Rencontre entre Cyrille Melchior et Gérard Cotellon :

Le Département et l'ARS veulent renforcer l'offre médico-sociale pour les seniors


Publié / Actualisé
Le président du Conseil départemental, Cyrille Melchior, a reçu le Directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS La Réunion), Gérard Cotellon, ce mardi 2 août 2022 au palais de la Source. À l'ordre du jour de cette réunion de travail, figuraient la stratégie départementale d'évolution de l'offre d'accueil et le plan de rattrapage lancé par l'ARS pour le renforcement de l'offre médico-sociale pour les personnes âgées qui prévoient la création de 576 places d'Ehpad. À la création de 5 Ehpad de 100 places chacun s'ajoutent des projets d'extension totalisant 76 autres. Nous publions ci-dessous le communiqué du département. (photo : département)
Le président du Conseil départemental, Cyrille Melchior, a reçu le Directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS La Réunion), Gérard Cotellon, ce mardi 2 août 2022 au palais de la Source. À l'ordre du jour de cette réunion de travail, figuraient la stratégie départementale d'évolution de l'offre d'accueil et le plan de rattrapage lancé par l'ARS pour le renforcement de l'offre médico-sociale pour les personnes âgées qui prévoient la création de 576 places d'Ehpad. À la création de 5 Ehpad de 100 places chacun s'ajoutent des projets d'extension totalisant 76 autres. Nous publions ci-dessous le communiqué du département. (photo : département)

Pour Cyrille Melchior "C'est un plan très ambitieux pour notre troisième jeunesse et notre territoire. Le premier appel à projet pour la création de deux premiers Ehpad à Bras Panon et à Petite-Île est prévu en ce mois d'août 2022. En plus des 200 places d’hébergement, il y aura 28 places de service d’accueil de jour, 14 places d’Hébergement temporaire, un Pôle d’activités et de Soins adaptés. L’appel à projet d’un Établissement d’accueil médicalisé  (EAM, ex FAM ou Foyer d’accueil médicalisé) de 24 places à La Possession est également programmé ce mois-ci".

Quid des projets d’extension à court terme ? "L’Ehpad du Chor qui va être délocalisé et celui de la Croix-Rouge font l’objet d’une extension de 30 places chacun. À la résidence Aude à Saint-Denis, 6 places supplémentaires sont prévues après le chantier de rénovation. Ces projets ont été validés dans le cadre du plan Ségur Investissement".

Gérard Cotellon, nommé directeur général de l’ARS La Réunion le 6 avril 2022 a abordé le Plan d’aide à l’investissement (PAI) dont les objectifs sont de : "Moderniser les Ehpad dans un souci de réduction des disparités territoriales, transformer l’offre d’hébergement en faveur du cadre "domiciliaire", et soutenir une meilleure qualité de vie au travail des professionnels". Pour la période 2021-2025, le montant des crédits Segur pour le PAI s’élève à 22,2 millions d'euros.

Concernant le plan de rattrapage (PR) lancé par l’ARS, 28 millions d'euros seront destinés à renforcer l’offre à destination des personnes âgées et prévenir les effets du vieillissement à venir. En plus des 576 places sus-mentionnée, ce PR prévoit la création de 43 Places d’hébergement temporaire ; 24 places d’accueil de jour ainsi que de 350 places de petites unités de vie (PUV). Pour l’ARS : "Il importe de proposer une offre innovante de lieux de vie médicalisés à destination des personnes âgées, s’adaptant à la géographie du territoire et à ses spécificités. Il s’agit de structures de petite taille, qui pourraient être implantées dans les écarts ou les hauts, favorisant le maintien de proximité avec les familles".

La Réunion s’est achevée avec un point sur le plan de contrôle des Ehpad qui a été mis en œuvre pour éviter les pensions dites " marrons ". Jusqu’ici, 50% des Ehpad existant ont été contrôlés et plusieurs inspections sont programmées avant fin 2022. Le plan de contrôle sera aussi étendu aux établissements accueillant les personnes en situation de handicap.

   

1 Commentaire(s)

Daniel FAIVRE, Posté
Pas satisfait il reste 50% de pensions marron et les pensions marrons de ST André qui ont été condamné mais certains sons libre, et le sujet le plus important la maltraitance des personnes âgées les services de l'état, la Préfecture, l'ARS les services sociaux la justice est complice