Décision de justice :

Mr Bricolage ferme ses magasins le dimanche


Publié / Actualisé
Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Saint-Denis a tranché : la chaîne de magasins Mr Bricolage doit fermer ses magasins de Saint-Pierre et Sainte-Suzanne le dimanche après-midi et ses magasins de Saint-Denis et Saint-Paul le dimanche. La direction évoque alors "des impacts sociaux inévitables". Les 47 étudiants embauchés dans les magasins ne devraient pas être reconduits. De même cette décision de justice pourrait, selon la chaîne de magasins, impacter les. 35% de collaborateurs qui travaillent le dimanche sur la base du volontariat. Nous publions ci-dessous le communiqué de Mr Bricolage. (Photo d'illustration)
Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Saint-Denis a tranché : la chaîne de magasins Mr Bricolage doit fermer ses magasins de Saint-Pierre et Sainte-Suzanne le dimanche après-midi et ses magasins de Saint-Denis et Saint-Paul le dimanche. La direction évoque alors "des impacts sociaux inévitables". Les 47 étudiants embauchés dans les magasins ne devraient pas être reconduits. De même cette décision de justice pourrait, selon la chaîne de magasins, impacter les. 35% de collaborateurs qui travaillent le dimanche sur la base du volontariat. Nous publions ci-dessous le communiqué de Mr Bricolage. (Photo d'illustration)

"Mr.Bricolage Réunion regrette d’être dans l’obligation de fermer ses magasins de Saint-Pierre et Sainte-Suzanne le dimanche après-midi et ses magasins de Saint-Denis et Saint-Paul le dimanche.

Mr.Bricolage Réunion ouvrait jusqu’alors ses magasins le dimanche, conformément au décret national de juin 2016, (intitulé loi Macron), prévoyant une dérogation de droit pour l’ouverture le dimanche de tous les magasins de bricolage sur le territoire national.

Le Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis a considéré que l’arrêté préfectoral du 7 octobre 1966 prévaut sur le décret national et par décision de justice du 18 novembre 2019, condamne la société SOREBRIC sous enseigne Mr.Bricolage.

En conséquence, nos magasins de Saint-Paul et Saint-Denis seront désormais fermés le dimanche et ceux de Saint-Pierre et Sainte-Suzanne seront fermés du dimanche 13h00 au lundi 13h00.

Nous regrettons vivement cette décision qui malheureusement aura des impacts sociaux inévitables.

En effet, les 47 étudiants embauchés dans nos magasins ne pourront plus bénéficier de leur rémunération à hauteur de 600€ brut/mensuels en moyenne, revenu d’appoint qui leur permet de faciliter le financement de leurs études et d’aider leurs familles qui les soutiennent.

35% des collaborateurs permanents de nos enseignes Mr.Bricolage travaillant également le dimanche sur la base exclusive du volontariat, ne pourront plus bénéficier du doublement de leur rémunération le dimanche, ni du jour de repos complémentaire dans la semaine qui précède le dimanche travaillé.

Enfin, cette décision impactera également notre clientèle qui apprécie de pouvoir s’approvisionner en matériel en vue de réaliser ses travaux de bricolage tous les jours de la semaine, dimanche compris.

Nous déplorons cette décision, indépendante de notre volonté, qui va malheureusement à l’encontre des intérêts du plus grand nombre."

   

5 Commentaire(s)

Alex, Posté
la france est un pays magnifique avec des gens magnifiques et nous nous détruisons jour après jour avec des syndicats
qui freinent et qui bloquent tout ce qui pourrait sortir la france de l'ornière.
et après ils nous diront, on manque d'argent !!
l'argent ? ça se gagne, personne ne donne de l'argent gratuitement !
ce sont ces syndiqués qui travaillent le moins et qui disent représenter les salariés !
à ce rythme, ils planteront la france et diront que c'est la faute des autres!!
Carole, Posté
C'est vraiment n'importe quoi cette décision en métropole les magasins sont ouvert le dimanche et dans beaucoup de pays du monde - la Réunion veut avancer à quel rythme vous voulez réduire la précarité mais avoir vos week-end - les travailleurs ne bricolent pas la semaine c'est simplement une aberration de fonctionnaires....
Aline, Posté
On marche sur la tête. Mon fils est étudiant et il était tes heureux d'aller gagner sa p'tite monnaie en travaillant le dimanche. Voilà comment faire quand on veut favoriser l'activité Des jeunes. Une bande de ploucs. La décision du tribunal ne dit pas comment compenser cette perte d'argenT chez nos étudiants ?
Moteur912, Posté
Décision stupide laisser les travailleurs volontaires travailler sur proposition de leurs employeurs. C est une entrave à la liberté. Notre pays est entravé par des réglementations a tout va. Ne nous plaignons pas si d autre pays nous concurrencent c est eux qui ont tout compris. Désolant....que nos tribunaux soit si bornes.
Brunobourbon, depuis son mobile, Posté
La motivation juridique ne tiens pas, mais si Sorebric ne fait pas appel c'est peut-être par intérêt.....