Pas de preuve de transmission du coronavirus par les bêtes :

Covid-19 : n'ayez pas peur de vos animaux de compagnie !


Publié / Actualisé
L'épidémie de coronavirus progresse de façon inexorable, et avec elle une vague de psychose. Bien que rien n'indique que les animaux puissent transmettre le virus, certains propriétaires pris de panique pensent à abandonner leurs compagnons à quatre pattes. Les associations de protection animale rappellent qu'il n'y a rien a craindre des animaux domestiques et d'élevage. (Photo rb/www.ipreunion)
L'épidémie de coronavirus progresse de façon inexorable, et avec elle une vague de psychose. Bien que rien n'indique que les animaux puissent transmettre le virus, certains propriétaires pris de panique pensent à abandonner leurs compagnons à quatre pattes. Les associations de protection animale rappellent qu'il n'y a rien a craindre des animaux domestiques et d'élevage. (Photo rb/www.ipreunion)

Ce lundi 16 mars, la SPA (société protectrice des animaux) annonce la fermeture de ses portes, conformément à l’arrêté ministériel du 15 mars. Craignant une vague d’abandon des animaux domestiques, la SPA rappelle que “le message est clair : aucun élément ne permet de penser que les animaux de compagnie sont impliqués dans la circulation du virus”.

En effet, l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) et l’OEI (l’Organisation mondiale de la santé animale) sont formelles : la propagation actuelle du Covid-19 est le résultat d’une transmission d’homme à homme. “Il n’est donc pas justifié de prendre des mesures à l’encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être”, alerte l’OMS.

Certains médias ont relayé une information selon laquelle un chien aurait été testé positif au coronavirus à Hong Kong. En effet, la présence de matériel génétique du Covid-19 a été détectée chez ce chien. Mais ce dernier ne présentait en revanche aucun signe clinique de la maladie.

Lire aussi : Hong Kong : un chien testé positif au coronavirus placé en quarantaine

Une transmission d’homme à homme

L’ANSES a donc réuni en urgence un groupe d’experts spécialisés afin de s’assurer que les animaux ne sont pas porteurs de ce nouveau virus. Selon les connaissances scientifiques disponibles, elle conclut qu’il n’existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation du coronavirus. “Une éventuelle transmission par aliment implique nécessairement la contamination de cet aliment par un malade ou une personne infectée par le virus”, précise le rapport de l’ANSES. Les aliments végétaux comme animaux sont concernés. La voie principale de transmission reste celle d’homme à homme.

 

 

Ne pas croire de fausses informations

Malgré ces informations scientifiques, certains maîtres pris de panique craignent que leur animal soit porteur du virus. La SPA appelle à la responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie et à “ne pas croire de fausses informations qui circuleraient à ce sujet et qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques en termes d’abandon”.

 

Sur internet, une pétition a même été lancée en soutien à un vétérinaire de la région Rhône-Alpes qui a refusé d'euthanasier le chien d'une patiente. Cette dernière, persuadée que son teckel était atteint du Covid-19, avait demandé à son vétérinaire de piquer son compagnon. Devant le refus du praticien, elle a  porté plainte.

“Ca va être très dur pour les animaux”

Bertrand Chevalier travaille à la SPA Nord, à la Réunion. Il a effectivement constaté une légère augmentation des abandons ces derniers jours. “Ce n’est pas une recrudescence massive des abandons comme en métropole, où les associations sont submergées d’appels de propriétaires paniqués”, nuance Bertrand Chevalier.

“Ce qui est sûr, c’est qu’avec l’épidémie, on va avoir moins d’adoptions, plus de chiens errants, et plus d’euthanasie. C’est malheureux”, regrette cependant le défenseur des animaux. “Il faut se rendre à l’évidence que ça va être très dur pour les animaux”, poursuit-il.

ldp / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !