La réunion a tourné court entre les grévistes et la direction :

Grève à La Poste : les négociations n'avancent toujours pas


Publié / Actualisé
Les négociations n'avancent décidément pas entre les grévistes de La Poste et la direction régionale. Ce jeudi 11 mars 2020, une nouvelle réunion était organisée dans les locaux de Saint-Denis, devant lequel l'intersyndicale fait le pied de grue depuis le début de la semaine. Réunion qui n'a, une nouvelle fois, pas aboutie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les négociations n'avancent décidément pas entre les grévistes de La Poste et la direction régionale. Ce jeudi 11 mars 2020, une nouvelle réunion était organisée dans les locaux de Saint-Denis, devant lequel l'intersyndicale fait le pied de grue depuis le début de la semaine. Réunion qui n'a, une nouvelle fois, pas aboutie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"La direction nous a demandé d'exclure notre revendication principale, le pouvoir d'achat, des négociations" explique Loïc Désirée, secrétaire départementale de la CGTR-FAPT . "Il est hors de question de retirer ce point primordial de nos négociations. Nous n'avons pas besoin de l'aborder tout de suite, nous pouvons avancer petit à petit sur chacun des points différents, mais nous refusons de l'exclure" continue-t-il. La direction confirme de son côté, dans un communiqué, qu'elle ne discutera pas de ce point avec les grévistes, la problématique ne relevant pas de ses fonctions.

Pour la suite de l'histoire, les versions divergent. Du côté des syndicats, on explique que le directeur régional aurait quitté la salle, mettant fin aux discussions. Du côté de la direction, on indique que c'est l'intersyndicale qui aurait refusé de continuer les négociations.

Une chose est sûre, le mouvement de grève n'est donc pas terminé. L'intersyndicale reste déterminée à se faire entendre. Elle attend par ailleurs un entretien vidéo avec la direction nationale. "Le directeur régional nous a promis qu'il avait bien contacté les dirigeants nationaux pour discuter de la problématique, mais nous ne lui faisons pas confiance" déplore l'intersyndicale.

Les postiers entameront leur huitième journée de grève ce vendredi. "On se prépare pour une deuxième semaine de grève, on tiendra le temps qu'il faudra" indiquait un gréviste ce jeudi matin devant les locaux de la direction régionale.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Naze, depuis son mobile, Posté
quand le dr de la plaque ouest i traite à nous de larbin et que nous va reste la gueule ouverte comme des chiens lé inadmissible. a bon entendeur salut