Evolution du circuit de prise en charge des urgences :

COVID-19 : le CHU élargit son dispositif de prise en charge des cas suspects


Publié / Actualisé
Face à la situation épidémique à La Réunion, le Préfet a déclenché le lundi 24 mars 2020 le passage en stade 2 dans la gestion de la crise sanitaire Covid 19. De ce fait, le CHU de La Réunion élargit son dispositif de dépistage des patients " cas suspects " afin d'améliorer la prise en charge des patients classés " cas possibles ou confirmés ". Nous publions ci-dessous le communiqué du CHU. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Face à la situation épidémique à La Réunion, le Préfet a déclenché le lundi 24 mars 2020 le passage en stade 2 dans la gestion de la crise sanitaire Covid 19. De ce fait, le CHU de La Réunion élargit son dispositif de dépistage des patients " cas suspects " afin d'améliorer la prise en charge des patients classés " cas possibles ou confirmés ". Nous publions ci-dessous le communiqué du CHU. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le site sud du CHU a ainsi procédé à la réorganisation de l’accueil au niveau du service des Urgences afin de permettre une prise en charge optimale des patients suspects " Covid 19 ". Ce dispositif de régulation reste en amont piloté par le SAMU-Centre 15 :

En cas de problème de santé urgent, tout patient doit contacter le SAMU-Centre 15. Le régulateur du SAMU évaluera son état clinique et les mesures à prendre :

Si les signes cliniques sont compatibles avec une infection au coronavirus et que le patient ne présente pas de signe de gravité, celui-ci sera programmé sur une consultation aux centres ambulatoires de dépistage du CHU et ne doit pas se rendre spontanément à l’hôpital pour éviter une " sur contamination ".

La filière ambulatoire du CHU Sud est ainsi un circuit distinct de l’accueil des urgences. Elle est ouverte de 7h à 19h, 7jours/7, et uniquement sur RDV pris par le Centre 15. Elle comporte 8 chambres réservées à la prise en charge des patients.

Un prélèvement virologique est effectué sur le patient et les prélèvements sont rapidement envoyés au laboratoire. En fonction de l’état clinique du patient, soit le patient regagne son domicile dans l’attente des résultats (24h), soit il est hospitalisé au CHU.

Si le résultat est positif : le patient sera contacté par le SAMU pour lui préciser les modalités de sa prise en charge. Si le résultat est négatif : retour ou maintien du patient à son domicile (avec des consignes telles que respecter les mesures de confinement et surveiller son état de santé). Le confinement au domicile est primordial, la personne peut être en bonne santé et être porteur du virus. Des consignes précises sont rappelées dans ce cadre.

Dans tous les cas où le médecin régulateur du SAMU juge l’admission à l’hôpital en urgence nécessaire (suspicion de coronavirus ou pas), il préconise le moyen de transport approprié à l’état de santé du patient pour que ce dernier se rende aux urgences du CHU.

Adaptation du circuit habituel des Urgences dans ce contexte

Le Service d’Accueil des Urgences Sud réalise désormais un pré-tri à l’entrée du CHU site Sud pour les patients relevant de la filière des urgences habituelle. Ainsi, les patients seront désormais orientés dans deux filières totalement distinctes géographiquement en fonction du caractère suspect ou non des symptômes présentés. Les patients suspects seront orientés aux urgences conventionnelles et les patients non suspects dans un accueil des urgences délocalisé au niveau du hall central.

Ainsi, grâce au concours du RSMA, une tente militaire dédiée a été installée ce jour à l’entrée du CHU SUD pour faciliter ce travail d’orientation en amont des 2 localisations des urgences. La tente permettra à une équipe dédiée d’orienter les patients depuis leur véhicule vers la destination adaptée.

Cette organisation sera effective à compter du jeudi 26 mars. Le CHU tient à remercier les équipes et le commandement du RSMA ayant permis ce déploiement rapide.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !