Pacte de solidarité et d'urgence :

Le Département a commandé un 1,5 million de masques


Publié / Actualisé
"Afin de protéger les professionnels en contact avec les publics fragiles, les élus du Département dans le cadre du pacte de solidarité et d'urgence sociale, ont voté la commande de 1,5 million de masques et du gel hydroalcoolique" indique le conseil départemental dans le communiqué que nous publions ci-dessous
"Afin de protéger les professionnels en contact avec les publics fragiles, les élus du Département dans le cadre du pacte de solidarité et d'urgence sociale, ont voté la commande de 1,5 million de masques et du gel hydroalcoolique" indique le conseil départemental dans le communiqué que nous publions ci-dessous

"Si la réception des masques est attendue courant semaine prochaine, la distribution des premiers flacons de gel débutera dès le 6 avril grâce au savoir-faire de l’industriel local Isautier.

Le Département a pu passer commande de 16000 litres qui seront distribués aux gramouns et au personnel les accompagnant dans les Ephad, dans les établissements de la protection de l’enfance, les  Services d’aides à domicile, aux assistantes familiales, aux accueillants familiaux et bien entendu, aux publics des CCAS. Parallèlement, ce sont 300 flacons d’un litre que le Laboratoire départemental des Eaux et d’Hygiène du Milieu a pu conditionner.

"C’est une chaîne industrielle qui s’est mise en place dans le prolongement d’une chaine de solidarité ! Cette chaîne de solidarité lie des hommes, un industriel, la Collectivité départementale et va même jusqu’au Ministère des Outre Mer. Ensemble soyons solidaires" déclare le Président du Département.

   

2 Commentaire(s)

Sosso, Posté
oté y voit z'élection la mairi la pa fini: nou la jamais vu cyril autan dans internet
Mimi, Posté
Pourquoi c est tout le temps les même personnes qui en bénéficient si j ai bien compris y'a ceux qui doit recevoir une aide pour acheter les protection et là on va leur redonner masque et gel et le reste de la population qui vit avec de faible revenu et surtout qui survit en cette pandémie sont les oubliés des collectivités pour ma part j aimerais bien bénéficier