Carnage de Paris - Facebook et Twitter ont contribué à sauver des vies et rassurer les proches des victiles :

Chaine de solidarité des réseaux sociaux et héros anonymes


Publié / Actualisé
Les réseaux sociaux ont pleinement contribué à l'aide et aux soutien des victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Ils ont joué un rôle essentiel quant à l'entraide des Parisiens. Facebook et Twitter ont mis en place des dispositifs et autres hashtags (#) pour venir en aide aux personnes en danger, ou pour permettre aux proches de prendre des nouvelles après la série d'attentats terminée. Grâce à l'instantanéité que prodigue ces réseaux, les recherches d'éventuelles victimes sont facilitées. (Photo d'illustration - capture d'écran Twitter)
Les réseaux sociaux ont pleinement contribué à l'aide et aux soutien des victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Ils ont joué un rôle essentiel quant à l'entraide des Parisiens. Facebook et Twitter ont mis en place des dispositifs et autres hashtags (#) pour venir en aide aux personnes en danger, ou pour permettre aux proches de prendre des nouvelles après la série d'attentats terminée. Grâce à l'instantanéité que prodigue ces réseaux, les recherches d'éventuelles victimes sont facilitées. (Photo d'illustration - capture d'écran Twitter)

Facebook a réagi quasi-instantanément aux événements de Paris. Grâce à l’application "contrôle d’absence de danger" créée à l’origine en cas de catastrophes naturelles lors du séisme qui a frappé le Népal, le réseau social l’a donc adapté à la situation en renommant l’application "Attaques terroristes à Paris". Les profils Facebook arborant une localisation dans la capitale étaient invités à signaler s’ils étaient "en sécurité" pendant les tirs. La réponse était instantanément partagée aux "amis" de ce profil, ce qui leur a permis d’être rassurés dans l’attente de plus de nouvelles.

Twitter de son côté a contribué à la simultanéité des informations, notamment grâce au" #porte ouverte" dans un premier temps. Tweeté près de 200 000 fois, le mot-clé permettait d’avoir des adresse pour se cacher, pour être hébergé à l’abri des coups de feu. Suivi de près par les mots "#recherche Paris , ce hashtag permettait de rechercher les personnes ayant été sur les lieux des attentats, dans le but d’avoir de leur nouvelles, de savoir s’ils étaient sains et saufs. Ces appels à l’aide ont connu un nombre de retweets incalculable compte-tenu du nombre de personnes présentes dans les rues de Paris au moment des attaques. Le compte Twitter du Gouvernement appelle à tweeter #rechercheparis ou à téléphoner au 01 40 27 40 27 pour celles et ceux qui n’ont toujours pas de nouvelles de leurs proches. Malheureusement depuis le carnage, des avis de recherches se transforment en avis de décès puisque 48 heures après ces attentats, les recherches s’affinent et l’identité des personnes décédées est découverte.

" RECHERCHE PARIS ‏@RECHERCHEPARIIS (il y a 12 heures)
" Mathias et Marie sont malheureusement décédés.
Qu'ils reposent en paix.
#rechercheParis "
peut-on lire parmi les milliers de messages sur Twitter.

Malgré l’horreur vécue par des milliers de Parisiens ce vendredi 13 novembre 2015, les réseaux sociaux ont aussi été une lueur d’espoir pour les proches et familles de victimes. Ils facilitent indéniablement aujourd’hui encore les recherches de victimes.

Et puis il y a ces héros anonymes, n’hésitant à affronter les balles pour sauver des blessés, les sortir du champ des tir, et  leur prodiguer les premiers soins. La solidarité n’est pas un vain lorsque l'horreur indicible se déchaîne. Là encore les réseaux contribuent à leur rendent hommage : les vidéos montrant les actes héroïques de Madame et Monsieur Toulemonde sont visionnées des dizaines de milliers de fois.

Il y a aussi l'afflux des personnes qui se sont ruées pour donner leur sang partout en France, afin d’aider les blessés.

Le bilan actuel et toujours provisoire est de 129 personnes décédées, 352 blessées, dont 99 dans un état d’urgence absolu.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !