Il avait 28 ans :

Saint-Leu : surfeur expérimenté, Kim a été tué par un requin


Publié / Actualisé
Ce jeudi 9 mai 2019, Kim Mahbouli, un surfeur confirmé de 28 ans, est mort après une attaque de squale à Saint-Leu. Il a eu la jambe arrachée alors qu'il surfait au spot de la tortue. Le jeune homme a été ramené au port de Saint-Leu par les secours mais il n'a pas survécu à ses blessures. (Photos RB/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 9 mai 2019, Kim Mahbouli, un surfeur confirmé de 28 ans, est mort après une attaque de squale à Saint-Leu. Il a eu la jambe arrachée alors qu'il surfait au spot de la tortue. Le jeune homme a été ramené au port de Saint-Leu par les secours mais il n'a pas survécu à ses blessures. (Photos RB/www.ipreunion.com)

C’est la 2ème attaque de requin depuis le début de l’année. Kim Mahbouli, a eu la jambe gauche sectionnée, alors qu’il surfait à Saint-Leu. L’alerte a été donnée aux alentours de 16h30, seule sa planche était visible depuis le rivage. Les secours ont d’abord cherché le corps du jeune, qui avait dérivé, avant de le retrouver quelques minutes plus tard et de le ramener au port de la commune.

Le jeune homme était accompagné de trois amis. Ils ont tenté de le ramener sur la plage mais n’y sont pas parvenus. Le surfeur était en arrêt cardio-respiratoire quand les secours l'ont retrouvé. Ils ont donc procédé à un massage cardiaque mais sans succès, le jeune homme ayant déjà perdu beaucoup de sang. Le décès a été déclaré à 17h08. Kim Mahbouli laisse derrière lui sa compagne enceinte.

Lire aussi : Saint-Leu : attaqué par un requin, le surfeur n'a pas survécu

Le sous-préfet de Saint-Paul, Olivier Tainturier, s’est rendu sur place dans la soirée avec des agents du centre de ressources et d’appui pour la réduction du risque requin (CRA). Une équipe de la cellule d’urgence médico-psychologique a été dépêchée pour le soutien des témoins présents sur la plage au moment de l’incident. "Une fois de plus, une fois de trop", a déclaré pour sa part le maire de Saint-Leu, Bruno Domen, également sur place. Il s'exprimait sur Réunion 1ère. "La ville de Saint-Leu est endeuillée" a-t-il ajouté.

La procédure post-attaque déclenchée

"La procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de réduction du risque requin est activée par le préfet de La Réunion " a communiqué la préfecture dans la soirée. Le dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées autour du lieu de l’attaque pour une durée de 72h, quand les conditions de mer le permettront.

Triste coïncidence, le préfet de La Réunion avait justement appelé à la " plus grande vigilance " à l’occasion des vacances scolaires, plus particulièrement aux adeptes des activités nautiques, comme les surfeurs. "La fréquentation des côtes réunionnaises par les requins bouledogue, potentiellement dangereux, se fait plus importante au fur et à mesure que l'on rentre dans l'hiver austral avec un refroidissement saisonnier de la température de l'eau de mer".

Lire aussi : Risque requin : le préfet appelle à la prudence

11 attaques mortelles depuis le début de la crise

Il s’agit de la 24ème attaque de requin depuis le début de la crise en 2011, et la 11ème mortelle. La moitié de ces attaques concernent des surfeurs et des bodyboardeurs. Les gendarmes ont verbalisé 11 surfeurs depuis le début de l'année. Mais la verbalisation des surfeurs peut être contre-productive, estime le sous-préfet de Saint-Paul. Effectivement, lorsqu'ils voient les gendarmes, ils peuvent avoir tendance à vouloir rester dans l'eau et prennent donc des risques supplémentaires.

Quatre autres attaques avaient eu lieu à Saint-Leu. Le 5 août 2012 : Fabien Bujon, attaqué sur le spot de surf de Saint-Leu a eu la main et le pied droit arrachés, mais a survécu. Le 22 juillet 2014, c’est Vincent, un surfeur de 51 ans, qui a été mordu au mollet et au poignet droit, il a été secouru à temps. Le 22 juillet 2015, un homme a été attaqué au bras droit et a dû être amputé. Enfin le 27 avril 2017, Adrien Dubosc, 30 ans, a perdu la vie après avoir été attaqué pendant une session de bodyboard.

Lire aussi : Crise requins : 11 personnes tuées en 8 ans

mm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)