Le poignant appel au secours d'un collectif de soignants à La Réunion :

Mesdames et messieurs le décideurs : "nous faisons rempart de nos vies, aidez-nous"


Publié / Actualisé
"La vague meurtrière arrive, les institutions sont sourdes ou défaillantes, et notre peuple tout entier est pétrifié devant l'incurie du discours étatique" estime dans une lettre ouverte un collectif informel, mené par les professionnels de terrain. S'adressant aux décideurs, le collectif ajoute "nous, soignants, hurlons à vos oreilles de nous venir en aide". Dans courrier poignant ces professionnel disent avoir "établi les besoins de l'ensemble de la chaîne pour traverser de façon la plus sécurisée possible ce premier mois d'épidémie à venir" et avoir trouvé "les fournisseurs, l'intermédiaire, et la logistique pour faire venir à La Réunion l'ensemble des fournitures dont nous avons encore besoin". Ces soignants demandent aux décideurs de "prendre en charge en totalité cet effort de guerre". Le collectif souligne aussi "la déconnexion totale de la réalité du terrain et des besoins de nos patients" de Martine Ladoucette (Directrice Générale de l'ARS) "indiquant à nos patients de ne plus aller dans les cabinets de ville". Les soignants disent encore : "nous nous levons donc pour faire rempart de nos vies à ces inepties, et nous vous le redemandons : entendez notre appel dans sa totalité". Nous publions ce courrier dans son intégralité ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)
"La vague meurtrière arrive, les institutions sont sourdes ou défaillantes, et notre peuple tout entier est pétrifié devant l'incurie du discours étatique" estime dans une lettre ouverte un collectif informel, mené par les professionnels de terrain. S'adressant aux décideurs, le collectif ajoute "nous, soignants, hurlons à vos oreilles de nous venir en aide". Dans courrier poignant ces professionnel disent avoir "établi les besoins de l'ensemble de la chaîne pour traverser de façon la plus sécurisée possible ce premier mois d'épidémie à venir" et avoir trouvé "les fournisseurs, l'intermédiaire, et la logistique pour faire venir à La Réunion l'ensemble des fournitures dont nous avons encore besoin". Ces soignants demandent aux décideurs de "prendre en charge en totalité cet effort de guerre". Le collectif souligne aussi "la déconnexion totale de la réalité du terrain et des besoins de nos patients" de Martine Ladoucette (Directrice Générale de l'ARS) "indiquant à nos patients de ne plus aller dans les cabinets de ville". Les soignants disent encore : "nous nous levons donc pour faire rempart de nos vies à ces inepties, et nous vous le redemandons : entendez notre appel dans sa totalité". Nous publions ce courrier dans son intégralité ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)

Mme La Sénatrice, Mr le Président du Département, Mmes, Mr les élue.s, Mmes, Mr les forces vives de notre île

La vague meurtrière arrive, les institutions sont sourdes ou défaillantes, et notre peuple tout entier est pétrifié devant l’incurie du discours étatique. Un drame est en train de s’écrire sous nos yeux (...) notre île se réveillera dans l’incrédulité, la stupeur et les larmes.

Actuellement, peu importe les raisons qui ont mené à ce désastre sanitaire qui est à l’œuvre – le temps viendra -, nous, soignants, hurlons à vos oreilles de nous venir en aide.

Cette pandémie étant un événement de l’ordre de l’impensable, nous mesurons tous les jours la difficulté de notre population, des autorités, et des acteurs de terrain à en prendre l’entière mesure.

Médecin généraliste de base, régulatrice au SAMU depuis 2003 , j’ai œuvré très tôt et de toutes mes forces au renforcement de la régulation libérale au SAMU , en soutien au débordement prévisible de nos collègues hospitaliers , message qui a mis un certain temps à être entendu , mais qui l’est enfin , et ce , avec un total engagement des médecins libéraux régulateurs .

Nous pouvons observer ce même processus d’incompréhension et de déni à l’œuvre au sein de toute la société, tant ce qui nous arrive dessus est inimaginable.

La Réunion - et Mayotte plus encore que nous devons porter avec nous, protéger -, est un territoire unique, magique, intense, mais tellement loin de tout, avec une telle pauvreté, précarité, promiscuité, et avec des comorbidités si nombreuses, une population si souvent cruellement démunie, que nous pouvons nous attendre à des taux de mortalité plus élevés que ceux en métropole.

Nos gramounes, déjà éprouvés par une vie de misère, invisibles pour beaucoup, aux yeux de tant, mais qui sont d’une telle richesse intérieure, nos piliers, nos racines, notre lien fragile avec un passé si récent, en dépit des efforts de nos élus, seront les premiers à payer le prix de l’incurie de cette politique de santé.

Au milieu de nos gramounes, nous retrouverons des femmes, des hommes, peut-être hélas quelque-uns de nos enfants et toute notre chaîne de soignants dévoués à leur mission; nous retrouverons les pompiers, les forces de l’ordre et tant d’autres corps de métier dont nous devons prendre compte avec le même engagement .

Considérant les prises de positions de ce jour de l’ARS et la continuité de la gestion du peu,
Considérant la question des masques distribuée au compte-goutte et ce en dépit de promesses à venir ;
Considérant qu’il est toujours urgent d’élargir notre vision et la prise en charge TOTALE des soignants en première ligne, qui ne peut se limiter à quelques masques ;
Considérant que la sécurité des soignants en ville n’est toujours pas assurée ;
Considérant que l’appel lancé sur les médias pour que le privé et les élus nous soutiennent dans l’urgence est en train d’être entendu ;
Considérant que l’épidémie flambe et que nous avons fort peu de temps ;
Considérant que nul n’a pris en compte les besoins de l’ensemble de la chaîne ;

Nous, soignants de base, avons collecté les remontées des transporteurs sanitaires, des taxis, des ambulanciers qui sont des maillons essentiels de la chaîne de soins, ainsi que ceux des IDE (infirmiers diplômés d'Etat - ndlr) sur le terrain, et des libéraux, de façon spontanée et informelle

Rassemblés en un collectif informel, mené par les professionnels de terrain, nous avons établi les besoins de l’ensemble de la chaîne pour traverser de façon la plus sécurisée possible ce premier mois d’épidémie à venir; nous avons les fournisseurs, l’intermédiaire, et la logistique pour faire venir à La Réunion l’ensemble des fournitures dont nous avons encore besoin, à savoir les masques FFP2 si indispensables à l’hôpital et devenant subitement inutiles en ville ou alors "3 par jour", les gants, charlottes, visières, surblouses, désinfectants, etc.

Nous aurons encore à nous organiser en particulier, pour les besoins en oxygène des ambulanciers, des centres COVID dédiés que nous avons commencé à ébaucher sur une partie de l ‘île.

Aussi, Mme La Sénatrice, Mr le Président du Département, Mesdames et Messieurs les élus, vous toutes les forces vives de notre ile, qui vous manifestez depuis notre appel sur les ondes, mais aussi depuis avant.

Nous vous sollicitons pour prendre en charge EN TOTALITÉ cet effort de guerre que nous menons de tout cœur et en pleine conscience des risques, et que vous ne sauriez nous imputer.

Nous avons fait sauter les verrous étatiques en quelques jours et avons été entendus par Mr le Préfet.

Nous avons tous ensemble infléchi la politique de l ‘ARS, mais ce n ‘est pas suffisant.

Il nous reste à organiser en extrême urgence le maillage du territoire, en facilitant la création de centres COVID dédiés et les initiatives de terrain, la prise en charge à domicile des patients que l’hôpital saturé ne pourra prendre en charge. Nous avons commencé à recenser et mobiliser l’ensemble des prestataires de soins à domicile.

La communauté des Soignants s’est mise en ordre de marche de façon incroyablement accélérée aujourd‘hui, le phénomène s’amplifie grâce à ces âmes vaillantes et invisibles qui couvrent notre territoire, et nos propositions ont été ce jour reprises mot à mot à la télévision ce jour par Mme Bareigts:  il faut croire que nous sommes entendus au-delà de nos groupes de travail...

Aujourd’hui, toutes et tous ensemble, nous avons concrètement obtenu la mise à disposition à La Possession du gymnase Daniel Narcisse pour la mise en place d’un centre COVID dédié; nous avons été entendus sur le territoire du Port (Halle des Manifestation); nous sommes en contact avec la mairie de St Paul pour investir les locaux de GM dès que le CHOR aura donné son accord. Nous avons été entendus par Mr Gonthier de Bras Panon qui se met à notre disposition, et par le cabinet de Mr Melchior. Nous avons commencé à réfléchir avec leurs forces vives à l’organisation ambulatoire de Cilaos.

Le temps nous a manqué pour continuer ainsi à étendre la mobilisation, mais nombre de nos confrères comme SOS Saint-Pierre et beaucoup de cabinets de ville sont déjà parfaitement organisés.

Nos soignants s’organisent sur les bassins de vie, sublimant tout clivage, toute appartenance syndicale pour continuer à prendre en charge notre population. Ce n’est que le début de notre combat, nous avons à établir des liens solides ville hôpital, mobiliser nos spécialistes, les kinés, créer des chaînes de prise en charge des patients COVID suspects de phase 3 sur tout le territoire.

La consigne de Mme Ladoucette (Directrice Générale de l’ARS) indiquant à nos patients de ne plus aller dans les cabinets de ville, alors qu’un examen clinique peut s’avérer nécessaire, continue de témoigner de la déconnexion totale de la réalité du terrain et des besoins de nos patients. Si la téléconsultation est un outil, elle n’est pas toujours une solution.

Nous nous levons donc pour faire rempart de nos vies à ces inepties, et nous vous le redemandons : entendez notre appel dans sa totalité !!

Je transmettrai dans les heures à venir au Département et à Mme La Sénatrice l’évaluation chiffrée de nos premiers besoins. Nous nous organiserons avec nos URPS (Unions régionales de professionnels de santé - ndlr) qui sont au travail, pour la répartition intelligente et sécurisée du matériel ainsi acheminé dans l’urgence. Nos URPS prennent le relai, mais en nous entendant, ce jour,

Mesdames et Messieurs les décideurs, les puissants, vous, la société civile, vous nous aiderez comme un seul corps à faire barrage à l’épidémie, et à sauver toutes ces vies qui nous sont si chères.

Toutes et tous, rejoignez-nous, nous sommes en train de créer quelque chose d’immense, de vivant, d’inédit qui redessine les territoires, dépasse les corporatismes, fédère les bonnes volontés ; la mobilisation incroyable, la beauté et la générosité de nos soignants transcende la menace.

De toute notre vigueur, de toute nos forces, nous ferons rempart, pour vous sauver et vaincre.

Soyez des nôtres …

Nous tenons vos vies au plus près de nos cœurs, comme vous tenez les nôtres en vos mains.

Au nom des centaines et milliers de soignants anonymes de l’Ile de La Réunion, et en n’oubliant pas Mayotte dans nos préoccupations, MERCI.

Dr Kathia Cadinouche, médecin de terrain, régulatrice SAMU

   

25 Commentaire(s)

HSD, Posté
Il est temps que le peuple se soulève et arrête de se laisser faire
Notre gouvernement veut tous nous voir crevé
Hobyjac, Posté
Bravo à tous le Corps médicale de votre dévouement à cette tâche difficile BRAVO ET ENCORE BRAVO VOUS ÊTES NOS HÉROS
Pitaya, Posté
Je suis très touchée , je vous apporte mon soutien ainsi qu'à tout les professions de santé car grâce à vous et votre dévouement pour la population réunionnaise et autre.
Merci je souhaite que vous serez entendu et pourriez exercer votre métier avec les moyens que vous réclamer.
Mimi, Posté
La colère la haine et dire que si L'ARS avait pris au sérieux on en serait pas là.
Jai confiance aux médecins qui se battent depuis le début et qui se sont inquiétés avant L'ARS. Cest malheureux mais heureusement que certains médecins comme docteur Kadinouche, Dechazoune etc ....disent ce que les autres pense tout bas. MERCI MERCI à toutes les infirmières medecins aides soignantes qui prennent énormément de risques pour nous trois membres de ma famille travaille tjrs sans masques et sans relâche.
Magdo, Posté
Merci pour toutes ces initiatives, chaque citoyen a besoin d'être rassurer sur cette menace qui est déjà à nos portes et chacun lutte à sa façon, et votre mobilisation prouve une fois encore que nous sortirons tous de là plus fort que jamais. Merci à vous à cette union collective qui je suis convaincue viendra à bout de cette pandémie.
Association Rasine Kaf, Posté
Merci pour toute l attention quevous portez à notre peuple, car lzgestion de cette pandémie par les pouvoirs publics est désastreuse. Nous vous faisons entièrement confiance parce que les professionnels de santé possèdent en eux les armes et le coeur qu' il faut pour combattre ce virus.nouw vous en sommes reconnaissants
Ghislaine
Bob, Posté
C est beau de parler, maintenant toutes les initiatives sont à étudier pour financer ces besoins, car ceux qui nous dirigent attendent toujours des consignes de Paris (lesquels sont déjà débordés la bas). Bref, à Chacun selon ses compétences de s unir pour rassembler les fonds. Entreprises, collectivités locales, citoyens prenez la mesure du cataclysme qui arrive. Si le personnel soignant tombe comme des mouches nous n iront pas loin. les mesurettes prises pour ne pas froisser certaines forces économiques ne suffisent plus. Il nous faut une action forte et crédible.
Mylene, Posté
J'espère que les décideur prendront leur responsabilité les élus qu'ont à mit en place c le moment de nous montre que êtes auprès de nous
Merci Dr pour votre dévouement à toutes l'équipe médicale et paramédicales je suis moi même ambulancier et tous ensemble on vaincrera ce virus que Dieu nous aide
Karine, Posté
Ergo en libéral...si je peux aider? Vers qui me rapprocher...merci et courage à tous
Jeannot, Posté
Merci pour votre engagement, votre réalisme et le combat que vous mener pour nous tous insulaires. Bravo
Lolo, Posté
Oui ! dites nous quoi faire, on vous suivra ! Cagnotte en cours : https://lnkd.in/etGEbx2 pour la commande de masques en urgence pour nos soignants
Coco, Posté
Bravo a toutes ces blouses blanches ne lâchez pas de tt ? avec vs ...courage que Dieu nous préserve de ce fléau venu du ciel ..tien bon ensemble...je suis auxiliaire de vie
Titi 974, Posté
Bjr a tous!en lisant j'en ai eu les larmes au yeux!car je suis moi mm sujet a risque de mortalité si tte fois je devais être contaminé par le virus!je suis en inssuffissance respiratoire et cela me touche que tt les secteur de la chaîne médical de la réunion soit prête a sauver les vie de la populations de la réunion.Mon Dieu je prie que tt vos apel seront entendu par tt les personnalité politique de l'état et notre îles!bon courage ds l exercice de vos fonctions.
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Magnifique collectif qui crie les incuries des politiques
Sharl sintomer, Posté
Romersiman/kouraz Po tout sak lé an priz dirék dési lo tarin....Konm dabitid,bann désidér"kontinantal" i mélanz 'lokal ék péiy déor"...késtyon po lavnir...éské nou dwa ét fransé riynk kan i aranz anou? Aparaman bann par laba lé pa la ék sa!..Rényoné Tyinbo..
Gh974, Posté
bjr , que dieu vous donne la force et le courage necessaire pour vaincre cette pandémie . continuer à prendre les choses en main car et les decision necessaire car vous êtes sur le terrain et il n ya pas mieux placés que vous pour constater et prendre les mesures nécessaires à leurs juste valeur . Continuer aussi a informer la population comme aviez fait on est de tout coeur avec vous malgré notre impuissance devant cette épidémie dévastatrice ! Mille merci
Marie De, Posté
Toit d'abord merci pour ce que vous faites. Bon courage à tous j'espère que vous serez entendu .
Mba, Posté
Très bel engagement. Respect Merci
Papillon, Posté
Bonjour je tiens a rendre hommage a ses hommes et ses femmes en blouse blanche qui avec peut de moyens essayent tant bien que de mal a nous soigner au péril de leurs vie dans les aident de nos politique même du plus haut placer qui lui n'a rien a faire de la détresse des gents mais vous ' qu'ainsi tout les corpt médicaux confonduent je vous remercie de pas abandonner et de vous entraider mutuellement dans ses épreuve bravo
Bibine, Posté
Entièrement et de tout coeur avec cette démarche
une soignante
Nemo, Posté
Ce n' est pas une guerre mais une pandémie. Ceci dit bravo à ces equipes
Cece, Posté
La prise de responsabilité du collectif des soignants et dire la vérité sur les problèmes qu'il rencontre pour lutter contre cette épidémie, bravo car vous nous rassurer pour la suite.
Jacqueline CARPIN, Posté
Je suis touchée par votre appel qui est un vrai SOS. Il est réaliste. Il a ravivé dans mes souvenirs un passé de syndicaliste de la santé mentale. J'ai été tant de fois dans les rues pour réclamer des conditions de travail dignes, du personnel en nombre juste afin d'arrêter avec le minimum de soignants dans les hÃ'pitaux, les remplacements des retraités etc...
Je suis une infirmière de secteur psychiatrique à la retraite et je fais le constat alarmant que in fine si nos combats passés avaient reçu une once d'attention de ceux qui nous gouvernent, alors on aurait eu une réactivité exemplaire de leurs part ce jour pour prendre en charge ce tsunami qui atteint notre île et le submergera en totalité dans les jours à venir. Qui fera les comptes après ? Qui fera le lien avec le laxisme des chefs porteurs de leurs sourires en coin devant nos revendications? Quand ce n'était pas simplement de nous renvoyer une mise en doute de nos rapports écrits.
Ceux qui décident pour nous ne nous regardent pas mais nous considèrent, et cela depuis des décennies, en étant sous leur dÃ'me de verre.
J'ai peur pour les plus démunis socialement et sanitairement. Je les ai cÃ'toyé il n'y a pas si longtemps. J'en fait partie dans la deuxième catégorie. Je vous soutient même en étant plus dans la rangée des actifs. Je vous soutient et vous communique mon énergie. Je vous soutient au delà de toute colère et rancÅ"ur .Je vous soutient pour avoir osé DIRE, ÉCRIRE, DÉNONCER et RÉCLAMER .
Sébastien, Posté
Bravo Docteur...voila du concret et l'engagement au lieu du "conformisme égoïste" débile ambiant qui va nous mener au désastreâ?|.
Republican banania, Posté
Nous sommes avec vous,heureusement que vous êtes là,vous les personnels de santé,on vous aiment.nos instances zéro pointé,la seule chose qu'ils ont fait,c'est de faire scintiller la Tour Eiffel.