Nouveau décret au Journal officiel :

La prescription de chloroquine autorisée en traitement du Covid-19


Publié / Actualisé
Dans un décret paru ce jeudi 26 mars au Journal officiel, le gouvernement autorise la prescription de chloroquine en traitement du Covid-19. L'hydroxychloroquine, de son nom complet, peut donc être administrée désormais aux patients malades.
Dans un décret paru ce jeudi 26 mars au Journal officiel, le gouvernement autorise la prescription de chloroquine en traitement du Covid-19. L'hydroxychloroquine, de son nom complet, peut donc être administrée désormais aux patients malades.

- La chloroquine peut être prescrite -

Dans ce décret paru ce 26 mars au Journal officiel, on peut lire que "l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile".

- Médicament pris en charge par la sécu -

Le décret indique également que "les médicaments (...) sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l'article L. 5123-2 du code de la santé publique". Ils sont ensuite "vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées". La chloroquine sera prise en charge par la sécurité sociale.

"L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d'élaborer un protocole d'utilisation thérapeutique à l'attention des professionnels de santé et d'établir les modalités d'une information adaptée à l'attention des patients" peut-on également lire dans le décret.

- Distribué uniquement par les pharmacies d'officine -

Les médicaments estampillés "Plaquenil" et servant jusqu'ici au traitement de certaines maladies comme le lupus "ne peuvent être dispensées par les pharmacies d'officine que dans le cadre d'une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin".

- L'exportation interdite -

Enfin, "afin de garantir l'approvisionnement approprié et continu des patients sur le territoire national, en officines de ville comme dans les pharmacies à usage intérieur, l'exportation des spécialités contenant l'association lopinavir/ritonavir ou de l'hydroxychloroquine est interdite.

- Les structures de santé des armées en première ligne -

A noter que "pour l'application du présent article, sont considérés comme établissements de santé les hôpitaux des armées, l'Institution nationale des Invalides et les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la défense déployées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire".

 

   

1 Commentaire(s)

Volcan974, Posté
Je croyais que que ce médicament n était pas adapté selon certains grands penseurs eet ce n est dÃ" que le hasard après moults atermoiements et dans la plus grande discrétion que le décret est signé prouve qu une nouvelle fois que les amateurs sont à la tête de ce pays