[VIDÉOS] Financement de projets agricoles ou artisanaux :

Lancement d'un fonds de garantie d'un million d'euros


Publié / Actualisé
Le Conseil départemental et la Région Réunion lancent un fonds de garantie d'un million d'euros accessible aux porteurs de projets agricoles ou artisanaux. Ils vont pouvoir bénéficier d'une avance de subvention à hauteur de 50 % de la somme exigée dans le cadre du programme LEADER (Liaison entre action de développement de l'économie rurale) sur la période 2014-2020 au travers du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER). Explications. (Photo d'illustration)
Le Conseil départemental et la Région Réunion lancent un fonds de garantie d'un million d'euros accessible aux porteurs de projets agricoles ou artisanaux. Ils vont pouvoir bénéficier d'une avance de subvention à hauteur de 50 % de la somme exigée dans le cadre du programme LEADER (Liaison entre action de développement de l'économie rurale) sur la période 2014-2020 au travers du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER). Explications. (Photo d'illustration)

 

Des sigles complexes détaillés ce mercredi 21 février 2018 lors d’une conférence de presse organisée au Palais de la Source à Saint-Denis. Le Département prend en charge 650 000 € de cette enveloppe. La collectivité régionale : 350 000 €. La SOFIDER se portera caution des différentes actions éligibles et va gérer ce million d’euros.

Secteurs agricole, de l’agro-transformation, du tourisme et de la culture… Cette somme couvre plusieurs champs. Retrouvez toutes les explications de Serge Hoareau, vice-président du Département en charge des affaires agricoles et européennes.

 

 

Les porteurs de projets devront se rapprocher des Groupes d’actions locales (GAL), répartis dans les quatre micro-régions de l’île. Le Secrétariat général des hauts s’occupe également de coordonner les programmes FEADER, LEADER et ces GAL. Ce secrétariat vise notamment à structurer la cinquième micro-région de l’île : les Hauts.

Des avances de 3.000 € voire plus seront attribuées. Ce mode de financement constitue un dispositif qualifié "d’inédit" par ces différents partenaires. On retrouve les explications de l'élu, également maire de Petite-Île.

 

 

Si les créateurs rencontrent un problème de trésorerie, ils peuvent bénéficier de ce coup de pouce. Cela n’a pas été le cas lors du précédent FEADER. Avis aux amateurs à qui on demande souvent des investissements financés sur leurs fonds propres. Et qui ne peuvent pas se lancer.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !