Après le carnage de Paris :

Les condamnations et l'émotion toujours très présentes à La Réunion


Publié / Actualisé
A La Réunion les réactions de condamnations des attentats meurtriers qui ont lieu à Paris ce vendredi soir 13 novembre 2015 ont été nombreuses. Aujourd'hui dimanche 15 novembre 2015, 48 heures après les attaques, l'heure est au soutien et à la solidarité.
A La Réunion les réactions de condamnations des attentats meurtriers qui ont lieu à Paris ce vendredi soir 13 novembre 2015 ont été nombreuses. Aujourd'hui dimanche 15 novembre 2015, 48 heures après les attaques, l'heure est au soutien et à la solidarité.

Retrouver les réactions publiées ce samedi

Bernard Picardo, Président de la chambre des métiers et de l'artisanat: "nous devons malgré tout rester debout."

Ce qui s'est passé à Paris ce vendredi 13 novembre relève de la pure barbarie. Face à un tel drame, on ne peux que s'incliner en mémoire des victimes, penser d'abord à eux, tenter de partager la douleur que doivent ressentir leurs proches et être solidaire de la Nation toute entière quand bien même à 10 000 kms de Paris.
Notre pays a été éprouvé à 2 reprises cette année 2015, mais nous devons malgré tout rester debout face à une adversité sans nom pour que triomphe notre démocratie.

Le Sénateur Paul Vergès: "des sentiments d’horreur, d’indignation mais aussi de vive inquiétude"

Après les événements tragiques qui se sont produits vendredi soir à Paris, la France vit un moment d’une extrême gravité. Les Réunionnais, comme tous les Français, éprouvent des sentiments d’horreur, d’indignation mais aussi de vive inquiétude, face à ces événements. Pour l’instant, nous devons tous nous associer au deuil national décrété par le Président de la République, et exprimer notre compassion et notre solidarité vis à vis des victimes et de leur famille. Au delà de nos différentes sensibilités, nous devons tous être unis pour affronter cette épreuve. Rien ne doit venir ébranler l’indispensable cohésion de tous. Celle-ci devra s’appuyer sur une analyse partagée des raisons qui ont conduit à ces actes dirigés contre la France et contre ses valeurs. Il s’agit aussi de déterminer les moyens de faire face au terrorisme et à ses nouvelles formes.

Le Président Bruno Benoit, les instances nationales et régionales de l’APHG: "transmettre les valeurs républicaines qui sont notre socle commun : la tolérance, la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité"

Unis et Debout contre la barbarie.

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) condamne avec la plus grande fermeté les actes terroristes et sanglants perpétrés à Paris et à Saint-Denis dans la nuit du 13 novembre 2015. Elle s’incline devant la mémoire des nombreuses victimes et exprime toute sa compassion envers leurs familles.

L’APHG adresse son soutien à toutes celles et tous ceux qui continuent d’œuvrer au bon fonctionnement de notre pays en ces heures douloureuses et apportent leur secours aux blessés, aux proches des victimes.

Dès lundi et comme après les attentats du mois de janvier, les Professeurs d’Histoire-Géographie et d’Enseignement Moral et Civique seront là pour entourer leurs élèves, les écouter, et répondre à leurs questions. L’Histoire, la Géographie, ces matières si précieuses pour la construction de l’autonomie politique et citoyenne, sont toujours présentes lorsqu’il s’agit d’expliquer et de contextualiser les désordres géopolitiques du monde et transmettre les valeurs républicaines qui sont notre socle commun : la tolérance, la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Jean Paul Panechou pour Ensemble974! et FDG974: "La Guerre, maintenant, c’est chez Nous !"

Nous sommes totalement accablés devant l’horreur, remplis de tristesse, et solidaires des familles endeuillées par les lâches attentats commis cette nuit dernière en plein Paris. Ces attentats s’inscrivent dans la suite des attaques de janvier dernier contre Charlie Hebdo et l'hypercasher, contre le musée du Bardo ainsi qu'à Sousse en Tunisie. Elles font écho aux tragédies que vit le Moyen-Orient (Liban, Syrie, Irak, Turquie, Palestine...). Les groupes terroristes responsables de ces actes sont inspirés et organisés par DAECH. Cette organisation animée par une idéologie totalitaire prétend se revendiquer de la religion pour enclencher une véritable guerre

L’instauration en métropole de l’état d’Urgence Nationale ne règle rien sur le fond et nous renvoie chacun à nos responsabilités collectives : l’incompétence de nos gouvernements successifs, les renonciations, les lâchetés successives ont conduit à délaisser des pans entiers de notre propre Peuple dans les Cités et dans nos quartiers populaires. A force de stigmatisation, de relégations, d’humiliations diverses, nous avons laissé grandir des monstres à nos portes.

Certains rêvent de partir, d’autres d’en découdre ici, tous sont des proies faciles pour des illuminés manipulateurs. Et ce n’est hélas pas fini.Tous les fascismes extrémistes sans exception depuis l’origine des temps, quel que soit leur
habillage politico-médiatique, ont un point d’origine commun pour justifier leur sectarisme : au nom de prétexte religieux, ethnique, politique,... c’est toujours la préférence de l’un qui engendre la haine de l’autre !

Daech et les terroristes djihadistes ne peuvent avoir raison du Peuple ; Les réponses ne sont pas à chercher dans une prétendue union nationale, ni dans une surenchère sécuritaire ou dans la remise en cause des libertés publiques. Plus que jamais, il faut combattre tous les amalgames, les réactions racistes, islamophobes, et toutes les dénégations complotistes et antisémites que ces actes visent à alimenter.

Ce n’est pas la peur qui doit prévaloir mais la mobilisation citoyenne. Nous appelons à un rassemblement unitaire et populaire pour la solidarité, l'accueil des migrantEs et réfugiéEs, l'égalité, la justice sociale et la démocratie.

Rendez vous au Parvis des droits de l’Homme, St Denis, dimanche 15 novembre à 15h.
Nous voulons être différents, chacun différent, ...et pourtant tous Ensemble ! Car la Vie humaine vaut bien plus que tout.

• Pascal Valiamin pour l’Union syndicale Solidaires de La Réunion: "l'unité, la solidarité et la résistance doivent guider nos pas"

L’Union syndicale Solidaires de La Réunion exprime sa profonde tristesse et sa solidarité avec toutes les victimes des attentats qui ont secoué Paris et Saint Denis vendredi soir, avec leurs familles, leurs collègues, leurs ami­s. Après la stupéfaction, l'horreur et la colère, notre pays se réveille des peurs et de vraies inquiétudes. Face à ces attaques odieuses et abjectes, l'unité, la solidarité et la résistance doivent guider nos pas dès à présent. Nous exprimons toute notre émotion et saluons le courage de toutes les personnes qui sont intervenues et ont porté les secours.




 

   

1 Commentaire(s)

J.Claude Barret du M.A.R, Posté
ATTENTATS DE PARIS – des morts du sang, c’est le quotidien de la SYRIE, d’Irak de Palestine occupée

En Syrie, en Palestine, en Irak la guerre tue femmes enfants vieillards. A Paris, la population paie l’inconséquence et l’irresponsabilité de la politique étrangère française.
Terrorisés en Syrie, les terroristes terrorisent Paris et le régime socialiste avec, les innocents payent pour les responsables de cette politique étrangère assassine.
En Syrie, en Palestine, en Irak, en Libye au Liban, la guerre fait rage, des femmes, des enfants des vieillards tombent par milliers en dommage collatéral des coalisés des puissances occidentales
A Paris la population innocente fait les frais de l’inconséquence politique des gouvernants du moment et d’hier. Après les interventions musclées de l’armée française au Mali, au Centrafrique, et surtout en Syrie avec la tentative déclarée de F. Hollande en août de vouloir "neutraliser" le président Syrien, déclaration qui ne laissait présager rien de bon. Après l’agression meurtrière de l’OTAN avec la France en Lybie, les mots prennent tout leurs sens, les militants socialistes de la ligue des droits de l’homme ne pouvaient ignorer ce que cela voulait dire. En Libye la bande à Sarko avec l'OTAN a neutralisé Khadafy , était ce la volonté de l'Hollande ? et il aurait échouer. Les conséquences sont terribles pour la population française, des dizaines de victimes, des centaines de blessés, c’est le lot quotidien au Moyen orient. Les gens sensés devaient s'attendre aux conséquences des déclarations du président français, et celle de Fabius déclarant que El Nosra faisait du bon boulot la bas, un la bas qui est arrivé ici Paris, déclarations d’ailleurs condamnées un peu partout dans le monde. Terrorisés en Syrie, les terroristes terrorisent Paris et le régime socialiste, les innocents payent toujours pour les irresponsables. En pleurant ses morts, Paris vis aujourd’hui le quotidien de la Syrie, de Palestine, du Liban, de l’Irak et de l'Afganistan… sans oublier avril 2011 le bombardement du Palais Présidentiel en Cote d’Ivoire.
Avec l'état d'urgence décrété, la suspension de la campagne électorale, voire même des élections du 6 et 13 décembre, les socialistes courent le risque de se "priver" d'une victoire du FN et des Républicains.
Qui sèment le vent récoltent la tempête dit-on, avec les moyens modernes d'aujourd'hui, les Croisés occidentaux ne peuvent plus aller guerroyer, vampiriser les peuples, semer le désastre et la mort sans mesurer pour la population les conséquences de leurs actes en dommage collatéral comme ils disent. Ces attentats de Paris de Londres, de Madrid démontrent seulement qu’aucun pays marchand de canons n’est à l’abri d’une réplique mortelle et suicidaire