[PHOTOS - VIDEO] Confinement à partir de 15 heures à La Réunion :

Coronavirus : grosse affluence dans les supermarchés


Publié / Actualisé
Depuis 15h, heure locale, La Réunion est officiellement confinée, en même temps que les Métropolitains et les autres territoires ultramarins. Les déplacements doivent être réduits au maximum, les trajets effectués doivent être uniquement "essentiels" sous peine de sanction. Ainsi la forte affluence dans les magasins se confirme plus que jamais depuis l'annonce de ce confinement. Ce mardi 17 mars, c'est la ruée dans les supermarchés. Les rayons et les caisses sont bondées, malgré la demande du chef de l'Etat de faire ses courses "avec de la discipline et en mettant les distances d'au moins un mètre". Suivez-nous nous sommes en direct (Photos rb/www.ipreunion.com)
Depuis 15h, heure locale, La Réunion est officiellement confinée, en même temps que les Métropolitains et les autres territoires ultramarins. Les déplacements doivent être réduits au maximum, les trajets effectués doivent être uniquement "essentiels" sous peine de sanction. Ainsi la forte affluence dans les magasins se confirme plus que jamais depuis l'annonce de ce confinement. Ce mardi 17 mars, c'est la ruée dans les supermarchés. Les rayons et les caisses sont bondées, malgré la demande du chef de l'Etat de faire ses courses "avec de la discipline et en mettant les distances d'au moins un mètre". Suivez-nous nous sommes en direct (Photos rb/www.ipreunion.com)

Une grosse affluence est notée dans les grandes surfaces alimentaires de l'île. Regardez la vidéo de nos journalistes

 

À la sortie du centre commerciale Grand Nord de Saint-Denis, la tension était pour le moins palpable ce mardi 17 mars 2020, à quelques heures du début du confinement annoncé la veille par le président de la République Emmanuel Macron. “Vous n’avez pas une petite idée ?”, nous répond une cliente de Carrefour, visiblement excédée, quand on lui demande la raison de son caddie rempli.

Tout le monde n’affiche pas le même état d’esprit. Certains comme Henri sont venus spécialement pour éviter cette cohue : ”J’ai acheté des chips, des gâteaux, rien de spécial. Ce n’est pas pour faire des stocks, c’est surtout parce qu’il n’y a pas école, pour les enfants.” Cependant, la grande majorité avait bel et bien en tête de faire des réserves en prévision du confinement imminent. Deux femmes en sont malheureusement venues aux mains. De quoi énerver même les plus calmes et sereins. 

“Les gens sont devenus malades, ils sont tombés dans la psychose. Les queues commencent depuis l’allée centrale. Ils achètent tout, ils vident les rayons, ils pensent qu’on est en guerre. Ils vont peut-être revendre ça au marché noir, je n’en sais rien. Les gens se comportent comme des animaux. Restez calmes, restez chez vous. Lisez, jouez au Monopoly, regardez la télé, et ne prenez que le minimum”, clame un autre client.

- Filtrage à Jumbo -

Les files d’attente pour passer à la caisse débordent et vont au-delà même des premiers rayons. Ce qui rend encore plus difficile et anxiogène la prospection des produits désirés. Anticipant cette cohue, l'hypermarché Jumbo de Sainte-Marie tenait un filtrage à l’entrée du magasin de manière à ce que les clients n’entrent que centaine par centaine. Une opération qui a plutôt porté ses fruits. Les allées étaient plus aérées et les passages en caisse plus fluides. Les rayons, eux, toujours aussi épuisés. 

Carrefour annonce nénamoins qu'un système similaire sera mis en place à partir de demain, mercredi 18 mars 2020.

- Les modalités de confinement -

Afin de limiter au maximum la propagation du virus sur le sol français, en Métropole comme en Outre-mer, Emmanuel Macron a annoncé des restrictions de circulation. Ainsi, des mesures vont entrer en vigueur afin de "réduire nos déplacements et nos contacts au strict nécessaire". Des mesures qui sont valables "en Métropole comme en Outre-mer", a précise le chef de l'Etat. Dès ce mardi 17 mars 15h (heure de La Réunion), "et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits". Ainsi, "les regroupements extérieurs, les réunions familiales ou amicales ne seront plus permises" a précise le président. "Retrouver ses amis dans le parc, dans la rue, ce ne sera plus possible."

Emmanuel Macron a indiqué que "seuls demeurent les trajets nécessaires, pour aller faire ses courses – avec de la discipline et en mettant les distances d'au moins un mètre -, trajets nécessaires pour se soigner, les trajets nécessaires pour aller travailler quand le travail à distance n'est pas possible, et les trajets nécessaires pour faire un peu d'activité physique mais sans retrouver des amis ou des proches".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a ensuite précisé les modalités des mesures de confinement. Toutes les personnes qui circuleront devront être "en mesure de justifier leur déplacement" a souligné Christophe Castaner. Les personnes qui se déplacent devront présenter un document attestant sur l'honneur le motif du déplacement, notamment téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Thomas, Posté
les gens ont stocké aussi les bouteilles de gaz; j'ai fait 3 stations sans succès cet apres midi.