Commission permanente :

Conseil départemental - Des aides pour l'agriculture, l'insertion, la mobilité...


Publié / Actualisé
Nous publions ci-dessous le compte-rendu de la commission permanente du conseil départemental qui s'est tenue ce mercredi 11 avril 2018
Nous publions ci-dessous le compte-rendu de la commission permanente du conseil départemental qui s'est tenue ce mercredi 11 avril 2018

Agriculture : plus de 3 millions d'euros  votés

7 structures (dont la Chambre d’Agriculture à hauteur de 2,4 M €) œuvrant en faveur des agriculteurs bénéficieront du soutien financier du Département sur ses fonds propres (hors FEADER) pour un montant global de 3 077 359€. Ces actions mises en œuvre en faveur des agriculteurs (producteurs de fruits et légumes, éleveurs…)  visent à développer et à améliorer les pratiques agricoles afin d’augmenter la part des productions locales sur les différents marchés réunionnais face aux importations. Elles doivent permettre ainsi aux producteurs locaux d’augmenter leurs revenus.

Insertion - mobilité  : près de 8 millions d'euros alloués

- La mobilité emploi, une priorité de la politique d’insertion : Plus de 7,3 millions d'euros votés au CNARM
Le CNARM (Comité National d’Accueil et d’actions pour les Réunionnais en Mobilité) recevra une subvention de 7 353 500 millions d'euros pour financer son fonctionnement et ses actions. Les fonds du FSE seront également mobilisés au titre des mesures " Alternance, stratégie payante pour les jeunes en mobilité " et " Mobilité des demandeurs d’emploi " ainsi que ceux du dispositif " Initiative pour l’emploi des jeunes ". Le développement de l’alternance et l’ouverture à l’international font partie de ses objectifs 2018.

- Projet de mobilité professionnelle soutenu : contrat saisonnier pour 22 jeunes Réunionnais
Une subvention de 7 400€ est attribuée à l’ARIM (Association Réunionnaise pour l’Insertion et la Mobilité) pour son projet " Allon Bougé " qui permettra à 22 jeunes réunionnais de bénéficier de contrats saisonniers et de participer aux vendanges en Gironde en septembre et octobre prochains.

- Près de 130 000 € alloués aux projets collectifs d’action sociale et d’insertion
4 projets collectifs d’action sociale et d’insertion portés par 3 associations bénéficieront d’une subvention globale de 128 000€ afin de favoriser l’accompagnement des publics les plus éloignés de l’emploi et/ou en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.

L’insertion économique, au cœur des priorités de la mandature : 240 000 euros pour des ateliers et des chantiers d’insertion (ACI)
6 associations recevront le soutien du Département pour la mise en place d’ACI (Ateliers Chantiers d’Insertion) pour un montant de 240 000€. L’objectif de la politique départementale en la matière, est d’améliorer l’efficacité des parcours d’insertion, en donnant la priorité aux chantiers d’insertion qui renforcent l’expérience professionnelle et notamment ceux relevant de l’insertion par l’activité économique.

Social : 4 millions d'euros

- Le Département aux côtés des personnes en situation de handicap : près de 3 millions d'euros votés
La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) recevra une subvention de 2 710 000 millions d'euros dont 190 000 euros de contribution au Fonds de Compensation du Handicap (FDCH) pour poursuivre les missions et attributions qui lui ont été dévolues en direction de son public prioritaire.

- Pour une meilleure qualité de l’accueil : 100 000 euros attribués aux SAUT
Une subvention de 100 000 euros est accordée à 3 Services d’Accueil d’Urgence Temporaire (SAUT) qui assurent l’accueil des femmes victimes de violences afin de leur permettre de renforcer la qualité de leur accueil et de mettre en place une astreinte permettant un accueil 24h/24h.

- 60 000 euros pour soutenir l’action de la Croix Rouge
Dans le cadre du Fonds d’Appui aux Politiques d’Insertion (FAPI), le Département octroiera une subvention de 60 000 euros à la Croix Rouge Française pour le financement de l’accès à l’aide alimentaire dans les écarts et les Hauts de l’île dans un objectif de proximité sociale.

- Près de 1,3 million d'euros pour accompagner les familles
38 associations œuvrant dans les domaines de l’accompagnement à la fonction parentale, la médiation familiale, l’aide alimentaire, la prévention des violences intrafamiliales et l’éducation et la prévention à la santé, recevront une subvention globale de 1 205 380 euros.

Environnement : 2,6  millions d'euros

- Près de 2,5 millions d'euros pour  la préservation de milieux naturels uniques
Dans le cadre de la préservation et de la valorisation des Espaces Naturels Sensibles (ENS), 10 gestionnaires des ENS du Département, recevront une subvention globale de 2 493 912€ pour la mise en œuvre de leur programme d’actions en 2018. 

- Mise en valeur et préservation du petit étang du Parc du Colosse
L’Association Agréée pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques de Saint-André  (l’AAPPMASA) recevra le soutien financier de la Collectivité pour un montant de 140 052€ afin de réaliser son programme de restauration, préservation et mise en valeur de Petit Etang, zone humide située au sein du Parc du Colosse.

Logement

- Garantie d’emprunt : près de 2,7 millions d'euros pour la construction de 74 logements sociaux et pour personnes âgées
Le Département apportera sa garantie à hauteur de 100%  à la SEDRE pour son emprunt d’un montant de 2 136 000 euros à contracter auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) en vue de la construction de 21 nouveaux LLTS/RPA (résidence pour personnes âgées). De même, la SIDR bénéficiera de la garantie de la Collectivité à hauteur de 554 387€ pour la construction de 53 logements sociaux.

- Dispositif amélioration de l’habitat reconduit : simplification des aides / 8 points du règlement concernés
Le Département poursuit sa politique d’aide à l’amélioration de l’habitat en faveur des ménages les plus vulnérables et les plus sensibles. A ce titre, le règlement départemental des aides à l’amélioration de l’habitat sera modifié et simplifié afin de lever les freins financiers pour les ménages et de resserrer les délais d’intervention des opérateurs. 8 points du règlement sont concernés.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !