Sports :

Baisse des subventions : des ligues sportives veulent une Journée no Sport


Publié / Actualisé
Organisée le 23 septembre, la Journée Sports pourrait être hors jeu à La Réunion pour les Ligues sportives. Ces organisations sportives réunionnaises pourraient bouder cette journée instituée par l'Etat pour protester face aux baisses de financement, une manière de siffler le pénalty. A charge pour Thierry Terret, ministériel aux jeux olympiques et paralympiques, de jouer l'arbitre. En effet, une délégation de 14 responsables associatifs l'a rencontré mardi 28 août 2018 lors de son passage dans l'île pour une mise au point sur les difficultés rencontrées, tant pour l'organisation des Jeux des îles que pour la vie des clubs et des Ligues au quotidien. S'ils en sont sortis rassérénés d'avoir été écoutés, rien n'est pourtant réglé encore.
Organisée le 23 septembre, la Journée Sports pourrait être hors jeu à La Réunion pour les Ligues sportives. Ces organisations sportives réunionnaises pourraient bouder cette journée instituée par l'Etat pour protester face aux baisses de financement, une manière de siffler le pénalty. A charge pour Thierry Terret, ministériel aux jeux olympiques et paralympiques, de jouer l'arbitre. En effet, une délégation de 14 responsables associatifs l'a rencontré mardi 28 août 2018 lors de son passage dans l'île pour une mise au point sur les difficultés rencontrées, tant pour l'organisation des Jeux des îles que pour la vie des clubs et des Ligues au quotidien. S'ils en sont sortis rassérénés d'avoir été écoutés, rien n'est pourtant réglé encore.

Un collectif de quatorze représentants des différentes Ligues sportives ont demandé audience mardi 28 août au délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques, Thierry Terret, de passage sur l’île. Une rencontre qui a un peu calmé les esprits. Pour un court moment. Car les Ligues attendent des réponses précises et efficaces tant pour les prochains Jeux des îles que pour leur fonctionnement au quotidien.

Un message fort transmis à la ministre des Sports

" Thierry Terret a été à l’écoute, reconnait Johan Guillou, président de la Ligue de basket qui s’avoue soulagé. Nous voulions transmettre à Laura Flessel nos doléances quant à la baisse des emplois aidés et des subventions d’Etat. Thierry Terret nous a promis de transmettre le message. Nous avons eu l’impression qu’il comprenait nos difficultés sur l’organisation des Jeux des Iles, même si ce n’est pas le niveau olympique. "

De ce temps d’échange, les sportifs réunionnais ont perçu un signal positif, que finalement les choses bougeaient en métropole aussi. De quoi renforcer la motivation des Ligues réunionnaises à serrer les rangs pour obtenir plus de participation financière de l’Etat pour le sport. " Nous allons boycotter la Journée Sports ", annonce Johann Guillou qui attend des engagements fermes de la Région, du Conseil Départemental et de la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS).

Lire aussi Maurice : un club Réunion low-cost

Des inquiétudes compréhensibles

Vice-président du Cros, Adolphe Pépin se montre plus rassurant : " C’est vrai que nous avons pris la décision d’une Journée No Sport face aux difficultés que nous rencontrions pour boucler nos budgets. Mais les choses avancent. Nous avions émis l’idée de renoncer aux Jeux des Iles et ce sont les trois financeurs (la Région, le Département et de la Jeunesse et  Sports - ndlr) qui maintenant nous disent qu’il faut y aller. Certes, il y a eu du retard sur le financement mais les choses sont en train de bouger. Les fonds nécessaires à la préparation des athlètes vont être versés, après la tenue des commissions. "

Lire aussi Sport : La Réunion ira bien aux Jeux des Iles

En revanche, il comprend les inquiétudes des Ligues : " Mais il ne faut pas tout mélanger, les Jeux et le financement global du sport. C’est évident qu’il y a beaucoup d’incertitudes concernant le financement du sport par l’Etat. " Et c’est cette incertitude qui conduit certaines Ligues à maintenir l'appel à la Journée No Sport. Sauf si… "les choses évoluent ".

ml/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !