Tereos répond (actualisé) :

A l'appel de l'UPNA, des planteurs refusent de livrer la canne dans l'est et le sud


Publié / Actualisé
Dans l'est et le sud de l'île, la livraison de la canne est légèrement perturbée ce jeudi 23 juillet 2020. L'UPNA (Unis pour nos agriculteur) a appelé les planteurs à ne pas livrer leur canne, en contestation du nouveau protocole signé le 7 juillet dernier. Le mode d'échantillonnage des cannes permettant de mesurer la richesse est en effet mis en cause, certains agriculteurs dénoncent une "perte d'argent conséquente". "On demande une modification du protocole, avec lequel nous sommes en désaccord, où on ne livrera pas nos cannes" explique Dominique Clain, président de l'UPNA. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans l'est et le sud de l'île, la livraison de la canne est légèrement perturbée ce jeudi 23 juillet 2020. L'UPNA (Unis pour nos agriculteur) a appelé les planteurs à ne pas livrer leur canne, en contestation du nouveau protocole signé le 7 juillet dernier. Le mode d'échantillonnage des cannes permettant de mesurer la richesse est en effet mis en cause, certains agriculteurs dénoncent une "perte d'argent conséquente". "On demande une modification du protocole, avec lequel nous sommes en désaccord, où on ne livrera pas nos cannes" explique Dominique Clain, président de l'UPNA. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Après plusieurs semaines de désaccord entre planteurs et usiniers, un protocole avait finalement été signé et la coupe avait pu débuté le 7 juillet dernier. Pour autant, l'UPNA reste en désaccord avec ce dernier, et demande la modification de certains points du protocole. Le mode d'échantillonnage est la principale problématique de cette campagne sucrière.

L'UPNA souhaite créer un comité afin de discuter d'éventuelles modifications du protocole. En attendant, plusieurs agriculteurs de l'est et du sud ont refusé de livrer leurs cargaisons.

- La répone cinglante de Tereos -

Tereos dément cependant tout arrêt de la campagne sucrière "malgré les pressions exercées par ce syndicat sur les planteurs". "Les usines du Gol et de Bois Rouge ont respectivement réceptionné ce jour 5.370 et 7.000 tonnes de cannes, ce qui correspond à un fonctionnement quasiment normal en début de campagne" détaille en en effet Tereos dans un communiqué de presse.

"Il est important de rappeler que le protocole de campagne du CTICS, fruit d’un travail de plusieurs mois, a été adopté le 3 juillet 2020 à la quasi-unanimité des 17 membres du Conseil d’administration du CTICS. En effet, 3 personnalités qualifiées, 7 représentants des industriels et 6 représentants des planteurs sur 7 s’étaient exprimés en faveur du protocole (4 représentants FDSEA, 1 JA et 1 CGPER ayant voté en faveur du protocole, seul le représentant de l’UPNA ayant voté contre)" détaille l'usinier.

"En ce qui concerne les rumeurs infondées de baisse de richesse liée au nouveau protocole, le CTICS a confirmé dès obtention des résultats de mesures de la première semaine de campagne que les richesses des zones arrière mesurées sont du même ordre que les richesses des autres zones du chargement. Ce résultat est logique dès lors que, comme cela doit être le cas, les chargements sont homogènes et qu’aucun rangement particulier des cannes n’est effectué pour fausser leur richesse réelle" continue Tereos.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !