Culture :

Partenariat en vue entre l'École des musiques actuelles et le Département


Publié / Actualisé
Un volet "Insertion par l'activité musicale" pourrait être inscrit dans la politique éducation populaire du Département. Le président du Département, Cyrille Melchior, a manifesté ce souhait ce vendredi 31 mai 2019 lors d'une visite de l'École des musiques actuelles (EMA) de Saint-Leu. Nous publions ci-dessous le communiqué du conseil départemental (Photo Hubert Nugent/communication du cponseil départemental)
Un volet "Insertion par l'activité musicale" pourrait être inscrit dans la politique éducation populaire du Département. Le président du Département, Cyrille Melchior, a manifesté ce souhait ce vendredi 31 mai 2019 lors d'une visite de l'École des musiques actuelles (EMA) de Saint-Leu. Nous publions ci-dessous le communiqué du conseil départemental (Photo Hubert Nugent/communication du cponseil départemental)

Des pratiques amateurs à la formation professionnelle certifiante, EMA, créée en 2012 est une structure d’enseignement musicale. Accessibilité à l’offre d’enseignement artistique, développement de la formation initiale et continue, place aux pratiques réunionnaises et traditionnelles, éducation en milieu scolaire… rien n’y est laissé au hasard.

"Vous êtes les premiers élus, en sept ans, à visiter notre structure", affirme le directeur, Willy Ramboatinarisoa, saluant le déplacement de Cyrille Melchior, accompagné de Sergio Érapa, (conseiller départemental du Port – président de la commission spécialisée éducation, sport, culture, jeunesse et mobilité). En sept ans, près de 2 000 personnes auraient fréquenté la structure et bénéficié des formations.

Soulignant les vertus de la musique et sa pratique, " vecteurs de bien-être et de confiance en soi ", et insistant sur l’implication de l’équipe de direction et des équipes d’encadrement d’EMA dans la valorisation de la culture réunionnaise, le président du Département a mis l’accent sur le fait que la musique peut aussi être un tremplin pour les jeunes et les pratiquants réunionnais en général. "La lutte contre l’illettrisme et contre l’échec scolaire reste une de nos priorités ; on devrait aussi envisager l’inscription de l’insertion par l’activité musicale dans l’éducation populaire", poursuit Cyrille Melchior. Et le Président du Département d’émettre le souhait d’un partenariat entre l’École des musiques actuelles et le Département…

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)