Elles devaient avoir lieu en juin :

Les Assises Économiques des Outre-mer reportées au 13 et 14 octobre


Publié / Actualisé
Les mesures de confinement en vigueur rendent difficiles et inappropriées la préparation et l'organisation de la première édition des Assises Économiques des Outre-mer aux dates initialement prévues, les 3 et 4 juin 2020. Elles auront finalement lieu les 13 et 14 octobre prochains. (Photo DR)
Les mesures de confinement en vigueur rendent difficiles et inappropriées la préparation et l'organisation de la première édition des Assises Économiques des Outre-mer aux dates initialement prévues, les 3 et 4 juin 2020. Elles auront finalement lieu les 13 et 14 octobre prochains. (Photo DR)

Les organisateurs, le Groupe Ouest-France, le marin et Ilago, en partenariat avec la Fédération des Entreprises des Outre-mer et le Cluster Maritime Français, et avec le soutien du Ministère des Outre-mer, ont décidé de reporter ce nouvel événement.

Si personne, aujourd’hui, ne peut prévoir quelle sera la situation sanitaire des semaines à venir, dont tous souhaitent une issue rapide, les organisateurs et les partenaires des Assises Économiques des Outre-mer ne mésestiment pas les impacts économiques, c’est pourquoi ils ont jugé nécessaire de reporter la première édition de cet événement dès les 13 et 14 octobre 2020, à Paris au Newcap Event Center.

Les conférences et tables-rondes sont au cœur du programme des Assises avec une volonté forte des organisateurs : celle que les ultramarins soient les principaux acteurs des débats afin de faire partager leurs expertises, leurs problématiques et les solutions qu’ils mettent en place sur leurs territoires. Tout en illustrant les stratégies de la Trajectoire 5.0 impulsée par l'Etat.

Face à la crise du COVID-19 et de l’ensemble de ses conséquences, les organisateurs de l’événement, ajusteront, en fonction de l’actualité, le programme de cette première édition, dont la thématique 2020 est " les territoires d’Outre-mer, des Terres d’excellences ", dans un esprit de responsabilité afin d’être un vecteur de soutien à la reprise économique.

Lire aussi : Métropole : premier décès d'un gendarme suspecté d'avoir contracté le covid-19

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !