[VIDEO] Transports :

Cinor : reprise progressive du chantier du téléphérique urbain


Publié / Actualisé
Stoppés pour cause de crise sanitaire depuis le 15 mars dernier, les sites de construction des gares de Bois de Nèfles, Bancoul, du pylône P25 chemin Vétyvers et P23 au lycée Mémona Affeejee-Hinterman retrouvent leur activité d'avant -confinement. "Les chantiers de Bois de Nèfles, Bancoul et des pylône 23 et 25 ont ainsi retrouvé leur animation studieuse de février 2020 dès la date de sortie de confinement du 11 mai, dans le cadre de travaux de génie civil se rapportant aux pylônes, alors que des travaux de débroussaillement et de terrassement débutaient sur le site d'accueil de la future gare du Moufia" ajoute la Cinor dont nous publions le communiqué ci-dessous
Stoppés pour cause de crise sanitaire depuis le 15 mars dernier, les sites de construction des gares de Bois de Nèfles, Bancoul, du pylône P25 chemin Vétyvers et P23 au lycée Mémona Affeejee-Hinterman retrouvent leur activité d'avant -confinement. "Les chantiers de Bois de Nèfles, Bancoul et des pylône 23 et 25 ont ainsi retrouvé leur animation studieuse de février 2020 dès la date de sortie de confinement du 11 mai, dans le cadre de travaux de génie civil se rapportant aux pylônes, alors que des travaux de débroussaillement et de terrassement débutaient sur le site d'accueil de la future gare du Moufia" ajoute la Cinor dont nous publions le communiqué ci-dessous

Stoppés pour cause de crise sanitaire depuis le 15 mars dernier, les sites de construction des gares de Bois de Nèfles, Bancoul, du pylône P25 chemin Vétyvers et P23 au lycée Mémona Affeejee-Hinterman retrouvent leur activité d’avant -confinement. "Les chantiers de Bois de Nèfles, Bancoul et des pylône 23 et 25 ont ainsi retrouvé leur animation studieuse de février 2020 dès la date de sortie de confinement du 11 mai, dans le cadre de travaux de génie civil se rapportant aux pylônes, alors que des travaux de débroussaillement et de terrassement débutaient sur le site d'accueil de la future gare du Moufia". Regardez

 

A compter du 6 juillet, les sites de Chaudron et du Campus verront à leur tour les premières installations de chantier s'installer, succédant en amont à un travail de “mise à jour” de médiation et de concertation ciblées avec les administrés, principalement les commercants et les habitants des quartiers concernés.

"Tout se passe au mieux dans le cadre d'une coordination avec l'ensemble des acteurs du chantier", confie Mikael Nacivet, directeur des projets de téléphérique à la Cinor. "Les chantiers reprennent, les mesures de sécurité anti covid 19 sont appliquées et nos visites et réunions de chantier s’effectuent le plus possible à l’aide de lunettes connectées et de session de visio-conférence ne nécessitant de fait que peu de déplacements physiques" ajoute-t-il.

A noter que la crise sanitaire n’a pas ralenti la fabrication des éléments du téléphérique qui sont en voie d'acheminement sur le site. “Ce qui ne compromet pas  la suite des travaux et la mise en place du transport par câble”, complète ce dernier.

Dispositif de sécurité anti Covid-19 

Rappelons que lamise en oeuvre d'un dispositif de mise aux normes anti covid 19  sur ces différents chantiers a précédé la reprise des travaux du téléphérique.
Aucun salarié du BTP n’a ainsi repris le travail sans un environnement professionnel respectueux de sa santé. En accord avec la Cinor, un protocole de protection a été élaboré dès l’annonce du dé-confinement le 11 mai dernier avec un ensemble de mesures et d’équipement mis en place.

Il en est ainsi de nouvelles règles de circulation sur le chantier respectant les mesures de distanciation, le nettoyage et la désinfection des locaux et espaces de travail,  l’ajout de nouveaux points d’eau, la fourniture de masques et de gants; De même, sont pris en compte l’organisation de la gestion et de l’évacuation des déchets ainsi que l'affichage d’information aux salariés
La nomination, tant à la Cinor qu'au sein des entreprises, d’un référent COVID garantit le suivi de ces mesures et leur adaptation à l’évolution de la situation".


• Caractéristiques techniques du  téléphérique Chaudron / Moufia - Bois de Nèfles :
- longueur du tracé :Chaudron/Moufia-Bois de Nèfles : 2,7 km
- durée du parcours : 14 minutes
- nombre de cabines : 46
- capacité d’une cabine : 10 personnes
- capacité initiale maximale de transport annuelle : 6000 personnes/jour x 355 j = 2 millions de passagers 

• Montant total des travaux : 50 millions d'€ pour la réalisation dnu téléphérique + opérations connexes   
+ 2,3 millions d'exploitation et de maintenance

• Groupement d'entreprises : Filao (Poma, Sogéa, Egis, ISR, AA, Richez, Sodiparc) + AMO Artenor ( Artelia, DS avocats, DCSA)

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !