[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Les Gilets jaunes en action (actualisé) :

Saint-André : libération du Gilet jaune interpellé, il sera convoqué prochainement au tribunal


Publié / Actualisé
Le jeune homme interpellé ce lundi matin 4 mars 2019 à Saint-André est remis en liberté. Son interpellation s'est produite à la suite des barrages filtrants mis en place par des Gilets jaunes sur différents points du réseau routier tôt ce lundi matin . DDes heurs se sont produits avec les forces de l'ordre à Saint-André. Suivez-nous, nous sommes en direct (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le jeune homme interpellé ce lundi matin 4 mars 2019 à Saint-André est remis en liberté. Son interpellation s'est produite à la suite des barrages filtrants mis en place par des Gilets jaunes sur différents points du réseau routier tôt ce lundi matin . DDes heurs se sont produits avec les forces de l'ordre à Saint-André. Suivez-nous, nous sommes en direct (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec nous. Bonne fin d'après-midi

  • IPR

    Le jeune homme interpellé ce lundi matin à la levée du barrage de la Cocoteraie à Saint-André est libéré. Il sort du commissariat de Saint-André sous les applaudissements des Gilets jaunes venus le soutenir

    Le jeune homme sera convoqué prochainement par le tribunal

  • IPR

    [D'autres actions prévues dans les prochains jours] 

    Les Gilets jaunes se montrent évasifs et ne veulent pas trop en dire "pour ne pas gâcher l'effet de surprise" mais une chose est sûre : d'autres actions sont prévues dans les jours à venir. Rendez-vous est donné à la Kaz du peup au Port Est ce lundi 4 mars à 17h pour décider de la suite des événements. 

  • IPR

    [TOUJOURS AU COMMISSARIAT]

    Le jeune interpellé ce lundi matin lors de la levée du barrage de la Cocoteraie est toujours dans les locaux du commissariat de Saint-André. Aucune indication n'a été donnée pour le moment concernant sa remise en liberté

  • IPR

    [Dans le secteur du Sacré cœur au Port] 

    Le chargement de gravats qui avait été déchargé sur la chaussée au niveau du rond-point du Sacré cœur sur la RN1 dans le sens Sud/Nord a été nettoyé. 

  • IPR

    Il n'y a plus aucun barrage sur les routes de l'île

    Le rassemblement devant le commissariat de Saint-André se poursuit

  • IPR

    ["J'AI PRIS DES GAZ DANS LA FIGURE"]

    Carole, une jeune femme Gilet jaune de la première heure, a reçu un jet de gaz lacrymongène dans le visage ce lundi matin au moment de la levée du barrage de la Cocoteraie à Saint-André après que les forces de l'ordre se soient rendues sur place

    Elle a été prise en charge par les secours et conduite à l'hôpital. Elle a demandé à sortir et elle s'est directement rendue devant le commissariat de Saint-André où se trouve Favricle, le Gilet jaune interpellé ce matin.

    "Je ne suis pas morte, la lutte continue" a commenté la jeune femme.

    Regardez son témoignage

     

  • IPR

    [DEVANT LE COMMISSARIAT]

    Des Gilets jaunes sont rassemblés devant le commissariat de Saint-André. Ils veulent des nouvelles de l'homme interpellé sur le barrage de la Cocoteraie.

    Il n'y a pas de tensions sur les lieux. Regardez le live de nos journlistes sur place

  • IPR

    La Direction des routes fait le point à 10 heures 45

    - RN1 à Saint Louis, au niveau de l'échangeur de Bel Air, sens Sud/Nord, barrage filtrant sur la bretelle de sortie

    - RN1 Le Port, au niveau de l'échangeur Sacré Cœur, gravats sur la chaussée dans le sens Sud/Nord. Circulation uniquement sur voie de gauche. Nettoyage en cours.

     

  • IPR

    [ALLÉGÉ]

    Les forces de l'ordre allégent leur dispositif au niveau de la Cocoteraie à Saint-André. Il n'y a plus aucune tension

  • IPR

    [SOUS SURVEILLANCE]

    • Cinq fourgons de police sont positionnés au niveau de la Cocoteraie à Saint-André. Les policiers assurent la surveillance des lieux. Il n'y a plus de tensions.

    • Les Gilets Jaunes se dirigent vers le commissariat de Saint-André en soutien à au manfestants qui a été interpellé pour entrave à la circulation

    • La jeune femme qui a ingéré du gaz lacrymogène, a été évacuée par les secours. Elle serait asthmatique

  • IPR

    [FIN DE BARRAGES]

    La situation évolue :

    - sur la RN2 à Saint André, le barrage de la Cocoteraie est levé dans les deux sens

    - sur la RN1 à Saint Paul, au niveau du giratoire de Cambaie, la chaussée est nettoyée, la circulation est rétablie

  • IPR

    [TENSIONS A LA COCOTERAIE]

    Les forces de l'ordre sont intervenues sur le barrage de la Cocoteraie à Saint-André. Des heurts se sont produits entre les manfestants et les gendarmes. Regardez

     

     

  • IPR

    [EMBOUTEILLAGES]

    Le tas de gravats en toujours en place au rond-point du Sacré Coeur. La circulation est possible sur la voie de droite mais elle est fortement ralentie

    Photo Emmanuel Lakane/Radar974/Facebook

  • IPR

    [ÇA BLOQUE AU PORT]

    Un chargement de gravats est déversé au niveau du rond-point du Sacré Coeur. Les matériaux se trouvent à la sortie du pont dans le sens ouest - nord. Plusieurs kilomètres d'embouteillage.

    Les forces de l'ordre et une équipe de la direction régionale des routes sont sur place

  • IPR

    [Ne reste que le barrage de la Cocoteraie à Saint-André] 

    La circulation est difficile dans les deux sens de circulation (Photo M Sabrina Testan Marionette - Radar 974)

  • IPR

    [Ça bloque dans l'Est, ça roule dans le Sud et ça ralentit dans l'Ouest] 

    Dans le secteur de la Cocoteraie (Photo Léa Dupont-Radar 974) 

  • IPR

    [Opération coordonnée des Gilets jaunes ce lundi matin]

    Le point sur la situation à 8h : 

    Le barrage de la Cocoteraie (Saint-André): c'est le secteur à éviter. Les manifestants se disent prêts à tenir le temps qu'il faudra et souhaitent rencontrer le préfet. Le secteur est engorgé, plusieurs accidents ont entraîné des bouchons plus importants. 

    Le barrage de Cambaie (Saint-Paul) : il a été levé par les forces de l'ordre mais le chargement de gravier qui avait été déversé sur la chaussée est toujours sur les lieu, la circulation est très difficile. l'embouteillage s'étend de l'Éperon à Savannah, 10km de bouchon.

    Le barrage du boulevard Bank (Saint-Pierre) : le barrage a été levé. la circulation se fait normalement dans le secteur. 

  • IPR

    [LE BARRAGE DE CAMBAIE EST LEVÉ]

    Les forces de l'ordre ont levé le barrage de Cambaie mais, dans le secteur, toujours autant d'embouteillages. Le chargement de graviers sur la chaussée n'a, pour le moment, pas encore été nettoyé. Les difficultés dans le secteur contnuent. 

  • IPR

    [A L'OUEST C'EST LA GROSSE GALÈRE]

    Le barrage filtrant du rond-point de l'axe mixte de Cambaie génère de gros embouteillages. Les bouchons commencent à l'Epéron et vont jusqu'à Saint-Paul. Toutes voies donnant accès au secteur sont embouteillées

  • IPR

    Les Gilets jaunes s'expriment sur le barrage de Saint-André. Ils ne comprennent pas pourquoi les carburants ont augmenté au 1er mars. Ils demandent au président de Région de s'expliquer.

    Plus globalement, ils constatent que le coût de la vie est toujours aussi élevé et dénoncent cette situation

  • IPR

    La circulation est extrêment difficile dans l'est. Le barrage filtrant des Gilets jaunes est toujours en place au niveau de la Cocoteraie. Tous le secteur est embouteillé.

    Patience et prudence dans les embouteillages

  • IPR

    [SAINT-PIERRE EMBOUTEILLÉ]

    Des barrages sont aussi signalés au rond-point du boulevard Banks à Saint-Pierre. L'accès au centre-ville est fortement embouteillé

  • IPR

    [DANS L'OUEST AUSSI]

    Dans des circonstances encore indéterminées un chargement de sable et de gravier est déversé au niveau du rond-point de Cambaie (Saint-Paul). La circulation est difficile dans le secteur.

    Les bouchons sont déjà importants dans le sens ouest - nord

    Photo Remila Singamalon/Radar974/Facebook

     

  • IPR

    [MARCHÉ DE GROS]

    Un barrage filtrant a également été mis en place à la Ravine Blanche à Saint-Pierre au niveau du rond-point donnant accès au marché de gros. La 4 voies n'est pas impactée

  • IPR

    [GENDARMES]

    Les gendarmes sont arrivés à proximité du rond-point de Gillot. Les manifestants quittent les lieux. Il n'y a pas eu de heurts. Le barrage est levé. La circulation reprend normalement

  • IPR

    [CAMIONS BLOQUÉS]

    De gros bouchons commencent à se former dans les secteurs de la Cocoteraie à Saint-André et au niveau de Gillot. Les manifestants laissent passer les véhicules légers mais bloquent les camions

  • IPR

    Bonjour, bonjour, réveil routier un peu compliqué ce lundi matin

    Des barrages filtrants sont mis en place sur la 4 voies de l'Est au niveau de la Cocoteraie à Saint-André et du rond-point de Gillot. Suivez la situation en direct avec nous

À propos

• Au moins deux barrages filtrants ont été mis en place sur le réseau routier depuis tôt ce lundi matin 4 mars 2019. Des manifestants laissaient passer les véhicules au compte-gouttes sur la 4 voies au niveau de la Cocoteraie à Saint-André et au niveau du rond-point de Gillot. Le filtrage se faisait dans le sens  est - nord. La circulation était libre dans le sens inverse. De gros embouteillages se sont formés dans ces secteurs. Le barrage de Gillot a été levé aux envions de 6 heures après que les gendarmes soient arrivés sur les lieux

• D'autres barrages ont ensuite été mis en place sur plusieurs points du réseau routier

 

   

1 Commentaire(s)

La reunion qui se lève tôt, Posté
c'est les malanki qui bloquent les reunionnais qui travaillent et payent tous les taxes et impots pour financer leurs allocations, leur RSA, largent zenfan, largent femme seule, cmu, prime noel, ... Arrête lécole en 3ème, fait zenfan à 16 ans, "profite la vie", après envie ceux qui ont fait des sacrifices pour reussir. Mange ma payé ou bien létat va paye po zot. L'état devrait demande à zot un travail dintérêt général en échange zot RSA. après zot va compren largen pa facil po gagné. actuellemen zot i suce largen bann travailleurs en grattan zot ki. après na voir si zot na encore le temps défilé ou blok la route pou emmerde le monde.