La députée veut aller plus loin :

Coronavirus : Ericka Bareigts demande la mise en quarantaine de tous les voyageurs


Publié / Actualisé
Lors d'une conférence ce mercredi 18 mars 2020, la députée socialiste Ericka Bareigts a dévoilé ses propositions fortes pour lutter contre la pandémie de coronavirus à La Réunion. En plus du confinement national décrété, lundi, par le président de la République Emmanuel Macron, la candidate à la mairie de Saint-Denis souhaite notamment un arrêté préfectoral exigeant la mise en quarantaine de tous les voyageurs arrivant à l'aéroport Roland-Garros. Une mesure qui s'appliquerait quelle que soit la provenance de ces voyageurs et ce, pour une durée de 15 jours. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Lors d'une conférence ce mercredi 18 mars 2020, la députée socialiste Ericka Bareigts a dévoilé ses propositions fortes pour lutter contre la pandémie de coronavirus à La Réunion. En plus du confinement national décrété, lundi, par le président de la République Emmanuel Macron, la candidate à la mairie de Saint-Denis souhaite notamment un arrêté préfectoral exigeant la mise en quarantaine de tous les voyageurs arrivant à l'aéroport Roland-Garros. Une mesure qui s'appliquerait quelle que soit la provenance de ces voyageurs et ce, pour une durée de 15 jours. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Sa campagne électorale en suspens, tout comme les deux autres candidats à la mairie de Saint-Denis qualifiés pour le 2e tour Didier Robert et Nassimah Dindar, Ericka Bareigts s’attèle à la pandémie de coronavirus. Selon elle, le confinement auquel l’ensemble du pays est soumis est certes une bonne mesure, mais n’est pas suffisant.

“C’est une mesure qu’il faut respecter avec beaucoup de responsabilité parce qu’on est encore au stade 1. Faire le confinement sur 15 jours nous permettrait d’identifier les personnes malades et nous éviterait de passer au stade 2. Ce serait une très belle victoire. Toutefois, j’ai écrit au préfet pour lui demander le dépistage systématique des voyageurs entrant sur notre territoire par voie aérienne.” Concrètement, cela s’appliquerait via un arrêté préfectoral qui consignerait les voyageurs à domicile pour une période de 15 jours, quelle que soit leur provenance et leur état de santé.

“On sait aujourd’hui que des personnes sont asymptomatiques. Il faut vraiment être très dur et directif sur le confinement de ceux qui auraient voyagé. Quand j’étais petite et que je revenais de Madagascar, à l’époque c’était la problématique du paludisme. On avait un contrôle sanitaire aux frontières et était identifié avec notre adresse et numéro de téléphone. On avait une visite à domicile de l’ARS pour vérifier qu’on avait pas de température et qu’on prenait notre Nivaquine.”

Lire aussi : Coronavirus : restrictions des transports aériens entre Mayotte et La Réunion

La plupart des services publics étant fermés, la députée propose la création d’une plateforme téléphonique pour s’assurer du respect de l’arrêté préfectoral. “Il faut être très sérieux sur la question des voyageurs. Même si toutes ces mesures sont un peu violentes parce qu’elles portent atteinte à la liberté de circulation, il vaut mieux ça que se retrouver avec une épidémie à laquelle on ne pourra pas faire face avec nos moyens médicaux et techniques.”

- Une alliance avec Mayotte -

Pour Ericka Bareigts, là est la problématique fondamentale : La Réunion ne pourrait pas supporter une évolution de la pandémie similaire à celle que vit l’hexagone actuellement. “Notre organisation hospitalière ne nous permettra pas de faire face à une crise du covid-19. Si vraiment nous arrivons à un nombre très important de cas graves à La Réunion, nous n’avons pas les lits. On est loin du compte en cas de situation de crise.”

Une état de fait qu’elle dit être directement liée à la décrépitude de l’hôpital public. “Ce n’est pas un caprice, ce n’est pas superflu. Ce combat pour l’hôpital public est particulier, surtout dans les Outre-mer, parce qu’on est isolé. En Corse, s’il y a un problème, il y a une procédure de rapatriement d’urgence sur le continent. Nous, on ne sera pas sur le continent tout de suite.”

C’est pourquoi elle propose une alliance de circonstance avec Mayotte, pour une meilleure couverture sanitaire. “Même si l’ARS de Mayotte est indépendante, il faut que nous ayons une réflexion sanitaire sur le bassin océan indien. Dans quelques années, s’il y a un autre risque, on dira que ce serait bien de peser les soins sur le bassin dans son ensemble.”

- La réponse sociale -

Lors de ses derniers entretiens avec le préfet Jacques Billant, jeudi 12 et mardi 17 mars 2020, Ericka Bareigts s’est également émue du manque de considération sociale des mesures de prévention contre le coronavirus.

“On est sur un territoire où il y a beaucoup de difficultés sociales, de familles et personnes âgées isolées, de la pauvreté. Je vois bien que ça ne fait pas partie du plan coronavirus. On ne coordonne pas et ne traite pas aspect social du coronavirus. On est dans un environnement où il fait très chaud. Je n’ai pas à manger, comment puis-je avoir un colis alimentaire ? Quelle est la procédure ? On ne peut pas faire le portage de repas et les déposer à la porte des gens. Ce ne sont pas des chiens."

Lire aussi : Confinement : sortir c'est possible à condition d'avoir une attestation sur l'honneur

Et la députée de poursuivre : "Le simple fait de devoir imprimer l’attestation de déplacement est un frein pour beaucoup de gens. Puisque les services du département ne sont pas ouverts, où coordonne-t-on l’accompagnement social ?” Pour une meilleure réponse à ces personnes “en grande difficulté”, elle souhaite l’ouverture d’une permanence physique pour chaque commune de l’île.

Des permanences physiques qui nécessiterait une plus ample protection pour les personnes assurant le service. Aussi, Ericka Bareigts adresse un message solennel à son concurrent à l’élection municipale de Saint-Denis et président du conseil régional Didier Robert, ainsi qu’au président du conseil départemental Cyrille Melchior, pour faire acheminer des masques vers La Réunion.

“Les deux collectivités pourraient s’associer pour faire venir des masques de Chine par exemple. La Chine a l’air d’avoir amélioré sa situation. Il faut qu’on regarde un peu vers le bassin asiatique pour voir ce qui peut être fait. À partir du moment où on est sur de la prévention, il faut se préoccuper de cette question. Il faut plus de masques.”

Enfin, sur le plan économique Ericka Bareigts trouve les annonces faites par le président de la République bienvenues mais non adaptées aux très petites entreprises, déjà en manque de trésorerie. “Elles sortent tout juste de la crise des Gilets jaunes, elles voient à peine le bout du tunnel. Les mesures du gouvernement ne sont pas applicables telles quelles. On leur demande d’avancer le chômage partiel, mais le remboursement centralisé va prendre beaucoup de temps. La Région doit mettre en place un accompagnement des mesures de l’Etat pour compenser cette perte d’activité.”
 

aa / ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

27 Commentaire(s)

Rico, Posté
Elle interpelle la région (qui se démène déjà ) et le département mais pas l'ars avec ses masques moisis, curieux non? Et elle, que fait-elle concrètement à part égrener ses discours de yaka fauqu'on? Allez dans les maisons de retaite mme Bareigh, allez apporter à manger aux sans-abris de votre ville donnez une partie de votre salaire pour la commande de masques.C'est ça qu'on veut VOIR au lieu de vos discours enfarinés.
Lolo, Posté
C pas a domicile qu'il faut les confinés mais dans un endroit surveillé comme mr le maire du tampon avait prévu....
Zorro, Posté
Madame ou sa ou l'étais kan le virus la commencer ? ??ou la retrouve la parole mnt??aret un pe dont...
Mc625aj, Posté
Madame je comme vous mais ce que vous voulez faire aujourd'hui il fallait le dire bien avant arrêté de nous faire part de votre inquiétude les gens du port avait déjà dit ce vous dites lhipoquirsi on ne veut plus
Andre, Posté
Elle a raison Mme Bareigts il faut réagir , chose qu' on aurait du faire depuis le début y a des mauvais perdant qui profite pour régler les comptes
Marc974, Posté
Elle veut faire du buzz politique et enfonce des portes ouvertes comme toujours avec les socialistes
Fabien, Posté
Petit calcul rapide On part du principe que les personnes mis en quarantaine doivent manger 3 fois par jours. On va dire 10 euros par repas (3x10 euros) On va dire que le logement avec le personnel de la quarantaine coûte 50 euros par jour, là je suis encore sur une estimation basse on multiplie le tout par les 15 jours, on obtient donc ((3x10) + 50)x15 on est à 1200 euros par personne.
Prenons l'avion a330-200 du compagnie décevant la réunion le nombre de place est 302. donc 302x1200 = 362 400 euros
On a donc 362 400 euros par avions qui arrive à la réunion où vas t'elle prendre cette argent?
A moins que ce ne soit comme les politiques aiment le faire de la mascarade juste pour les électeurs.
Lalu!, Posté
Il me semble que nous sommes tous en quarantaine non?
Yan, Posté
On n est pas en campagne faite vos proposition a l ARS et a la préfecture m ne la député
Didier, Posté
Complètement d'accord
Internaute974, Posté
Qui va payer sa quarantaine ?
Meli.melo, Posté
A tous nos très chère politiciens qui nous connaissent lors des élections. Vos électeur ont besoin de vous plus que jamais. Faite venirs des masques et du gels pour tt les Réunionnais et distribuez-les dans les boîtes aux lettres.
Tibo, depuis son mobile, Posté
Voilà comment il faut lutter contre ce virus que tout le monde amène depuis des semaines par gillot
SETENG, Posté
Réponse à " Merci" : Ah bon, parce qu'il y en a d'autres, des députés à La Réunion ? Je savais pas.
Mdr, Posté
Mais bien sûr quarantaine obligatoire !
Ces gens sont porteur et ils le savent !
Cela peut être grave pour les plus fragiles d entre nous!
Merci a leur ÉGOÏSME et individualisme !
Honte à eux ces voyageurs qui nous exposent à ce virus volontairement de leur part
Yes i love my life, Posté
Je suis entièrement d'accord avec elle
Philo974, Posté
A Corpat974: ces gens qui arrivent à la Réunion ont bien un domicile, une adresse ou un lieu de résidence non?rassurez-moi...
Corpat974, Posté
Et où est-ce que les met-on ?
Sachant qu'un avion arrivant de la métropole contient environ 300 passagers et qu'il arrive 5 avions par jour, en 10 jours, 15000 personnes se retrouvent en quarantaine...
Il faut vite réhabiliter le Lazaret, non ?
Marsatak, Posté
C est une évidence... quarantaine obligatoire dans un centre ... mais c est avant tout le boulot du prefet et de la dame potiche de l Ars !!!
Gabouillat, Posté
C'est une chance inouï pour nous d'être en alerte 1 avec confinement mode a italienne ,ce sont de bonnes idées de bon sens madame la deputée,bravo à vous d'y avoir pensée.
Kora, Posté
Tout à fait d'accord.. Mais pourquoi fermer certaines entreprises d'autres non.. Pourquoi les buralistes pmu loto ont droit d'ouvrir. Est ce une priorité les jeux ? N'est ce pas inciter les gens à sortir pour peu de choses juste pour enrichir les caisses de l'état pendant que les petits commerces vont couler
Fifi, Posté
Trop tard!fallait y penser avant sutout qu on est deja en confinement!!!!
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Quand je pense que le gouvernement disait : nous sommes prêts !
Nous manquons de tout !
Les masques, le gel, les gants, les respirateurs artificiels ....
On voit à quel point ils ont diminué les budgets Hopital ...... au profit d autres .... très discutables ...
Maintenant on va pleurer .
Cawa, Posté
Tout à fait pour
Merci, Posté
Force est de constater que c est la seule élue qui fait clairement des propositions qui semblent de bon sens et qui a respecté les consignes dimanche dernier lors du 1er tour.
Alakaz, Posté
Très bonne idée! Vraie quarantaine dans un endroit innocupé, style colonies de vacances! Il faut protéger les familles qui les hébergeraient!
Joseph, Posté
Mesure qui aurait épargné des milliers de vies si elle avait été mise en place dès le début de cette crise. C'était pourtant élémentaire, pourquoi ne pas l'avoir fait ?
Toujours à la ramasse ces technocrates politiciens !