2ème édition du concours :

Concours d'éloquence : la dionysienne Mary Pompée lauréate


Publié / Actualisé
Fin du suspens ! Après des sélections en régions, où ils ont été plus de 90 à être auditionnés sur le thème du développement durable et du vivre ensemble, 14 lycéens venant des 4 coins de l'île s'étaient affrontés en mars lors de la grande finale au TÉAT Plein Air. Ils étaient de nouveau réunis ce mardi 7 mai 2019, au TÉAT Champ Fleuri cette fois, pour la proclamation des résultats, et savoir enfin, qui seraient désignés comme meilleurs orateurs de La Réunion.
Fin du suspens ! Après des sélections en régions, où ils ont été plus de 90 à être auditionnés sur le thème du développement durable et du vivre ensemble, 14 lycéens venant des 4 coins de l'île s'étaient affrontés en mars lors de la grande finale au TÉAT Plein Air. Ils étaient de nouveau réunis ce mardi 7 mai 2019, au TÉAT Champ Fleuri cette fois, pour la proclamation des résultats, et savoir enfin, qui seraient désignés comme meilleurs orateurs de La Réunion.

A l’annonce de leurs noms, Yeva Avrillon-Labarrere du Lycée Moulin Joli de La Possession (2ème prix) et Mary Pompée du Lycée Levavasseur de Saint-Denis (lauréate du concours) ont eu du mal à cacher leur émotion. Soutenues et acclamées par leurs familles, amis, professeurs, camarades de classe, elles sont montées sur scène et ont prononcé une ultime fois leur discours, avec le même engagement et la même ténacité qu’à leurs débuts.

Mary Pompée se confiait juste avant le début de la soirée : " J’ai toujours été fascinée par l’art de la parole, j’ai décidé de participer au concours pour me surpasser. Pour moi, il est important pour la jeunesse réunionnaise de s’impliquer dans des sujets tels que l’écologie et le vivre-ensemble. "

Joseph du Lycée Amiral Bouvet à Saint-Benoît ne dit pas autre chose quand il explique pourquoi il a voulu se lancer dans cette aventure : " Si c’était sur un autre sujet que l’écologie, je n’aurais pas tenté le coup. Ce sujet me tient réellement à coeur et il nous concerne tous ! Je ne pouvais pas laisser passer cette occasion de dire tout ce que j’avais à dire là-dessus, et de faire prendre conscience aux gens qu’il faut se mettre debout et commencer à se battre maintenant ! "

Affronter un public de 900 personnes

Pourtant, il en a fallu du courage à ces lycéens pour se lancer, et pour passer de leur salle de classe à la scène, devant plus 900 personnes. Emile raconte : " Au début, on ressent une grosse boule au ventre, mais on s’encourageait mutuellement en coulisses. Quand les gens applaudissent, c’est indescriptible. Monter sur scène c’est incroyable ! Maintenant je n’ai qu’une envie, c’est de recommencer ! "

Annick Vitry et Florentine Barbaudy de l’association Jeunes Aujourd’hui Pour demain, qui organisent ce concours, ne dissimulent pas leur fierté. Annick, " la maman du groupe ", chaperonne depuis 4 ans déjà nos jeunes orateurs. Très heureuse d’avoir pu, depuis deux ans, donner une dimension
départementale à ce concours, grâce au soutien de Pascal Montrouge, directeur des TÉAT Champ Fleuri | TÉAT Plein Air, théâtres départementaux de La Réunion, elle sait que cette année, le concours prend encore une nouvelle dimension avec le partenariat que son association a noué avec Eloquentia, qui organise en juillet à Paris, le Concours National d’éloquence des lycées.

Départ pour Paris en juillet

Ainsi, nos deux lauréates Mary et Yeva s’envoleront pour Paris au mois de juillet, pour défendre les couleurs de La Réunion. Un sacré challenge pour ces deux lycéennes, mais aussi pour Jeunes Aujourd’hui Pour demain qui reste une très jeune association, qui dispose de peu de moyens. Pour cette raison, Annick Vitry et Florentine Barbaudy font appel au soutien du public : " nos candidates vont avoir besoin de soutien, et nous avons très envie d’offrir aux 14 finalistes de cette année, la possibilité de faire le voyage avec elles. C’est pourquoi nous envisageons un voyage d’une semaine du 9 au 18 juillet 2019 avec tous les lauréats. "

Il s’agit pour les organisatrices, de permettre aux 14 finalistes d’assister au concours national, mais aussi d’organiser un voyage d’étude citoyen à Paris, pour notamment " découvrir les lieux de la République où la parole prend racine. "

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gisou, Posté
Je suis heureuse de voir combien sont motivées par l'art de la parole et la défense du sujet car tout est dans l'art de convaincre. Enseignante d''art dramatique ma petite nièce j'en suis fière mais je n'y suis pour rien dans sa réussite.
Bravo à tous pour cet engagement.