Jean-Hugues Ratenon veut rencontrer Pierre Alessandrini, auteur d'un étrange tweet :

La comparaison avec les singes indigne les réseaux sociaux


Publié / Actualisé
Après son allocution le 20 décembre dernier devant l'Assemblée nationale, Jean-Hugues Ratenon a été victime d'une étrange comparaison sur Twitter de la part de Pierre Alessandrini, directeur de cabinet du maire de la ville de Porto-Vecchio en Corse. "On descend tous du singe (...) Normalement, la comparaison avec lui s'arrêtait à la taille et à la patte gauche. Mais décidément la ressemblance devient troublante !", écrivait l'homme corse le 20 décembre. Sur les réseaux sociaux, ses propos suscitent un véritable tollé. Pierre Alessandrini a fini par présenter ses excuses sur Twiter en fin d'après-midi ce jeudi. Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi, Jean Hugues Ratenon dit souhaiter le "rencontrer et en discuter" avec Pierre Alessandrini
Après son allocution le 20 décembre dernier devant l'Assemblée nationale, Jean-Hugues Ratenon a été victime d'une étrange comparaison sur Twitter de la part de Pierre Alessandrini, directeur de cabinet du maire de la ville de Porto-Vecchio en Corse. "On descend tous du singe (...) Normalement, la comparaison avec lui s'arrêtait à la taille et à la patte gauche. Mais décidément la ressemblance devient troublante !", écrivait l'homme corse le 20 décembre. Sur les réseaux sociaux, ses propos suscitent un véritable tollé. Pierre Alessandrini a fini par présenter ses excuses sur Twiter en fin d'après-midi ce jeudi. Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi, Jean Hugues Ratenon dit souhaiter le "rencontrer et en discuter" avec Pierre Alessandrini

Alors que l'année 2018 se rapproche à grands pas, certaions n'en ont visiblement pas terminé avec leurs vieux démons. Pierre Alessandrini, directeur de cabinet du maire Georges Mela de la ville de Porto-Vecchio (Corse), en est la triste illustration.

Après le discours –applaudi par tous les parlementaires- du député réunionnais Jean-Hugues Ratenon devant l'Assemblée nationale le 20 décembre dernier, des messages fusent sur Twitter après que Jean-Hugues Ratenon ait déclaré : "Je suis fils d'engagé et d'esclave. Je ne suis pas mendiant, mais je suis un nègre, un résistant, un insoumis". Le député rappelait le martyr des esclaves dans l'ancienne prison Juliette Dodu à Saint-Denis, dont il demandait la création d'un "lieu de mémoire".

À la suite de l'allocution, le directeur de cabinet Pierre Alessandrini lâchait sur Twitter : "On descend tous du singe. Eventuellement, on peut faire fermer tous les zoos. Et en faire des lieux de mémoire. Ras le bol de ces discours ! Normalement, la comparaison avec lui s'arrêtait à la taille et à la patte gauche. Mais décidément la ressemblance devient troublante !".

- "Propos haineux" -

Repris par le député Ratenon sur sa page Facebook, les propos ont suscité une vague d'indignation au sein de la population réunionnaise et sur les réseaux sociaux. Sur notre page Facebook ce jeudi 28 décembre, plusieurs internautes dénonçaient "des propos haineux", "scandaleux" et "graves". Pour un autre lecteur, "il faudrait rappeler à ce missié quel est l'origine de la symbolique de la tête de maure sur le drapeau Corse (mise en esclavage du dulcinee corse par les Maures), mais malgré cela, il ne comprendra, jamais !!".

Sur la page Facebook de Jean-Hugues Ratenon, les réactions sont elles aussi vigoureuses. "Indigne et méprisant !", "Minable ! Affligeant !". De nombreux réunionnais appellent le député "à ignorer" ce genre de propos et "continuer son combat" en saluant son intervention du 20 décembre dernier.

Dans un premier temps cette vague d'indignation n'a pas particulièrement ébranlé Pierre Alessandrini. Jeudi en fin d'après-midi, il fini par twitter ses excuses

 

 

Mais comme les condamnations se poursuivaient,  Pierre Alessandrini a twitté ce post énigmatique

Il ne précise pas à quoi il pense lorsqu'il se demande s'il était "dans l’erreur concernant monsieur le député"....

- Pas de réponses -

Il  n'a pas été possible d'en savoir plus. Contactée sur Twitter, Pierre Alessandrini n'a pas répondu à nos interrogations, alors que la mairie de Porto-Vecchio était fermée. Du côté de l'Assemblée nationale, notre mail transmis à Yves-Marie Cann, conseiller en communication à la présidence de l'Assemblée nationale, n'a reçu qu'une réponse automatique de "congés".

Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi, Jean Hugues Ratenon déclare : "M. Pierre Alessandrini, directeur de cabinet du maire de Porto-Vecchio (Corse) s’est permis de tenir des propos portant atteinte aux valeurs de la République, je cite : "on descend tous du singe. Eventuellement, on peut faire fermer tous les zoos. Et en faire des lieux de mémoire. Ras le bol de ces discours !". Par ses propos, il insulte notre peuple réunionnais et porte atteinte à la mémoire de nos ancêtres engagés et esclaves".

Le député de l'est ajoute : "par ailleurs, j’apprends qu’il s’excuse, sans pour autant avoir pris connaissance directement de son message" Jean Hugues Ratenon termine en disant : "compte tenu de la gravité du sujet, je souhaiterai pouvoir le rencontrer et en discuter avec lui. Un courrier lui sera transmis pour organiser cette rencontre à la Réunion, en Corse ou dans l’Hexagone".

hf/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Aterla, Posté
Bravo M. Ratenon, pour ne pas laisser passer ce genre de choses. Personnellement cela m'est égal que la prison soit rasée, c'est le passé. Mais ce genre de tweets ne doit pas être laissé passer, et ça c'est le présent.