours le même , Posté
Pffffff il nous raconte des blagues depuis 2010 et La Réunion crois à tout ce qui dit (enfin une partie dieu merci)
Pénélope, Posté
La plupart du temps "on" travaille à comment faire pour étoffer son panier garni...: missions, spl, embauches d'untel ou d'untelle, subventions mardi-gras (toujours aux mêmes)....

Soyez patients lol les sans-dent n'ont qu'à se loger dans des villas particulières à 2300 euros... et venir ramasser les miettes sous les tables bien garnies de ses galas en missouk .... toujours pour les mêmes. Arrêtez de vous plaindre.
Lapo, Posté
Ce monsieur est un danger pour La Réunion #foudeor
Jolaracaille, Posté
Le port du casque audio devrait être obligatoire avant chaque discours du roitelet Didier ROBERT, ce qui éviterait d'écouter ou plutôt d'entendre les sempiternelles promesses de ce triste personnage !
CHABAN, Posté
Mauvaise presse va, vous êtes méchant vous n'aurez pas les 2 000 000....😂

Pour le logement il a trouvé LA solution, se verser une aide de + 2000€ pour son propre logement...
TAGOUN, Posté
Hé oui quel champion du rétropédalage ce Didier....comique chaque jour qui passe si la situation n'était pas triste.
CONTRIBUABLE, Posté
QUANT SES PROMESSES DE CONQUÊTE DU POUVOIR SERONT ELLES ENFIN CONCRÉTISÉS PEUT ÊTRE LORS D UNE ÉNIÈME CANDIDATURE ? IL NE FAIT QUE CRITIQUER LE GOUVERNEMENT FAUDRAIT QU IL BALAI DEVANT SA PORTE AVANT TOUT FAUT QU IL FASSE SA PROPRE AUTOCRITIQUE .