[VIDEO] Le Département dévoile son pacte de solidarité sanitaire :

Coronavirus : 30 millions d'euros vont être débloqués pour les publics fragiles


Publié / Actualisé
Le président du conseil départemental Cyrille Melchior et son vice-président à l'action sociale Jean-Marie Virapoullé, ont présenté en détail le pacte de solidarité solidaire du département. Un vaste plan d'aide de 30 millions d'euros à destination des personnes les plus fragilisées par la crise sanitaire et le confinement liés au coronavirus. Ce plan s'adresse prioritairement aux publics en difficulté, au premier rang : les personnes âgées, mais aussi les personnes porteuses de handicap. Le pacte anticipe une extension de la période de confinement jusqu'à trois mois. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le président du conseil départemental Cyrille Melchior et son vice-président à l'action sociale Jean-Marie Virapoullé, ont présenté en détail le pacte de solidarité solidaire du département. Un vaste plan d'aide de 30 millions d'euros à destination des personnes les plus fragilisées par la crise sanitaire et le confinement liés au coronavirus. Ce plan s'adresse prioritairement aux publics en difficulté, au premier rang : les personnes âgées, mais aussi les personnes porteuses de handicap. Le pacte anticipe une extension de la période de confinement jusqu'à trois mois. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le Département met en place une aide aux CCAS et aux opérateurs du résau de l'aide alimentaire afin d'élargir le portage des repas et toucher toutes les personnes âgées potentiellement en situation d'isolement du fait du confinement. Cette enveloppe, sans que son volume ne soit définitif, sera de 5 millions d'euros sur les prochains mois. 

En plus de ces paniers repas classiques, en lien avec le secteur agricole, le Département organisera la livraison de paniers de fruits et légumes frais aux domicile des bénéficiaires, pour une enveloppe de 2 millions d'euros.  Les CCAS seront en charge de la distribution des 12 000 paniers par semaine.

La présence des aides ménagères sera renforcée avec une augmentation significative du nombre d'heures, pour une enveloppe de 3 millions d'euros. Par ailleurs, les personnes âgées, prises en charge ou pas par le Département, bénéficiant d'une retraite inférieure au RSA, recevront une aide exceptionnelle de 150 euros. 

- Du gel fabriqué à La Réunion -

Lors de son allocution, Cyrille Melchior a également affirmé que La Réunion pourra, "dans les prochains jours", produire du gel hydroalcoolique. "L'urgence est de disposer de masques, de gel et de gants. Notre collectivité s'est mobilisée pour en trouver le maximum" souligne Cyrille Melchior. Le Département évalue le besoin en masques à 1,5 millions par mois pour les partenaires associatifs. Le Département va fournir "dès que possible" des masques aux enfants et aidants familiaux.

Les autres mesures phares du pacte de solidarité solidaire :

_ 5 millions d’euros pour l’accompagnement des Service d'aide et d'accompagnement (SAAD) à domicile et des interventions en gré à gré

_ Un pack de première nécessité (savon, mouchoirs, gants, masques) pour les professionnels des Etablissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) et des SAAD qui accompagnent concrètement les personnes âgées

_ 3 millions d’euros pour les professionnels et établissements. C’est une dotation spécifique supplémentaire pour les dépenses d’équipement nécessaire à leur protection et à celle de leur public

_ 3,5 millions d’euros sur trois mois, enveloppe allouée aux assistants familiaux pour des dépenses accrues d’entretien et de bien-être des enfants

_ 500 000 euros sur 3 mois pour la dotation spécifique en matériel éducatif et renforcement de l’équipe d’animation dans les Foyers de l’Enfance

_ 500 000 euros sur 3 mois pour l’aide exceptionnelle pour les autres structures d’hébergement de la protection de l’enfance

_ 500 000 euros destinée à l’acquisition de matériels éducatif, scolaire et culturel pour accompagner et soutenir les parents

_ 1,3 millions d’euros afin de garantir le versement des salaires des bénéficiaires du RSA, recrutés en parcours emplois compétence ou dans les Ateliers chantiers d'insertion

_ 320 000 euros pour ceux qui se sont engagés dans la création de leur propre emploi

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Josian, Posté
Bonjour moi j'aimerais savoir pourquoi je n'ai pas droit au panier fraicheur alors que je suis porteur de handicap.je vous remercie
RAMIN, Posté
Ou sont les paniers légumes ,moi jhabite sur PETITE-ILE en tous les cas j'ai pas reçu .Il doit choisir les tetes pour donner.comme moi je perçois 310â"¬ d'ASS par moi je n'ai pas besoin.Merci le président du conseil général.
Sakti, Posté
Bonnes 8nitiatives m. Le Président et m. Le 1 et vice Président