[BOUCAN CANOT] Pour un accès sécurisé :

Un pique-nique pour "rend à nou la mer"


Publié / Actualisé
L'événement lancé sur Facebook, "Carry's party des amoureux de l'océan", se déroulera ce dimanche 10 décembre 2017 à partir de 11 heures à la plage de Boucan Canot. Il s'agit d'un pique-nique géant. Ses participants militent pour un accès sécurisé à la mer sans avoir à craindre le risque requins. (Photo d'archives de la manifestation À la reconquête de la mer le 17 septembre 2017)
L'événement lancé sur Facebook, "Carry's party des amoureux de l'océan", se déroulera ce dimanche 10 décembre 2017 à partir de 11 heures à la plage de Boucan Canot. Il s'agit d'un pique-nique géant. Ses participants militent pour un accès sécurisé à la mer sans avoir à craindre le risque requins. (Photo d'archives de la manifestation À la reconquête de la mer le 17 septembre 2017)

 

L'organisatrice Nathalie Engelmann mettait déjà en place une opération similaire "À la reconquête de la mer" à l'Étang-Salé le 17 septembre dernier. La manifestation interdite par arrêté municipal se tenait quand même. 200 personnes formaient une chaîne humaine afin de réclamer un retour dans l’eau sans craindre le risque requins.

Lire aussi : Étang-Salé - Plus de 200 personnes forment une chaîne humaine pour "la reconquête de la mer"

Contactée, Nathalie Engelmann détaille les objectifs de ce rassemblement. Et la mobilisation semble pour l'instant plutôt timide.

"Il s'agit d'un pique-nique pour que l'on retrouve des plages protégées. À Boucan, aux Roches et à l'Étang-Salé, c'est fermé. Il faut sécuriser. La ministre promettait des décisions sur la commercialisation de la chair de requins mais on ne voit rien venir. Une trentaine de familles participeront. 60 à 70 personnes se disent intéréssées. C'est dur de fédérer avant les fêtes de Noël", explique-t-elle par téléphone.

Consultez les informations autour de cette action en cliquant sur ce lien. L'organisatrice désire des actions de sécurisations. Les filets anti-requins n'ont toujours pas été réinstallés à Boucan et aux Roches depuis le mois de juin. "Je ne sais pas lesquels mais il faut des moyens. En Australie et en Afrique du Sud, ils arrivent à se débrouiller alors qu'ils ont beaucoup plus de côtes à sécuriser", ajoute-t-elle.

Lire aussi : "Nou't tout dans la mer" - Un millier de personnes rassemblées aux Roches Noires

Nathalie Engelmann recevait d'ailleurs une convocation à la gendarmerie de l'Étang-Salé-les-Bains après la manifestation À la reconquête de la mer. Elle ne s'y rendait pas. "J'ai reçu un papier de la gendarmerie m'invitant à les recontacter pour prendre un rendez-vous. Je ne l'ai pas fait."

Autre événement similaire à celui de ce dimanche : Nou’t tout dans la mer le 9 septembre dernier avec le rassemblement d’un millier de personnes aux Roches. Jean-François Nativel, secrétaire d’Océan Prévention Réunion, était d’ailleurs mis en examen pour l’organisation de cette manifestation non-autorisée.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !