Les indicateurs sont en hausse :

Covid-19 à Mayotte : l'ARS fait appel aux renforts de la réserve sanitaire


Publié / Actualisé
La situation sanitaire à Mayotte semble redevenir préoccupante. Les derniers bilans publiés par l'agence régionale de santé locale montrent que les indicateurs sont en hausse. L'île aux parfums est sortie de l'état d'urgence sanitaire, mais l'augmentation du taux d'incidence et les admissions en réanimation font craindre un rebond épidémique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La situation sanitaire à Mayotte semble redevenir préoccupante. Les derniers bilans publiés par l'agence régionale de santé locale montrent que les indicateurs sont en hausse. L'île aux parfums est sortie de l'état d'urgence sanitaire, mais l'augmentation du taux d'incidence et les admissions en réanimation font craindre un rebond épidémique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Depuis le 16 septembre 2020, Mayotte ne se trouve plus en état d'urgence sanitaire. Pourtant les indicateurs en hausse semblent indiquer que l'épidémie repart.

Le dernier bilan de l'ARS de Mayotte pour la semaine du 26 au 2 octobre fait état de 111 cas supplémentaires en une semaine. Un chiffre bien en-dessous des chiffres de La Réunion, pourtant la situation sanitaire sur l'île aux parfums est loin d'être au beau fixe.

- Taux d'incidence en hausse malgré une baisse des dépistages -

Le taux d'incidence passe en effet à 39,7 pour 100.000 habitants, au lieu de 29 la semaine dernière. Un taux encore en-dessous du seuil d'alerte fixé à 50 mais qui augmente considérablement. Le taux de positivité, lui, reste particulièrement haut avec 11,5% de tests positifs, contre 8,3% la semaine précédente.

Une situation qui interroge d'autant plus que le nombre de tests diminue. 1.788 dépistages ont été effectués auprès des habitants la première semaine de septembre, avant de chuter à 1.178 tests mi-septembre puis enfin 1.140 en ce début de mois d'octobre.

Du côté des hospitalisations aussi, les chiffres inquiètent : 10 personnes sont au CHU de Mayotte, dont 3 en réanimation. S'ils sont sensiblement les mêmes que la semaine passée, ils ont malgré tout augmenté en septembre. Le bilan de la semaine du 5 au 11 septembre faisait état de 4 hospitalisations seulement, sans aucun patient en service de réanimation.

Rappelons également que Mayotte déplore 42 décès depuis le début de l'épidémie dont 5 à La Réunion suite à des évacuations sanitaires. En titre de comparaison, La Réunion affiche 16 décès à jour. Une différence qui s'explique aussi par l'accès aux soins : 64 personnes ont bénéficié d'une évacuation sanitaire vers La Réunion pour pouvoir les prendre en charge plus efficacement.

Taux d'incidence en hausse malgré une quantité de dépistages moins élevée, reprise des admissions en réanimation, taux de positivité en forte augmentation… Autant de critères qui font craindre un rebond épidémique. L'ARS de Mayotte, sollicité à ce propos, n'a pas donné suite à nos questions.

- Appel aux renforts -

La prise en charge des publics les plus fragiles pourrait être impactée par cette reprise épidémique, si celle-ci venait à être confirmée.

Pas plus tard que le 2 octobre, la réserve sanitaire a envoyé aux volontaires inscrits un appel de renforts pour l'île aux parfums. "Le département de Mayotte continue à être touché par l'épidémie de Covid-19. Ce contexte impacte fortement les capacités de veille et de traitement de la cellule de veille sanitaire de l'ARS ainsi que les capacités de prise en charge au niveau du Centre Hospitalier" écrit la réserve sanitaire.

Les profils suivants sont recherchés : des médecins généralistes et des infirmier.es pour les équipes d'intervention sur le terrain en ce qui concerne l'ARS, et des infirmier.es en soins généraux, aux urgences et en réanimation, ainsi que des technicien.nes de laboratoire et des biologistes moléculaires pour le CHU de Mayotte.

Une mobilisation commencée officiellement ce mercredi 7 octobre pour plusieurs missions découpées en différentes périodes, jusqu'au 22 novembre inclus. La preuve que le département de Mayotte a besoin de soutiens sur le plan sanitaire pour ne pas être débordé.

mm / pl / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Il ne manquait plus que ça !
Il va falloir surveiller de près les vols ...