Tribune libre d'Ibrahim Patel :

"Il faut que très rapidement nous puissions connaître les dispositions qui seront appliquées à partir du 1er juillet"


Publié / Actualisé
Le Premier Ministre vient d'annoncer les mesures qui doivent permettre à partir du 2 juin prochain de réduire les restrictions mises en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. J'accueille avec satisfaction le feu vert qui est donné pour la réouverture des cafés, bars et restaurants ainsi que l'assouplissement des conditions sanitaires d'accueil de leurs clients, en particulier l'obligation de distanciation qui a été réduite à un mètre entre les tables et la possibilité d'accueillir des tablées de 10 personnes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Premier Ministre vient d'annoncer les mesures qui doivent permettre à partir du 2 juin prochain de réduire les restrictions mises en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. J'accueille avec satisfaction le feu vert qui est donné pour la réouverture des cafés, bars et restaurants ainsi que l'assouplissement des conditions sanitaires d'accueil de leurs clients, en particulier l'obligation de distanciation qui a été réduite à un mètre entre les tables et la possibilité d'accueillir des tablées de 10 personnes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le Premier Ministre a confirmé que la mesure de quatorzaine stricte continuait à s’appliquer à toutes les personnes qui veulent se rendre outre-mer. Il a aussi annoncé la mise en place, à titre expérimental, de test pour tous ceux qui veulent voyager outre-mer et le maintien d’un confinement pour 7 jours.

La mise en œuvre de tests de dépistage avant le départ en lieu et place de la quatorzaine obligatoire à l’arrivée, était attendue de professionnels du tourisme. Elle aurait été de nature à encourager les voyages outre-mer de nos concitoyens de métropole, et aurait redonné un peu d’espoir pour leur redémarrage à un secteur particulièrement impacté par la crise. Par ailleurs, elle aurait pu être accompagnée d’une recommandation d’utilisation par les voyageurs des applications digitales de tracing, StopCovid développée par le gouvernement ou l’application péi Alertanoo.

Il faut donc que très rapidement nous puissions connaître les dispositions qui seront appliquées à partir du 1er juillet, dans le cas contraire, il ne sera pas possible de capter la clientèle métropolitaine. Quel touriste potentiel de métropole choisirait la destination Réunion en étant contraint à une quatorzaine à l’arrivée ?

La survie de nombreuses entreprises du secteur du tourisme est donc désormais en jeu ; secteur qui a déjà perdu près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Je regrette enfin, que le Premier Ministre n’ait pas annoncé des mesures de soutien spécifiques aux outre-mer, car nos territoires sont très durement frappés par les répercussions de cette crise. Si rien n’est entrepris en urgence, avec par exemple le maintien du dispositif d’activité partielle jusqu’à la fin de l’année, l’exonération des charges fiscales et sociales pour tous les secteurs économiques, et le prolongement du Fonds de Solidarité Nationale jusqu’à fin 2020, nos territoires devront faire face au risque accru de disparition d’entreprises et de mise au chômage de salariés. Sans ces mesures immédiates, je suis certain qu’à une crise sanitaire et économique succèdera une crise sociale sans précédent.

Ibrahim Patel

   

1 Commentaire(s)

Lola, Posté
C'est reculer pour mieux sauter..Je ne vois pas pkoi on interdit vols de reprendre au 2 juin...il n.y en a que pour les vacances d.été de métropole.On interdit encore les vols avec des motifs impérieux a la con et dans qq semaines,on ouvrira les vannes parsque ce sera les gdes vacances en métropole et qu.il faut du tourisme.J'espère que personne viendra en outre mer..