La remise des prix repoussée en raison des manifestations :

Arbre de l'année: il faudra attendre le 22 janvier pour savoir si le pié zépinar du Port a gagné


Publié / Actualisé
Encore un peu (beaucoup) de patience... Censés être communiqués ce jeudi 12 décembre 2019, les résultats du concours "L'arbre de l'année" ne seront finalement divulgués que le 22 janvier 2020. Il faudra donc attendre un bon mois supplémentaire pour savoir si le pié zépinar du Port, notre arbre péi, a gagné le course. Quatorze arbres ont été sélectionnés fin juin pour porter les couleurs de leurs régions. Depuis le 2 décembre, les votes sont clôturés. Celui qui aura le plus de voix se verra remettre le Prix du Public 2019. Le jury élira également son arbre préféré et les lauréats seront présentés dans le magazine Terre Sauvage. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Encore un peu (beaucoup) de patience... Censés être communiqués ce jeudi 12 décembre 2019, les résultats du concours "L'arbre de l'année" ne seront finalement divulgués que le 22 janvier 2020. Il faudra donc attendre un bon mois supplémentaire pour savoir si le pié zépinar du Port, notre arbre péi, a gagné le course. Quatorze arbres ont été sélectionnés fin juin pour porter les couleurs de leurs régions. Depuis le 2 décembre, les votes sont clôturés. Celui qui aura le plus de voix se verra remettre le Prix du Public 2019. Le jury élira également son arbre préféré et les lauréats seront présentés dans le magazine Terre Sauvage. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Certes, l'annonce des lauréats est repoussée, mais les votes sont clôturés. Depuis le 2 décembre, il n'est plus possible de voter pour son arbre préféré. Il faudra cependant prendre son mal en patience avant de savoir si l'arbre réunionnais, le pié Zépinar du Port, est au moins sur le podium. Les résultats prévus le 12 décembre sont repoussés en raison des manifestations de cette fin de semaine. D'ici le 22 janvier, nouvelle date de remise des prix, le secret sera bien gardé.

Dans le top 3

Selon les pronostics de Bruno Leperlier, à la direction de l'information et des technologies à la mairie du Port, "on sera au pire troisième, au mieux premier bien sûr". Un bon signe selon lui : "l'année dernière, l'arbre arrivé premier avait gagné avec 3.053 voix. Cette année, le pié Zépinar en compte plus de 5.200. Certes il peut y en avoir plus pour les deux autres favoris, mais c'est la preuve que la mobilisation a été forte".

Lire aussi : Concours du plus bel arbre de l'année : le pié zépinar du Port parmi les favoris

Il faut dire que la ville du Port a communiqué au maximum afin que son arbre soit le plus visible possible. "On est même dans le journal Le Parisien !" se réjouit Bruno Leperlier. En effet dans un article qui évoque le concours de "L'arbre de l'année", les trois favoris sont cités, photo à l'appui. Un petit bout de La Réunion dans l'un des titres de presse les plus lus de France. Sur le site internet du journal, la photo du pié Zépinar a même été choisie comme illustration principale de l'article.

Par ailleurs, Miss Réunion a montré son soutien sans faille pour le pié Zépinar. Juste avant son départ pour la Métropole, dans le cadre du concours Miss France, Morgane Lebon s'est rendue au pied de l'arbre pour expliquer ses motivations : placer son règne en cas d'élection sous le signe de l'environnement. C'est donc tout naturellement qu'elle a voté pour le pié Zépinar.

Lire aussi : Arbre de l'année : Miss Réunion soutient le pié Zépinar du Port

Lire aussi : Concours du plus bel arbre de France : on soutient tous lo pié zépinar du Port

Un arbre d'exception

Le pié zépinar est un arbre centenaire. Si ses formes sont spécifiques, son histoire et les légendes qui l'entourent le sont tout autant. "Cet arbre a une connexion très forte avec la population", explique Bruno Leperlier. "Il nous replonge dans la vie des dockers, qui allaient travailler sur les quais. Ils déposaient leur livrée du jour au pied de cet arbre, c'est là aussi qu'ils récupéraient leur paye le soir venu."

Le coin - au square Pierre Sémard à l'angle de la rue de la Poste et de l'avenue de la Commune de Paris - était aussi un lieu de passage. Ancienne gare ferroviaire, la zone était un lieu de rendez-vous, de rencontre, d'attente ayant été très fréquentée. Tout le monde connaît de près ou de loin le pié Zépinar.

"Il y aussi l'histoire de l'habitant monsieur Turpin. Son âne était surnommé 'bourrique Turpin' et il aidait à transporter les marchandises dans les quartiers du Port" raconte Bruno Leperlier.

Ce "prosopis Julifora" (son nom scientifique) est centenaire ! Il mesure 15 mètres de hauteur, ce qui reste exceptionnel pour cette espèce. Sa circonférence est d’environ 1,5 mètre. Originaires d’Amérique du Sud, ces arbres ont été introduits à la Réunion au début du 20ème siècle pour reboiser certaines zones.

Lire aussi : Le prosopis du Port en lice pour l'élection de l'arbre de l'année

Si le pié zépinar remporte le concours, ce sera pour la ville du Port et La Réunion l'occasion de gagner en visibilité. "On l'a vu avec les précédents lauréats : l'arbre gagnant finit ensuite sur les circuits touristiques, ça attire les gens" explique Bruno Leperlier. L'année dernière, l'arbre qui représentait La Réunion a terminé 3ème. Espérons que le pié Zépinar sera au sommet du podium.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !