Un CFA des métiers du service à la personne créé :

Conseil départemental : le plan seniors passe à la vitesse supérieure


Publié / Actualisé
Annoncé fin mars dernier, le plan seniors du Conseil départemental se faisait attendre. Tout au long de l'année, la collectivité a affiné son dispositif pour qu'il réponde le mieux possible à une demande qui se fera plus pressante incessamment au vu du contexte démographique réunionnais. Une population vieillissante, nos gramouns sont dépendants plus tôt, plus précaires et plus isolés que les seniors métropolitains. Les structures spécialisées pour les accueillir sont moins nombreuses et coûtent plus cher que dans l'hexagone. Avec son plan seniors, le Département dont la prise en charge des gramouns est une des compétences, compte bien changer la donne.
Annoncé fin mars dernier, le plan seniors du Conseil départemental se faisait attendre. Tout au long de l'année, la collectivité a affiné son dispositif pour qu'il réponde le mieux possible à une demande qui se fera plus pressante incessamment au vu du contexte démographique réunionnais. Une population vieillissante, nos gramouns sont dépendants plus tôt, plus précaires et plus isolés que les seniors métropolitains. Les structures spécialisées pour les accueillir sont moins nombreuses et coûtent plus cher que dans l'hexagone. Avec son plan seniors, le Département dont la prise en charge des gramouns est une des compétences, compte bien changer la donne.

Le plan seniors passe enfin au concret. Pour pouvoir le mettre en place, il fallait déjà déterminer les priorités. Après le constat, des groupes de travail avec les différents acteurs du domaine, des entretiens avec des partenaires etc…

L’un des enjeux prioritaires est la formation. La plupart du temps, les gramouns souhaitent rester à domicile, l’objectif est donc de proposer une prise en charge professionnelle de ce public. Un centre de formation d’apprentis (CFA) des métiers de services à la personne verra le jour en 2020. Ce jeudi 19 décembre, le Conseil départemental et la fédération française de services à la personne et de proximité signaient une convention de coopération.

Regardez l’interview de Cyrille Melchior, le président du Conseil départemental :

Le président de la Fédération française de services à la personne et de proximité a fait le déplacement à La Réunion pour l’occasion, regardez :

Nous publions ci-dessous le communiqué du Conseil départemental :

Ce jeudi 19 décembre, le Président du Département, en présence du Président de la Fédération Française De Services A la Personne et de Proximité (FEDESAP) - Amir Reza-Tofighi - a lancé la création d’un CFA dont la vocation est d’organiser la filière métiers des services d’aide à la personne, première déclinaison opérationnelle du Plan séniors.

Un CFA " Services à la Personne " pour répondre aux attentes des personnes âgées et des familles, former et créer de l’emploi dans un secteur d’avenir

La signature de la convention de partenariat pose les bases d’une coopération entre le Conseil Départemental et la FEDESAP portant sur :

    • la création et le développement d’un CFA dédié aux services à la personne, afin de compléter l’offre de formation existante,

    • la mise en œuvre d’actions de formation en faveur de l’accès à l’emploi des jeunes demandeurs d’emploi et des bénéficiaires du RSA ; avec l’objectif d’insérer 1 000 personnes sur la période 2020-2022,

    • la formation et de la professionnalisation des aidants familiaux ; avec déploiement d’une offre de formation de proximité, qui prendra la forme d’une unité mobile de formation dans les écarts,

    • la mobilisation des acteurs Réunionnais de la formation, en vue d’appuyer la professionnalisation du secteur sur l’offre de formation des opérateurs existants.

"L’engagement du Plan séniors est dicté par un simple constat mais révélateur d’une réalité à la fois économique, sociale et même sociétale : celui de l’accélération du vieillissement de la population réunionnaise couplé à une demande croissante des familles, de favoriser le maintien au domicile des personnes âgées. Nous avons voulu être à l’écoute de nos aînés et de leurs aidants, afin de répondre au mieux à leurs attentes. La création de ce CFA, dont la vocation est d’organiser la filière métiers des SAP, est la première pierre de la phase opérationnelle du Plan Séniors. Aujourd’hui nous écrivons une nouvelle page de l’histoire qui unit le Département à la population réunionnaise." a indiqué le Président du Département.

13% de la population aura plus de 75 ans et plus en 2050

En 2050, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus sera de près de 290 000 contre 128 000 en 2015, soit deux fois plus. En 2050, le nombre de personnes âgées de 75 ans et plus, aura triplé. Ils représenteront alors 1 3% de la population contre 4,2 % en 2015 ! C’est dire l’importance des défis à relever. C’est dire aussi la nécessité pour le Département, chef de file de l’action sociale, de s’inscrire dans une démarche proactive, prospective et collective afin d’anticiper cette immuable mutation et d’y répondre le plus efficacement possible, en mettant l’Humain au cœur des réflexions. Le Plan Séniors, document stratégique, a été réalisé avec l’ensemble des partenaires et fixe une feuille de route des politiques publiques de la Collectivité dans ce domaine sur les 20 prochaines années.

FEDESAP : leader national avec plus de 3 300 structures, 125 000 salariés

Le secteur du service à la personne regroupe au niveau national environ 2 millions de salariés autour d’une vingtaine de métiers : la garde d’enfant, l’entretien de la maison, l’assistance aux Personnes âgées (à l’exception des actes de soins), le jardinage, l’Homme toute Main, la livraison des courses au domicile etc. 400 000 emplois ont été créés ces dernières années dont 18 000 à la Réunion !

" La Réunion est le deuxième département français, après celui de la Normandie, à mettre en place un CFA. Notre objectif est de renforcer cette dynamique et de structurer cette filière porteuse de développement économique et de cohésion sociale, familiale, et solidaire. Il s’agit aussi d’une démarche visant à accompagner les Réunionnais vers une insertion durable. Ainsi, avons-nous posé plusieurs objectifs à ce partenariat : favoriser l’embauche des moins de 30 ans, renforcer l’offre de services et la qualité des prestations en faveur des personnes les plus vulnérables et favoriser l’accès à l’emploi des chômeurs de longue durée (BRSA). Je suis donc très heureux de signer cette convention avec la Fedesap, leader national avec plus de 3 300 structures et 125 000 salariés " a précisé le Président du Département.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Gigite, Posté
Très bon projet , mais moi j'ai 44ans et j'aimerai me former pour pouvoir travailler avec les personnes âgées aurais-je droit à cette formation ou il est destiné qu'aux - de 30 ans ,merci.
Daniel, Posté
Parole-parole cause toujours arrête de racketté les personnes âgées les plus pauvres - de mille euros,qui demande une aide ménagère vous osez leur demandez une participation de 23,14â"¬, réponse refus d'une aide ménagère, ont se débrouillera