CIVIS - Billettique Pass'nGo :

3 millions de validations sans contact depuis février


Publié / Actualisé
Le 1er février 2018, la CIVIS inaugurait la billettique sans contact Pass'nGo du réseau Alternéo. Ainsi, des matériels dédiés sont venus équiper les 130 bus, les 5 agences commerciales et les 20 dépositaires du réseau. Grâce à ce projet les deux premiers distributeurs automatiques de tickets de l'île ont également vu le jour, équipements qui rencontrent un franc succès. En 7 mois, près de 3 millions de validations sans contact ont été enregistrées.
Le 1er février 2018, la CIVIS inaugurait la billettique sans contact Pass'nGo du réseau Alternéo. Ainsi, des matériels dédiés sont venus équiper les 130 bus, les 5 agences commerciales et les 20 dépositaires du réseau. Grâce à ce projet les deux premiers distributeurs automatiques de tickets de l'île ont également vu le jour, équipements qui rencontrent un franc succès. En 7 mois, près de 3 millions de validations sans contact ont été enregistrées.

Initié en 2015 par les équipes de la CIVIS et de son délégataire, ce projet de mise en place d’une billettique sans contact, qui a été l’un des premiers de l’île, a mobilisé 4,5 millions d’euros d’investissement .

Ce système a permis de placer Alternéo à la pointe du progrès et de tourner la page d’une billetterie papier qui ne répondait plus aux enjeux de développement du réseau. Mais le Pass’nGo a surtout été l’occasion d’un véritable transfert de compétences  au profit des équipes réunionnaises impliquées sur le projet, que ce soit du côté de l’exploitant comme chez le représentant local de l’industriel.

C’est un véritable centre d’expertise  qui a ainsi été développé, permettant la création d’emplois pérennes et la professionnalisation de l’ensemble des collaborateurs (conducteurs, contrôleurs, assistants commerciaux, …).

Une meilleure connaissance des usages du réseau

Alors que le réseau va connaître une restructuration de certaines de ses lignes en début 2019, il était déterminant pour la CIVIS de disposer de données précises quant aux pratiques des voyageurs.

La billettique a permis d’obtenir des informations que même des études très onéreuses n’auraient pas permis d’obtenir (par exemple, une enquête de fréquentation du réseau pendant une semaine coûte 40 000 €). Si la hiérarchie de la fréquentation des lignes  était connue, la billettique a permis de tordre le cou à deux idées reçues qui auraient pu amener des ajustements contre-productifs :

- La fréquentation mensuelle du réseau est relativement homogène, il est donc important de maintenir une offre constante.

- Dans les écarts et les zones rurales, les courses sans clients sont extrêmement rares  et le réseau dispose même d’un socle de fréquentation solide qui ne doit pas être remis en cause.

Des résultats chiffrés éloquents

Aujourd’hui, après huit mois d’exploitation, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ce nouvel outil, modernisant le service aux clients, est une réelle réussite. Au-delà de

ces chiffres globaux très satisfaisants, la billettique Pass’nGo porte une véritable dynamique de progrès  au bénéfice du réseau et de ses clients :

- Une baisse de la fraude : elle est désormais inférieure à 5% des voyageurs contrôlés.

- De nouvelles solutions pour l’achat des titres : ces solutions permettent un meilleur report vers les titres les moins onéreux.

500.000 tickets, 30.000 cartes, 3.000.000 validations

Il est d’ailleurs très éloquent de constater que les 2 distributeurs de titres génèrent  à eux seuls plus de ventes que les 20 dépositaires confondus. Nul doute que cette tendance sera renforcée par l’ouverture prochaine d’une " E boutique  " (achat de titres en ligne).

Parallèlement, la CIVIS souhaite réduire autant que possible la consommation de tickets à l’unité et privilégier la carte, qui offre aux voyageurs les mêmes fonctionnalités.

Pour la mise en oeuvre de ce projet, la CIVIS a retenu la technologie éprouvée "Card Centric" : les données des droits d’usage sont directement chargés sur les cartes des clients. Cette solution qui respecte scrupuleusement les normes nationales en matière de billettique (Interbob, Intertic) permettra de fait une interopérabilité (possibilité de voyager avec la même carte toutes les lignes de bus de la Réunion) avec l’ensemble des réseaux qui suivront également ces normes.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !