[PHOTOS-VIDÉOS] Le Département l'a inauguré :

Au Salon de l'agriculture, le Village Réunion démarre en fanfare


Publié / Actualisé
Le Village Réunion du Salon de l'Agriculture a été inauguré ce lundi 26 février en présence notamment du président du conseil départemental Cyrille Melchior. Deux jours après l'ouverture du grand événement agricole, les stands répartis sur 600 m2 consacrés à la culture péi ont déjà marqué les esprits et attirés de nombreux curieux. Le Département a également profité de l'occasion pour évoquer avec le cabinet de la ministre des Outre-Mer les sujets d'actualité du territoire. (photo Département de La Réunion)
Le Village Réunion du Salon de l'Agriculture a été inauguré ce lundi 26 février en présence notamment du président du conseil départemental Cyrille Melchior. Deux jours après l'ouverture du grand événement agricole, les stands répartis sur 600 m2 consacrés à la culture péi ont déjà marqué les esprits et attirés de nombreux curieux. Le Département a également profité de l'occasion pour évoquer avec le cabinet de la ministre des Outre-Mer les sujets d'actualité du territoire. (photo Département de La Réunion)

"La Réunion était déjà présente, mais cette année elle est mieux représentée". Voici les mots du président du conseil départemental Cyrille Melchior pour l'inauguration du Village Réunion au Salon de l'Agriculture ce lundi. C'est sur près de 600 m2 et avec une vingtaine d'exposants péi que la culture réunionnaise est présente au désormais classique événement agricole français. Samoussas, curcuma, rhum arrangé, miel, vanille... Toutes les habitudes de consommation du département ont leur stand dédié. 

De quoi ouvrir l'appétit de nombreux curieux, mais aussi la curiosité de médias nationaux. Ce lundi, c'est l'emblématique producteur de curcuma réunionnais Mémé Rivière qui était invité de l'émission "Les Témoins d'Outre-Mer" sur France Ô. Il est notamment revenu sur l'impact du Salon de l'agriculture sur le tourisme réunionnais. 



Le célèbre animateur Cauet a décidé lui aussi de faire la part belle aux agriculteurs de La Réunion en les invitant pour son émission de trois heures lundi "Cauet s'lâche". L'idée : faire découvrir nos spécialités locales.



Comme prévu, la firme péi Garden Island qui propose de faire de la vanille un objet de décoration d'intérieur, a rencontré un succès probant. Un vitroplant de Vanilla planifolia, comprenez la vanille Bourbon, accompagné d'un tube en verre et d'un substrat gélosé pour permettre une pousse en totale autonomie : la recette d'un objet qui a ravi les amateurs.



- Le Salon, mais pas que -

La délégation départementale a profité de son déplacement à Paris pour évoquer les sujets de l'actualité réunionnaise. C'est au cours d'une rencontre avec Dominique Sorain -l'ancien préfet de La Réunion nommé en mai dernier directeur du cabinet de la ministre des Outre-Mer Annick Girardin- que Cyrille Melchior est revenu sur la problématique des délais pour l'obtention du k-bis, et la suppression de l'allocation logement accession pour les ménages les plus modestes.

Ce dispositif permet le versement d'une aide mensuelle aux primo-accédants de logements sociaux en fonction de leurs ressources mais le gouvernement vient de le supprimer dans son projet de loi de Finances 2018. Dans un courrier adressé à Annick Girardin, le président du Département demande son maintien en invoquant "deux conséquences particulièrement négatives" :

Il indique d'abord que "de nombreuses familles, en attente depuis plusieurs années de leur projet de LES, d’amélioration ou d’acquisition de logement dans le parc locatif social ancien, voient leur dossier subitement annulé. Cette situation engendre un risque réel de rupture de paix et de cohésion sociales en particulier dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, du fait d’engagements avec ces familles qui ne seront plus tenus".

Et s'inquiète ensuite de "la mise en péril d’une filière économique déjà fragilisée qui concerne les très petites entreprises (TPE) spécialisées et qui possèdent une réelle expertise dans la lutte contre l’habitat indigne. Mille cinq cent (1 500) emplois sont ainsi directement menacés à court terme".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !