Assises des Outre-mer :

Des projets innovants pour faire bouger les îles ultra-marines


Publié / Actualisé
Dans le cadre des Assises des Outre-mer, l'ensemble des ultra-marins ont l'occasion de présenter des projets innovants visant à favoriser le développement de leurs territoires. 36 propositions de projets ont été retenues. Jusqu'au 13 juin, c'est maintenant au tour du public de voter pour son projet favori.
Dans le cadre des Assises des Outre-mer, l'ensemble des ultra-marins ont l'occasion de présenter des projets innovants visant à favoriser le développement de leurs territoires. 36 propositions de projets ont été retenues. Jusqu'au 13 juin, c'est maintenant au tour du public de voter pour son projet favori.

Les populations ultra-marines ont la parole au sein des Assises des Outre-mer. Chacun peut s’exprimer sur ses idées destinées à faire avancer les territoires d’outre-mer. C’est tout l’objectif du concours de projets outre-mer. Les participants présentent leurs projets de développement innovants, touchant à des domaines variés, comme l'environnement, le numérique, le lien social ou encore l'économie. Sur 36 propositions de projets, 12 lauréats seront retenus grâce au vote du public. Le vote est ouvert jusqu’au 13 juin.

Le temps d’une minute, les participants au concours présentent en vidéo leur projet. Ces petits films s’accompagnent également d’une description écrite de leurs objectifs.

Par exemple, à la Réunion, l’association IPA, présente son projet : créer un atelier artisanal de cosmétiques réunionnais à base d’ingrédients naturels. Les cosmétiques faisant partie de notre quotidien, connaitre leur origine et composition est une réelle préocupation chez les consommateurs. La Réunion regorge d’une biodiversité végétale d’exception. Ainsi, l’idée est d’exploiter, toujours dans le respect de l’environnement, cette richesse locale afin de créer des cosmétiques sains et de qualité. Le projet devrait aussi permettre la création d'une nouvelle filière d’activité économique, et donc promouvoir de nouveaux emplois.

Autre illustration, dans un domaine tout à fait différent, le numérique : l’organisation Alizés RH basée Martinique vise avec son projet Ulysse à offrir aux salariés des outremers des formations digitales en français. Face à une offre de formation percue comme limitée, dépassée et couteuse dans les outremers, l’ambition est de créer des formations en format digital, innovantes, personnalisées et de proximité.

De même, pour favoriser le lien social à Mayotte, l’organisation " Baby Boom ", veut permettre aux parents de faire garder en toute sérénité leurs jeunes enfants. Grâce à un réseau de micro-crèches, les parents pourront compter sur cette solution efficace dans ce département où les modes de garde sont trop insuffisants.

Pour découvrir l'intégralité des projets et connaitre le règlement du concours, rendez-vous sur ce site.

Pour rappel, il reste 9 jours pour voter.

mg/ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !