Tribune libre de Nassimah Dindar :

"Je reste aux cotés des Réunionnais"


Publié / Actualisé
Ce dimanche 24 septembre 2017, Nassimah Dindar a été élue sénatrice. Concernée par la loi de non-cumul des mandats, elle devra donc quitter son poste de présidente du Conseil Départemental. Elle affirme rester "aux côtés des Réunionnais". Nous publions sa réaction ci-dessous.
Ce dimanche 24 septembre 2017, Nassimah Dindar a été élue sénatrice. Concernée par la loi de non-cumul des mandats, elle devra donc quitter son poste de présidente du Conseil Départemental. Elle affirme rester "aux côtés des Réunionnais". Nous publions sa réaction ci-dessous.

Les "Grands électeurs" réunionnais ont majoritairement porté leur confiance sur la liste que j’avais l’honneur de conduire, et je veux tout d’abord les remercier, et les assurer que nous avons pleinement conscience des responsabilités qui sont désormais les nôtres.

Je veux par ailleurs dire à tous les grands électeurs qui, aujourd’hui, ont fait un autre choix,   que le temps de l’élection est terminé. Nous serons les sénateurs de tous les Réunionnais, défenseurs acharnés des intérêts de La Réunion. Nous voulons également saluer monsieur Michel Dennemont pour son élection.

Nous sommes convaincus que, dans ce combat, nous saurons en toute intelligence, dépasser les clivages et parler d’une seule et même voix pour défendre nos projets et nos spécificités.

Notre succès est celui de la cohésion et de la cohérence que nous portons au sein de notre famille politique. C’est cette synergie que les Grands Electeurs ont reconnue et ont voulu amplifier en nous demandant de la porter au Sénat.

Ce succès, nous le devons aussi à la mobilisation de nos colistiers : Jean Louis Lagourgue, Viviane Malet, Michel Fontaine, Marie Andrée Faveur Lacroix, et Stéphane Fouassin.

Je voudrais leur adresser mes remerciements pour leur investissement.

Je suis particulièrement reconnaissante à Michel Fontaine d’avoir su créer les conditions de  cette union et convaincre les grands électeurs de la pertinence de notre projet.

Je lui exprime toute ma gratitude.

Enfin, j’ai tout au long de cette campagne, reçu de très nombreuses manifestations de soutien, à ceux qui se sont émus de me voir quitter la présidence du Département, je veux leur dire que notre collectivité  est sur de bonnes voies, et qu’elle sera présidée par un ou une élu qui aura à cœur de poursuivre et d’amplifier les actions que nous avons mises en œuvre.

C’est confiants que nous accueillerons une nouvelle équipe à la tête du Département.

Mon élection au Sénat est la continuité de mon engagement politique, je reste aux coté des Réunionnais et serait toujours proche des plus fragiles, des plus démunis.

La Réunion, riche de son peuple et de son territoire, reste un atout pour la France et l’Europe.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !