Une annonce d'Annick Girardin :

Octroi de mer : on ne changera rien puisque les élus locaux n'ont rien demandé à l'Etat


Publié / Actualisé
Il n'y aurait pas de réforme de l'octroi de mer pour le moment, a annoncé ce mardi 5 novembre 2019 Annick Girardin devant la délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale. La ministre des Outre-mer a souligné que les élus locaux n'ont pas demandé à l'Etat de discuter de ce sujet. Cette taxe frappant les produits d'importation est souvent accusée d'être à l'origine de la cherté de la vie dans les Outre-mer en général et à La Réunion. Les Gilets jaunes, qui fêteront dans quelques jours le premier anniversaire de leur mobilisation, avaient fait de sa suppression l'une de leurs principales revendications. À l'origine cette taxe avait été mise en place pour protéger la production locale. Son montant est fixé par les collectivités, elle sert aussi à financer leurs dépenses de fonctionnement.
Il n'y aurait pas de réforme de l'octroi de mer pour le moment, a annoncé ce mardi 5 novembre 2019 Annick Girardin devant la délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale. La ministre des Outre-mer a souligné que les élus locaux n'ont pas demandé à l'Etat de discuter de ce sujet. Cette taxe frappant les produits d'importation est souvent accusée d'être à l'origine de la cherté de la vie dans les Outre-mer en général et à La Réunion. Les Gilets jaunes, qui fêteront dans quelques jours le premier anniversaire de leur mobilisation, avaient fait de sa suppression l'une de leurs principales revendications. À l'origine cette taxe avait été mise en place pour protéger la production locale. Son montant est fixé par les collectivités, elle sert aussi à financer leurs dépenses de fonctionnement.

"Pour moi il y avait une réflexion à mener sur l'octroi de mer et la TVA pour regarder effectivement comment on pouvait construire autrement la fiscalité dans les territoires des Outre-mer en gardant en tête financement des collectivités et protection de la production locale" a souligné la ministre des Outre-mer.

Elle a ensuite soufflé "s'il n'y a pas de partenaires pour discuter de ce sujet avec moi, il n'y a pas de débat au-delà de ce que j'ai pu dire". Et voilà une grosse pierre jetée dans le jardin des élus locaux, à commencer par celui de Didier Robert, président du Conseil régional. Car révéler que ces édiles ne sont pas du tout positionnés pour échanger avec l'Etat sur un sujet directement lié à la cherté de la vie, cela fait plutôt désordre… Surtout à quelques mois des municipales et des régionales… Regardez

Annick Giradin ajoute : "je reste très ouverte, le Président de la République a rappelé à La Réunion que lui n'imposerait pas une réforme de l'octroi de mer aux territoires des Outre-mer et que le débat était toujours quelque chose d'extrêmement important".

Histoire de bien se faire comprendre, la ministre dit encore "je crois honnêtement que si on veut préparer les territoires des Outre-mer aux défis du 21ème siècle, c'est une question qu'on devra se poser".

Pour l'heure, en l'absence de demande des élus, l'Etat portera "à nouveau ce sujet (de l'octroi de mer) dans les mêmes conditions que précédemment auprès de la commission européenne" indique Annick Giradin. "Nous continuerons à nous battre. S'il devait y avoir des modifications et bien en parallèle nous en discuterons les uns avec les autres" souligne-t-elle.

Elle termine en déclarant : "je crois qu'il ne faut jamais refuser de regarder les choses, de les évaluer, que ce soit des dispositifs mis depuis très longtemps en place ou des dispositifs récents, l'évaluation pour moi est centrale et quand on est pas efficient peut-être qu'il faut qu'on accepte de se poser la question de comment l'être davantage".

Vous pensez que se sont les élus locaux qui sont ainsi visés ? Vous avez raison…

Sinon, le projet de budget des Outre-mer pour 2019 est examiné ce mercredi par l'Assemblée nationale. Il s'élève à 2,43 milliards d'euros, soit 100 milions de moins qu"en 2019...

mb/www.ipreunion.com

   

12 Commentaire(s)

Joseph, Posté
Les Maires, sont localement les plus gros employeurs !
Supprimer cet octroi de mer les obligerait à licencier une bonne partie des employés de Mairie, et assimilés.
Personnellement, ça me plairait dans le sens ou ce "clientélisme" serait fortement diminué, mais à coté de ça, mettre tout ces gens au chÃ'mage, ce serait catastrophique.
Après, s'ils pouvaient mettre réellement tout leur personnel au service de la population, (trop d'emplois fictifs et pas mal de gratters d'ki) là j'applaudirais des deux mains.
Pat, Posté
Les élus ne veulent pas qu on touche à l'octroi de mer , ils en ont besoin pour pour financer leurs dépenses de fonctionnement ...Bien sÃ"r , eux ne veulent surtout pas réduire leurs train de vie ... et s en mettent pleins les poches .... comment font les collectivités en métropoles , ils ont pas l'octroi de mer eux et ils s'en sortent . On nous prend vraiment pour des cons .... c'est bien ce qu'on est , puisqu'on continuera à voter eux aux prochaines élections
Papillon diurne, Posté
La surémuneration, c'est un faux problème et une diversion, dans la situation de la Réunion. Dans, le secteur privé, marchand, économique, concurrentiel, chaque salarié peut négocier son salaire, si des conventions collectives existent elles s'appliquent, si elles ne conviennent plus, on repart pour un tour dans la renégociation et dans le dialogue social.
Après, si quelqu'un veut être fonctionnaire, la personne n'a qu'à passer un concours d'accès et le plus important le réussir et se faire intégrer.
Et, il est souvent intéressant d'avoir quelques diplÃ'mes!ð??...
Dodo, Posté
Toute façon si créole y bouge pas bein la fini pou nous. Le politicien véreux va continuer fé la fête dans nout poches et va continuer enrichi azot.
Nena te rmiste, aujourd'hui avec la politique le moune lé millionnaire.
A bonne entendeur !!!
Georges, Posté
l'Octroi de Mer et la surémunération , les deux principales causes de la vie chère ici. so on ne les remets pas en cause, on peut toujours lutter contre la vie chère, rien ne changera
Ti caf bord mer, Posté
Comme d habitude nos élus brillent par leur inertie sur un sujet aussi important l octroi de mer qui plombe notre. Porte monnaie et on parle d élections prochaine ça fait désordre
Manix, Posté
Allez expliquer aux agriculteurs et eleveurs pourquoi l'octroi de mer n'est que de 4,5+2,5% pour l'import d'animaux vivant, alors qu'on en produit Et 25% sur l'électroménager, hifi... , 25% sur les voitures, 14% pour beaucoup de produit du bâtiment aluminium, PVC.... Alors qu'il y a aucune production locale?
Papillon diurne, Posté
Qui commande ?
Goyave pays, Posté
voilà une grosse pierre jetée dans le jardin des élus locaux, à commencer par celui de Didier Robert, président du Conseil régional qui n'a pas souhaité sollicité de l'État la baisse de la TVA et de l'octroi de mer. Gros Dididx sen fout il gagne des dizaines de milliers d'euros et il touche une allocation de logement de 2300 euros tout en mangeant gratis dans les fêtes qu'il organise au Moca. Son camarade casse noisettes continue à dormir au sénat.
PSEUDO 1, Posté
Les élus locaux, les élus locaux, je veux bien. Et nos parlementaires dans tout ça. C'est pas à eux de défendre les intérêts réunionnais. C'est pas à eux de lancer le sujet ? On compte, si je ne me trompe pas, 7 députés réunionnais et 4 sénateurs réunionnais. A eux de rendre compte du travail qu'ils font et d'aller au charbon
PETREQUIN, Posté
Lors des conseils citoyens il a été affirmé que c est là TVA qui doit baisser voir être annulée pour ne pas avoir un double impÃ't ! Ils n écoutent vraiment pas les citoyens c est désolant de perdre autant de temps à communiquer !
Bel bel, Posté
Depuis quand les elus locaux commande le gouvernement ?? (Depuis que le sujet, en l'occurrence l'octroi de mer, dépend de leur compétence Bel bel - Webmaster)