8ème de final du Mondial - La France affronte l'Argentine à 18h :

Foot - Et s'il manquait juste une âme aux joueurs talentueux et (surtout) riches...


Publié / Actualisé
La France affrontera l'Argentine ce samedi 30 juin 2018 à 18 heures dans le cadre des 8ème de finale du Mondial 2018. Après une phase de poule guère convaincante, les choses sérieuses vont donc commencer par les Bleus et l'Albiceleste. Deux équipes dont les joueurs sont particulièrement bien payés, pétris de talent, et qui ont, sur le papier, les moyens d'aller jusqu'en finale. Mais la phase de poule et ses nombreuses surprises ont démontré que ces trois ingrédients ne sont pas forcément suffisants. Et si la recette du succès des petites équipes qui font vibrer la planète football, c'était tout simplement d'avoir une âme ?
La France affrontera l'Argentine ce samedi 30 juin 2018 à 18 heures dans le cadre des 8ème de finale du Mondial 2018. Après une phase de poule guère convaincante, les choses sérieuses vont donc commencer par les Bleus et l'Albiceleste. Deux équipes dont les joueurs sont particulièrement bien payés, pétris de talent, et qui ont, sur le papier, les moyens d'aller jusqu'en finale. Mais la phase de poule et ses nombreuses surprises ont démontré que ces trois ingrédients ne sont pas forcément suffisants. Et si la recette du succès des petites équipes qui font vibrer la planète football, c'était tout simplement d'avoir une âme ?

Même si nous étions habitués à des sorties de routes d’équipes favorites (la France en 2002, l’Italie en 2010 ou encore l’Espagne en 2014), rarement un Mondial n’aura réservé autant de surprises.

La Corée du Sud a en effet renvoyé l’Allemagne chez elle (2-0), le Maroc et l’Iran ont donné du fil à retordre respectivement à l’Espagne (2-2) et au Portugal (1-1), le Japon a mis à terre la Colombie (2-1), tout comme le Sénégal qui a crée la surprise face à la Pologne 2-1).

Ce Mondial a décidemment  bousculé les hiérarchies dans l’ordre footballistique mondial.

L’ultra domination des grandes équipes, composées de joueurs surpayés, surpuissants et surentrainés ne semble plus garantir les victoires. Certaines victoires ont d’ailleurs été arrachées de haute lutte, telles que celle de l’Allemagne face à la Suède (2-1 – but dans les dernières secondes du match), la Croatie face à l’Islande (2-1 – but à la 90ème minute) ou encore la Suisse face à la Serbie (2-1 – but à la 90ème minute).

Les deux protagonistes du jour ne sont pas en reste puisque la France a particulièrement souffert face au Pérou, malgré sa victoire 1 à 0. L’Argentine quant à elle peut dire merci à Messi qui a contribué à propulser son équipe en 8ème de finale et Diego Maradona dans un état second, proche de la folie(ou du nirvana). Autant dire que l’issue est plus qu’incertaine, entre une équipe de France extrêmement talentueuse mais dont les individualités ont beaucoup de mal à jouer collectif, et une équipe d’Argentine particulièrement irrégulière, capable du meilleur comme du pire.

Au fond, ce Mondial est révélateur d’une chose importante. Le talent et l’argent ne font pas tout. La Corée du Sud, l’Islande, le Maroc et les autres petites équipes ont déjoué les pronostics en démontrant qu'il faut jouer avec une âme, et faire preuve de  générosité et de solidarité. C’est certainement ce qu’il y a toujours eu de plus beau dans l’histoire du football. Et les performances de ces modestes, mais courageuses équipes, vont certainement permettre de réconcilier certains aficionados qui avaient tourné le dos à ce "foot business".

Bon match et allez les Bleus (quand même...)

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !