[VIDEO] Rachat de Vindémia par le Groupe Hayot :

La Chambre de Commerce de La Réunion demande un délai supplémentaire


Publié / Actualisé
La Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR) tenait, ce vendredi 29 mai 2020, un point presse concernant l'autorisation de rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot, donnée par l'autorité de la concurrence. Surpris de la rapidité de la décision en pleine crise sanitaire, le président de la CCIR Ibrahim Patel demande l'examen du dossier en phase 2 de l'instruction et un délai supplémentaire. Sans se prononcer en faveur ou contre le projet de rachat, il souhaite plutôt le gel de la construction de grande surface sur l'île pendant 10 ans. Il émet par ailleurs plusieurs propositions pour relancer l'économie réunionnaise, dont une taxe sur les profits de la grande distribution pendant la crise du coronavirus, et le passage de La Réunion en zone franche. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR) tenait, ce vendredi 29 mai 2020, un point presse concernant l'autorisation de rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot, donnée par l'autorité de la concurrence. Surpris de la rapidité de la décision en pleine crise sanitaire, le président de la CCIR Ibrahim Patel demande l'examen du dossier en phase 2 de l'instruction et un délai supplémentaire. Sans se prononcer en faveur ou contre le projet de rachat, il souhaite plutôt le gel de la construction de grande surface sur l'île pendant 10 ans. Il émet par ailleurs plusieurs propositions pour relancer l'économie réunionnaise, dont une taxe sur les profits de la grande distribution pendant la crise du coronavirus, et le passage de La Réunion en zone franche. (Photo rb/www.ipreunion.com)

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

HULK, Posté
Bien fait pour ceux qui ont élu un repris de justice à la tête de la CCIR. Quant à ceux qui prétendent défendre les intérêts des réunionnais,laissez-moi rire.Ils défendent surtout les leurs. F.CAILLÉ a ouvert les portes de LA RÉUNION à B.HAYOT en pensant l'utiliser ( malin le CAILLÉ),les "entrepreneurs locaux" lui ont vendu leurs sociétés et maintenant ils trouvent que le loup est trop gourmand.Ben voyons! Il est surtout plus fort qu'eux et ils n'avaient qu'à racheter VINDÉMIA. Je ne sais pas si HAYOT est un philanthrope (j'en doute),mais je suis certain que tous les moutons qui bêlent aujourd'hui n'en sont pas.
Volcan974, Posté
Il n à pas eu sa commission