[LIVE] La Réunion passe au stade 2 :

Covid-19 : 11 nouveaux cas confirmés, 94 au total


Publié / Actualisé
En ce mardi 24 mars 2020, cela fait tout pile une semaine que La Réunion est officiellement en confinement. Ce lundi soir, dix nouveaux cas de covid-19 qui ont été confirmés par la préfecture, portant le nombre de cas avérés total à 75. Les transports, commerces et administrations tournent au ralenti, tandis que les élèves réunionnais ont fait leur rentrée digitale ce lundi. Suivez notre live de la journée pour connaître les dernières actualités sur la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)(Photo rb/www.ipreunion.com)
En ce mardi 24 mars 2020, cela fait tout pile une semaine que La Réunion est officiellement en confinement. Ce lundi soir, dix nouveaux cas de covid-19 qui ont été confirmés par la préfecture, portant le nombre de cas avérés total à 75. Les transports, commerces et administrations tournent au ralenti, tandis que les élèves réunionnais ont fait leur rentrée digitale ce lundi. Suivez notre live de la journée pour connaître les dernières actualités sur la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)(Photo rb/www.ipreunion.com)

La préfecture tient une nouvelle conférence de presse pour faire le point sur l'épidémie, à suivre en live ci-desssous :

Ce qu'il faut retenir :

• 75 cas avérés à La Réunion, dont deux personnes en réanimation. Aucun décès n'est à déclarer. Un premier patient est guéri.

• Dans tous la France, on recense 19.856 cas, dont 860 décès. Dans le monde, 338.307 personnes ont été atteintes par le virus, 14.602 en sont décédées.

Les sorties sportives ou avec les enfants ou avec les animaus sont limitées à 1 km du domicile et pour une heure

Les 135 euros d'amende forfaitaire vont passer à 1.500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours", et "quatre violations dans les trente jours" pourront valoir "3.700 euros d'amende et six mois de prison"


Pour tous vos déplacements, téléchargez l'attestation obligatoire à remplir à la main ici.

Pour l'employeur, l'attestation nécessaire se trouve ici.

 

  • IPR

    11 nouveaux cas confirmés à La Réunion

    La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment 11 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce mardi 24 mars 2020 à 22h30. Le nombre de cas avérés sur le territoire se porte désormais à 94 au total.


     

  • IPR

    Les voyageurs devront remplir un formulaire et justifier leur déplacement afin de se rendre en outre-mer, a annoncé Annick Girardin dans une vidéo, regardez :

    Ce formulaire est accessible en suivant ce lien : https://bit.ly/3dqoAox

  • IPR

    Un groupe de jeunes Réunionnais bloqués en Afrique du Sud

    Dans le cadre d'un voyage pédagogique organisé par l'association est, un groupe de jeunes Réunionnais, majoritairement des collégiens originaires du Tampon, et leurs accompagnateurs, se trouvent actuellement bloqués en Afrique du Sud, au Cap, en raison de l'annulation de leur vol retour, prévu initialement le 23 mars 2020. Ils devaient transiter par l'île Maurice via Air Mauritius, afin de rejoindre La Réunion. "Les frontières mauriciennes ayant été totalement fermées, ils se retrouvent aujourd'hui dans une situation extrêmement difficile" indique le maire du Tampon, André Thien Ah Koon, dans un communiqué

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Point sur les masques :

    En dépit de la rareté des masques au niveau régional et national, l’ARS a décidé d’élargir la distribution de masques dès cette semaine :

    - 140 000 masques à destination des professionnels libéraux (médecins généralistes, pédiatres, gynécologues obstétriciens, ophtalmologistes, radiologues, biologistes, pharmaciens, sages-femmes et infirmiers) ; ces masques sont disponibles dès ce jour dans les officines.

    - 52 000 masques à destination des établissements et services accompagnant, en établissement ou à domicile, des personnes âgées, en situation de handicap ou de précarité sociale

    - 13 000 masques à destination des transporteurs sanitaires

    - 23 000 masques pour un réassort des établissements de santé

    Soit 228 000 masques (dont 22% de masques FFP2) mis à disposition des professionnels de santé dans les tous prochains jours, et doivent couvrir les besoins des professionnels pour les 2 semaines à venir selon les consignes nationales.

    Cette distribution est effectuée sur le stock stratégique régional, qui a fait l’objet d’un contrôle par la pharmacie du CHU de La Réunion. Au regard de l’ancienneté de sa constitution, les masques devront être recontrôlés par les pharmaciens d’officine lors de la délivrance aux professionnels et équipes.

    Cette distribution doit couvrir les besoins des professionnels pour 2 semaines. Un réapprovisionnement des établissements de santé va également intervenir.

    Un abondement national de 160 000 masques arrivera dans le courant de la semaine, permettant d’alimenter des distributions complémentaires en fonction de l’évolution de l’épidémie.

     

  • IPR

    Pour résumer, voici les annonces à retenir de ce point presse :

    83 cas avérés au total à La Réunion, dont 9 autochtones

    • Un nouveau patient en réanimation, trois au total

    • La Réunion passe à la phase 2

    800 cas contacts identifiés par l'ARS

    • Le patient source retrouvé pour chacun des cas avérés, pas de rupture dans la chaine de transmission

    • Pas de couvre-feu de prévu à La Réunion, mais la mesure pourra être prise "si le besoin se fait ressentir"

    • Plus de 500 places libérées pour accueillir les passagers souhaitant être confinés en dehors de leur logement

    • Confinement : 30.000 contrôles effectués, 1.500 procès-verbaux dressés

    • Deux laboratoires privés vont participer aux dépistages du virus, 400 tests quotidiens de plus possibles

    Dépistage de tous les voyageurs et soignants symptomatiques, pas de dépistage systématique de prévu

    120.000 masques distribués aujourd'hui aux professionnels de santé

    • Une capacité de 230 lits pour une prise en charge des malades

    Installation de tentes de l'armée au CHU du Sud pour augmenter les capacités d'accueil

  • IPR

    Le pic épidémique n'est pas loin selon l'ARS

  • IPR

    Le patient source retrouvé pour chacun des cas avérés, pas de rupture dans la chaine de transmission. 800 cas contacts identifiés par l'ARS.

  • IPR

    Pas de couvre-feu de prévu à La Réunion, mais la mesure pourra être prise "si le besoin se fait ressentir"

  • IPR

    Tous les passagers et soignants symptomatiques seront dépistés, pas de dépistage systématique de prévu

  • IPR

    Deux laboratoires privés vont participer aux dépistages, cela permettra 400 dépistages de plus par jour

  • IPR

    120.000 masques chirurgicaux ont été distribués aux professionnels de santé aujourd'hui

    D'autres masques seront distribués dans les services spécialisés dans les jours à venir

  • IPR

    La Réunion passe à la phase 2

  • IPR

    Le paquebot Costa Deliziosa va faire escale à La Réunion

    Ce mercredi 25 mars, le paquebot Costa Deliziosa effectuera une escale technique au grand port maritime de La Réunion. Cinq conteneurs seront chargés à bord, afin de permettre au paquebot de continuer sa route maritime à destination de l'Italie. Ces conteneurs sont essentiellement destinés à l'alimentation des personnes à bord : sans ce ravitaillement, elles seront en grande difficulté. Trois passagers d'origine réunionnaise sont à bord et seront autorisés à rejoindre leur domicile après la signature d'un document d'engagement de confinement.

    Lire l'article complet ici.

  • IPR

    La Réunion compte désormais 83 cas avérés, trois patients sont en réanimation

     

  • IPR

    Dans sa circulaire de ce jour, Monseigneur Gilbert Aubry confirme qu’en raison de l’état d’urgence sanitaire, les églises seront toutes fermées à partir du mercredi 25 mars 2020, et ne pourront être ouvertes que pour les obsèques. Il donne par ailleurs des indications sur la façon de célébrer les obsèques pendant cette période, les directives sont à retrouver sur le site du diocèse de La Réunion

  • IPR

    La ville du Port informe la population que "en application du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 du Premier Ministre, le marché du mercredi sur la Place des Cheminots est annulé jusqu'à nouvel ordre"

    Plus d'information ici

  • IPR

    La CGTR BTP dénonce les conditions de travail des employés en période d'épidémie

    Alors que le maintien de l'activité des chantiers a été décidé ce week-end du 21 et 22 mars 2020, la CGTR BTP s'insurge contre le manque de moyens de sécurité sanitaire dans leur secteur. Jacky Balmine, secrétaire général, dénonce un les conditions de travail des employés du BTP, qui ne disposent pas de masques ou de gel hydroalcoolique.

    Retrouvez l'article sur ce lien

  • IPR

    Nouvelles mesures de sécurité à Leader Price et Promocash

    Dans un communiqué, le Groupe Caillé annonce la mise en place dans ses réseaux Leader Price et Promocash de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des personnels mobilisés et de ses clients :

    "Dans les magasins Leader Price :

    - Installation de parois plexyglass aux caisses
    - Désinfection régulière des surfaces de contact : barres de chariot, tapis de caisse, anses des paniers, terminaux de CB, etc...
    - Balisage au sol par des stickers permettant de respecter les distances de sécurité d’un mètre
    - Ouverture d’un créneau horaire réservée aux personnes agées de 60 ans et plus, personnes fragilisées ou en situation d’handicap, femmes enceintes pour leur garantir un accueil optimal et une mobilité facilitée
     
    Dans les magasins Promocash réservés aux professionnels : 
     
    - Horaires d’ouverture réduits de 6h00 à 13h00 du lundi au samedi
    - Désinfection régulière des surfaces de contact : barres de chariot, tapis de caisse, anses des paniers, terminaux de CB, etc...
    - Accès exceptionnellement ouvert aux catégories professionnelles fortement mobilisées par la crise afin de leur simplifier leurs courses et de leur libérer du temps : personnels soignants, gendarmes, pompiers, kinés, infirmier(e)s, etc... sur présentation de leur carte professionnelle
     
    La Direction tient à remercier toutes les équipes qui se sont engagées pleinement, dès le début de la crise pour garantir à l’ensemble des Réunionnais de pouvoir faire leurs achats alimentaires dans les meilleures conditions d’accueil et de sécurité."

     

  • IPR

    Le Tampon : des mesures d'accompagnement pour lutter contre le virus

    "Les mesures prises par le gouvernement sont indispensables pour lutter contre la propagation du coronavirus. Elles ont naturellement un impact sur toute la vie économique et sociale.bDans ce contexte, nous avons un devoir de solidarité vis-à-vis des personnes vulnérables et en difficultés" écrit la mairie du Tampon. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville sur les dispositions mises en place dans ce cadre notamment pour l'accueil des enfants des soignants et l'assistance aux personnes âgées

    Plus d'informations en cliquant ici

  • IPR

    Le MEDEF Réunion demande des actions concrètes sur les obligations de moyens à mettre en oeuvre

    Dans le contexte de crise sanitaire, un certain nombre d'activités doivent être poursuivies, autorisées par l'Etat ou nécessaires à la vie de la Nation. Le MEDEF Réunion tient avant tout à souligner l'engagement et l'implication des personnels soignants qui se donnent sans compter, mais également l'ensemble des salariés des entreprises, qui continuent à effectuer leurs tâches et remplir leurs missions, tout en ayant tous et toutes des obligations familiales et quotidiennes à assumer.

    Retrouvez l'article sur ce lien

  • IPR

    La préfecture fera le point sur l'épidémie à 17 heures 30

  • IPR

    Le CCAS de Saint-Denis distribue des masques et des gants à leurs intervenant.e.s à domicile, suivez notre live

    15 intervenant.e.s à domicile et 16 chauffeurs vont en bénéficier

  • IPR

    Le syndicat agricole demande le maintien des marchés forains

    Dans une lettre adressée au préfet Jacques Billant, le président de la CGPER Bruno Maratchia demande le maintien des marchés forains pendant la période de confnement :

    "La CGPER est bien consciente de la nécessité de changer l'organisation des marchés dans cette période de confinement de la population, et nous souhaitons vous faire part de nos propositions pour maintenir les marchés forains ouverts dans des conditions de sécurité permettant de respecter les gestes " barrière ". Par exemple : affichage sur chaque étalage des mesures barrières, replacement et espacement (3 à 5 m) des commerçants alimentaires, mise en place d'un comptage à I'entrée des halles alimentaires (espace confiné)."

    Retrouvez la lettre complète ici.

  • IPR

    Sainte-Marie ferme ses marchés forains dès ce mardi 24 mars

    Dans un communiqué, la commune de Sainte-Marie indique à son tour la fermeture de tous ses marchés forains jusqu'à nouvel ordre, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus :

    "Conformément aux dernières directives du Gouvernement, la ville de Sainte-Marie informe que ses marchés forains (Beauséjour et Centre-ville) seront fermés à partir d'aujourd'hui, et jusqu'à nouvel ordre.

    Le maire remercie l'ensemble des usagers et des forains pour leur compréhension et rappelle que l'éradication de ce virus COVID-19 doit rester, plus que jamais, un défi collectif.
    Chacun doit respecter les règles de confinement et de sécurité sanitaire, afin de lutter efficacement contre la propagation de ce virus.

    Une seule consigne : Rest zot caz !"

  • IPR

    9 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 ont été identifiés à Mayotte, portant désormais à 30 le nombre total de cas

    Le niveau d’alerte a été relevé au stade 2. L’objectif reste de freiner la propagation du virus dans le département, en identifiant les personnes « cas contacts » autour des personnes « cas confirmés » et en vérifiant qu’elles respectent strictement les consignes d’isolement

  • IPR
  • IPR

    30 millions d'euros vont être consacrés au pacte de solidarité sanitaire

    Ce plan s'adresse prioritairement aux publics en difficulté, au premier rang : les personnes âgées, mais aussi les personnes porteuses de handicap. "L'urgence est de disposer de masques, de gel et de gants. Notre collectivité s'est mobilisée pour en trouver le maximum" souligne Cyrille Melchior. Le Département évalue le besoin en masques à 1,5 millions par mois pour les partenaires associatifs

    Deux millions d’euros pour l’acquisition de fruits et légumes à destination des publics les plus fragiles

    • Cinq millions d'euros seront consacrés à l'accompagnement des services sociaux des communes

    • Cinq millions d’euros dédiés aux services d’aide à domicile, une augmentation des heures travaillées prévue

    Les CCAS seront en charge de la distribution des 12 000 paniers par semaine

    • La production locale de gel hydroalcoolique débutera dans les prochains jours, affirme le président du Département

    • Le département va fournir "dès que possible" des masques aux enfants et aidants familiaux

    • La dotation journalière accordée aux familles d’accueil sera augmentée

    • Un accompagnement particulier des jeunes entrepreneurs est prévu

    Ce plan anticipe une extension du confinement de 3 trois mois

    Lire l'article

  • IPR

    Plus de 800 situations ont été prises en charge par les services sociaux du Département depuis le début du confinement

  • IPR

    Le président du Conseil départemental présente le plan de solidarité sanitaire, suivez notre live :

  • IPR

    Saint-Paul : les marchés forains fermés dès mercredi

    La mairie de Saint-Paul a décidé la fermeture totale et jusqu'à nouvel ordre de tous ses marchés forains, à partir de demain :

    "Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire (Coronavirus/Covid-19) et la lutte contre la progression du virus, le Premier ministre a annoncé ce lundi 23 mars le renforcement de certaines mesures de confinement. Il a répondu aux interpellations du Conseil d’Etat en prenant en particulier la décision d’interdire les marchés ouverts.

    En conséquence, la commune de Saint-Paul informe que tous les marchés forains qui sont organisés sur son territoire seront totalement fermés à partir de ce mercredi 25 mars et
    ce, pour une durée indéterminée.

    La ville remercie les usagers pour leur compréhension."

    Lire article

  • IPR

    La police effectue actuellement des contrôles d'attestation au Barachois à Saint-Denis, suivez notre live :

    Une vingtaine de policiers ont été mobilisés sur cette opération qui a duré un peu plus d'une heure. Une dizaine d'automobilistes ont été verbalisés

  • IPR

    Nous voulons vous dire 1000 fois merci

    La crise sanitaire qui nous impacte actuellement a quasi totalement paralysé notre île. Malgré les risques sanitaires évidents, malgré les contraintes liées aux déplacements et aux conditions de travail, chaque jour des milliers de Réunionnais se mobilisent pour assurer la santé des Réunionnais, le bon fonctionnement des institutions et de l'éducation nationale, ou la continuité de services essentiels (livraison, alimentaire, aide à domicile, information et télécommunication etc.).

    Alors que la deuxième semaine de confinement se profile, nous avons jugé bon de prendre le temps de dire MERCI à tous ces Réunionnais(e)s qui se mobilisent, des héroïnes et héros du quotidien qui passent subitement de l'ombre à la lumière

    Lire notre article ici

  • IPR

    Contrôle technique : une tolérance de trois mois accordée aux véhicules légers

    La fédération nationale de l'artisanat automobile (FNA) indique dans un communiqué publié ce lundi soir 23 mars 2020 avoir obtenu "une tolérance de 3 mois de la date de validité du contrôle technique ou du délai de contre-visite dans le contexte de confinement lié au Covid-19"

    Le syndicat ajoute que "la sécurité de l'automobiliste passe par le respect du message très clair diffusé par le gouvernement "Pour sauver des vies, restez chez vous". Outre la chute de la clientèle, nombre de responsables de centres s’inquiétaient pour la santé de leurs salariés". La FNA commente donc "c’est un soulagement pour les automobilistes qui ne sont plus contraints à sortir de leur confinement juste pour passer une visite technique alors même que leur véhicule n’est pas utilisé en cette période".

    Cette mesure, estime la FNA,  "soulagera à fortiori les personnels soignants, ceux des entreprises de logistique, de distribution alimentaire, et tous les actifs qui assurent les services de première nécessité".

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les salons de coiffure au bord de la catastrophe économique

    Le syyndicat de la coiffure Unec-Réunion (Union nationale des entreprises de la coiffure) lance un appel au secours et soui-ligne "7 jours après l'arrêt de l'exercice de notre profession , on ne peut que constater l'hécatombe que cela occasionne pour nos collègues coiffeurs, économiquement parlant". Le syndicat"demande aux pouvoirs publics de l'éclairer au plus vite sur la gestion de cette situation de crise , notamment sur le non paiement des loyers qui arrivent"

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Le confinement va durer, les restrictions se durcissent

    Au septième jour de confinement, la France se prépare à prolonger de "quelques semaines" ces mesures exceptionnelles prises pour lutter contre le coronavirus, qui a fait 186 décès supplémentaires en une journée dont des médecins.

    "Le temps normal n'est pas pour demain. (...) Ce temps du confinement peut encore durer quelques semaines", a affirmé le Premier ministre Edouard Philippe au journal télévisé de TF1, évoquant de nouvelles mesures dès mardi matin, dont la fermeture des marchés ouverts, sauf rares exceptions en milieu rural.

    "Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport c'est dans un rayon de 1 km de chez soi, maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour", a encore précisé le chef du gouvernement alors que les sanctions ont été durcies pour ceux ne respectant pas les mesures restrictives.

    Les 135 euros d'amende forfaitaire doivent passer à 1.500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours", et "quatre violations dans les trente jours" pourront valoir "3.700 euros d'amende et six mois de prison au maximum".

    Plus d'information en cliquant ici

  • IPR

    Catastrophe économique en vue

    La Chambre de commerce et de l'industrie de La Réunion (CIR) tenait une conférence, ce lundi 23 mars 2020, pour rendre compte des résultats d'une enquête menées auprès des entreprises de l'île sur les premiers ressentis économiques de la crise du coronavirus.

    Entre vendredi 20 et le dimanche 22 mars, 920 entreprises ont participé à ce sondage sur le site internet de la Chambre de commerce et via e-mail. L'impact, déjà conséquent, du confinement en vigueur sur le territoire national ne fait qu'amplifier la crainte des entrepreneurs.

    A terme, 35.000 entreprises pourraient être impactées par la crise sanitaire et au total, c’est l’avenir de 26.000 emplois qui est en jeu, prévient la CCIR

    Lire aussi : Coronavirus : 35.000 entreprises pourraient être impactées

  • IPR

    Téléchargez vos attestations si vous avez une raison impérieuse de sortir, sinonsa rest zot kaz !

    Pour tous vos déplacements impérieux, téléchargez l'attestation obligatoire à remplir à la main ici

     

    Pour l'employeur, l'attestation nécessaire se trouve ici

  • IPR

    Le bilan de la maladie ce lundi soir

    • 75 cas avérés à La Réunion, dont deux personnes en réanimation. Aucun décès n'est à déclarer. Un premier patient est guéri.

    • Dans tous la France, on recense 19.856 cas, dont 860 décès. Dans le monde, 338.307 personnes ont été atteintes par le virus, 14.602 en sont décédées.

    Plus d'information en cliquant ici

    Lire aussi : Coronavirus : l'Afrique du Sud ordonne le confinement, couvre-feu au Sénégal et en Côte d'Ivoire

  • IPR

    Bonzour La Rényon !

    Zot toute lé zot kaz ? Lé bon alor

    Nous commençons une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire.

    Rest ek nou, rest zot kaz

A propos

Une semaine de confinement

Ce lundi 23 mars 2020, la préfecture a annoncé dix nouveaux cas confirmés, portant le total de malades à 75 à La Réunion. Parmi ces personnes, deux sont en réanimation, et une a guéri et est donc sortie de l'hôpital. Aucune précision n'a été apportée sur les nouveaux cas avérés.

Alors que l'île a recensé son premier cas avéré le 11 mars dernier, la Chambre de commerce réunionnaise a déjà estimé une perte de 30,5 millions d'euros de chiffre d'affaires global. Ibrahim Patel, le président de la CCIR, alerte sur une crise économique sans précédent qui pourrait toucher l'île si aucune aide n'est apportée aux entrepreneurs réunionnais. Il a donc demandé à l'Etat de verser directement l'indemnisation du chômage technique aux salariés, sans que les entreprises ne soient obligées de faire l'avance des salaires.

- Les aides sociales bien versées le mois prochain -

Du côté de la Caisse d'allocation familiale (CAF), la direction a assuré que les aides seraient versées comme à l'habituel. Les droits d'allocation handicapé sont aussi prolongés de 10 mois. Tous les droits suspendus depuis le 1er janvier sont maintenus. Tous les contrôles et sanctions sur les nouveaux dossiers sont mis en suspens. 400 rendez-vous téléphoniques sont par ailleurs fixés chaque jour.

C'est aussi une rentrée particulièrement laborieuse qu'ont connu les élèves réunionnais : tout ce faisait en ligne ce lundi, et non sans difficulté. De nombreux ralentissements du réseau ont été signalés par des parents d'élèves.

Du côté de l'aéroport, où l'activité a été diminuée au strict minimum, les contrôles renforcés ont été mis en place dès la matinée. Des entretiens individuels sont à présent réalisés sur tous les passagers qui descendent de l'avion. En cas de symptômes, des tests de dépistage du coronavirus sont réalisés, comme l'avait annoncé le préfet dans une allocution ce dimanche.

Retrouvez nos précédents suivis ici :

notre live du 23 mars : Dix nouveaux cas avérés à La Réunion, 75 au total

• notre live du 22 mars : 17 nouveaux cas de coronavirus, 64 en tout

• notre live du 21 mars : Deux nouveaux cas de coronavirus à La Réunion, 47 au total

• notre live du 20 mars : Coronavirus : la préfecture annonce 10 nouveaux cas avérés, 38 en tout à La Réunion

• notre live du 19 mars : Le nombre de cas double en une journée et passe à 28 à La Réunion

• notre live du 18 mars : Coronavirus : 14 cas confirmés à La Réunion, l'île Maurice annonce ses 3 premiers cas

   

Mots clés :

    8 Commentaire(s)

    Volcan974, Posté
    85 cas et non 83, nous sommes en phase 3 ni au stade 1 ou 2, le décret est applicable à toutes les régions de France et de Navarre,
    Phoenix, Posté
    Les services de santé: inutile de s'affoler, encore 2 cas avant d'atteindre le seuil de contamination.
    Lavons-nous les mains en attendant, l'espoir fait vivre! Encore un serment de Ponce Pilate. MDR
    Coco, Posté
    Ohhhh la photo de madame Ladoucette
    Jean Philippe Desby (NSR), Posté
    Si je pouvais poser une question aux autorités (préfecture, ARS, etc.), je leur demanderais: "Par rapport à la connaissance sur les modes de propagation dudit ennemi invisible [COVID19], et compte tenu de l'ensemble des actions et mesures mises en Å"uvre pour protéger la population réunionnaise, à J+combien (par rapport au 24 mars 2020 19 h 00) on pense que le nombre de contaminés ne va plus croître et donc s'infléchir?
    Volcan974, Posté
    Il n y a aucune personne guérie sur le département Radio réunion 1ere en direct ce matin la personne souffrait
    Gillet vert, Posté
    Il n y a pas de cas auctotone ici nous avons été en contacte avec des personnes qui ont emmenés le covid19 chez nous ils nous ont contamines nous n avons pas cette maladie dans l ile elle a été importee et et pis c est tout
    Jérome, Posté
    Si le gouvernement avaient réagi en janvier quand les chinois ont alerté sur la propagation du virus, on en serait pas là. Les aéroports ont été des moulins. Le fric avant la santé des gens, c'est la mondialisation. On nous a pris pour des benêts...
    Rose, Posté
    Par contre moi j'aimerai savoir, vu le contexte, j'ai mensualisé mes impôts 200 euros par mois mon mari restant chez lui , pas d'entree d'argent ....le gouvernement devrait stopper tout prélèvement.