Une rencontre ce mercredi :

Manifestation devant la Cinor : l'intercommunalité reçoit les contestataires


Publié / Actualisé
Suite aux perturbations sociales ce mardi 20 octobre 2020 au siège de la Cinor, relevant de revendications "extérieures" à la collectivité selon l'interco du nord, la Cinor informe que les manifestants seront reçus ce mercredi 21 octobre, comme prévu, par Maurice Gironcel, président, et ses services "dans le cadre d'une démarche d'échanges, d'écoute et d'accompagnement". Nous publions ici le communiqué de la Cinor. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Suite aux perturbations sociales ce mardi 20 octobre 2020 au siège de la Cinor, relevant de revendications "extérieures" à la collectivité selon l'interco du nord, la Cinor informe que les manifestants seront reçus ce mercredi 21 octobre, comme prévu, par Maurice Gironcel, président, et ses services "dans le cadre d'une démarche d'échanges, d'écoute et d'accompagnement". Nous publions ici le communiqué de la Cinor. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Pour rappel, les contestataires, issus en majorité des quartiers de la Trinité, avaient été reçus par le Président et son cabinet le 21 juillet dernier, sans rendez-vous, puis le 10 septembre courant, en dévoilant leurs projets et leurs attentes.

Avec l'accord de toutes les parties, il avait été convenu d'une rencontre dans la troisième quinzaine d'octobre au contact des dirigeants de la Cinor, soit le 21 octobre à 14h30.

Il semble, selon la Cinor, qu'il y ait eu confusion de date.  Les invités se sont en effet pointés le lundi 19 (au lieu du 21) au siège de la collectivité et, n'ayant pas trouvé d'interlocuteurs pour les recevoir, ont déclenché leur démarche de “blocage”.

Face à ces jeunes “porteurs de projet”, la Cinor confirme qu'elle reste dans une démarche de dialogue et d'écoute.

Pour sa part, le personnel est informé de la reprise normale des services, demain, mercredi 21 octobre 2020, avec accès aux bureaux des bâtiments A et B, aux heures habituelles."

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !