Sur la scène du Kerveguen :

Saint-Pierre accueille le groupe Wamali Percussions et Nicolas Mouzacambo


Publié / Actualisé
Samedi 30 juillet 2022, la ville de Saint-Pierre accueille le groupe Wamali Percussions à la salle du Kerveguen à partir de 21h dans le cadre du festival Opus Pocus. L'autre invité sur scène est Nicolas Moucazambo, il réalise lui aussi des percussions. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Pierre. (Photo : ville de Saint-Pierre)
Samedi 30 juillet 2022, la ville de Saint-Pierre accueille le groupe Wamali Percussions à la salle du Kerveguen à partir de 21h dans le cadre du festival Opus Pocus. L'autre invité sur scène est Nicolas Moucazambo, il réalise lui aussi des percussions. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Pierre. (Photo : ville de Saint-Pierre)

- Wamali Percussions -

Ce petit pays qu'est la Guinée est connu dans le monde entier grâce à ses griots (bardes africains).

Ceux-là vous diront que c’est bien en Guinée que bat le cœur de l’Afrique. Et c’est à Conakry, la capitale, qu’il y a un peu plus de 10 ans une bande de jeunes et brillants spécialistes des percussions, de la kora et du balafon créaient Wamali Percussions.

Ils vont tourner dans le monde entier, profitant de l’engouement pour la musique mandingue dont ils restent encore aujourd’hui parmi les meilleurs ambassadeurs. Les huit membres de Wamali Percussions sont emmenés par une fine gâchette, le balafoniste Sory Diabaté, qui a reçu de son père, Sayon Diabaté, le savoir et l’âme de son peuple.

Lames de bois du balafon, cordes de la kora et peaux tendues des dundun, sangban et kenkeni forment le parfait support aux envolées des chanteuses et aux prouesses des solistes au djembé, qui finissent toujours par enflammer la scène.

Ça s’est toujours terminé comme ça, avec Wamali, il n’y a absolument aucune raison pour que le Kerveguen fasse exception.

Découvrez Wamali Percussions :

- Biographie de Nicolas Moucazambo -

Le maître tambour a choisi de nous offrir un voyage, le sien lorsqu’à 19 ans il décide de remonter le courant pour partir à la découverte des racines des rythmes de l’île, avec ses compères Christian Dafreville et Gilbert Mariapin.

Le Trio Tambour était né, et il marquera de son influence toute une génération de percussionnistes réunionnais. Puisqu’il enseigne les percussions africaines au CRR depuis de nombreuses années, Nicolas s’est entouré de certains de ses élèves pour présenter ce projet qui met l’accent sur les musiques racines et les morceaux de tradition qui font " battre le cœur du monde ".

Découvrez Nicolas Moucazambo :

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site culturel de la ville de Saint-Pierre ou sur le site de la ville de Saint-Pierre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !