La polémique enfle autour de la gestion de l'épidémie :

Est-ce bien le moment de rechercher un bouc-émissaire ?


Publié / Actualisé
La polémique autour de la gestion de la crise sanitaire du covid-19 qui touche actuellement La Réunion ne cesse d'enfler. A la peur légitime de tout un chacun d'être contaminé, s'ajoute une défiance croissante envers les pouvoirs publics. Le préfet de La Réunion, Jacques Billant et la directrice de l'ARS, Martine Ladoucette cristallisent cette colère grandissante. Alors que la France et La Réunion sont en guerre contre un ennemi mortel et invisible, est-ce bien le moment de rechercher un bouc-émissaire ? (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La polémique autour de la gestion de la crise sanitaire du covid-19 qui touche actuellement La Réunion ne cesse d'enfler. A la peur légitime de tout un chacun d'être contaminé, s'ajoute une défiance croissante envers les pouvoirs publics. Le préfet de La Réunion, Jacques Billant et la directrice de l'ARS, Martine Ladoucette cristallisent cette colère grandissante. Alors que la France et La Réunion sont en guerre contre un ennemi mortel et invisible, est-ce bien le moment de rechercher un bouc-émissaire ? (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le bouc-émissaire trouve ses origines dans une scène de l’Ancien Testament où Dieu demande à un prêtre de prendre un bouc vivant, de mettre sur sa tête tous les pêchés du peuple, puis de le chasser dans le désert. La morale est très claire, le bouc concentre ainsi à lui seul tous les maux. Et en le chassant, on chasserait ainsi tous les malheurs de la cité.

A La Réunion, alors que l’épidémie du Covid-19 ne cesse de se propager, les boucs-émissaires sont tout trouvés. D’un côté le préfet de La Réunion Jacques Billant, accusé de ne pas avoir fermé les frontières réunionnaises suffisamment tôt pour empêcher au virus d’entrer sur notre territoire. De l’autre côté, la directrice de l’ARS, Martine Ladoucette, accusée de gérer de façon "désastreuse" cette crise, entre manque de moyens et masques moisis. Un pétition réclamant sa démission circule d’ailleurs sur internet et a d’ores et déjà recueilli plus de 13 000 signatures.

Oui la colère des Réunionnais est légitime, guidée par l’angoisse de cette situation inédite. Oui, des décisions sont contestables et condamnables, trop précipitées ou pas suffisamment analysées. Oui, cette crise a mis en exergue le manque d’anticipation, l’inorganisation et les moyens insuffisants à disposition des professionnels de santé.

Si ces reproches sont tout à fait justifiés, est-il bien raisonnable de laisser purement et simplement dicter sa colère en ces temps sombres qui exigent plutôt une certaine forme de sérénité, de retenu et d’apaisement pour que tout un chacun puisse pleinement participer à cette guerre contre le Covid-19 ?

Comme l’a très justement rappelé le maire de Saint-Pierre dans une récente tribune libre, cette crise sanitaire ne doit-elle pas nous rappeler avec force nos valeurs d’accueil, de solidarité et de fraternité ?

Lire aussi : Michel Fontaine : Gardons intactes nos valeurs d'accueil, de solidarité et de fraternité

La Réunion, comme quasiment tous les territoires, îles ou continents, de cette planète est touchée par cette épidémie mondiale. Croire que notre île aurait pu en être épargnée, c’est malheureusement se bercer d’illusions. Croire que le préfet aurait pu à lui seul décider de toutes les mesures possibles pour isoler La Réunion, c’est oublier qu’il n’est que le représentant d’un pouvoir central, à Paris, qui est le principal décisionnaire dans ce genre de situation grave.

Croire que la directrice de l’ARS est la reine de La Réunion, c’est oublier là encore que l’ARS dépend du ministère de santé, qui lui-même attend des consignes des services du Premier ministre et de ceux du président de la République.

Croire que cette crise peut être surmontée sans accroc, ni polémique, c’est oublier que la situation est inédite, et qu’il y a quelques semaines, personne ne pouvait imaginer un tel dénouement, que nous n’avons pas suffisamment de recul pour savoir ce qu’il est bon de faire ou de ne pas faire.

A Imaz Press Réunion, nous n’avons pas l’habitude caresser les institutions et les décideurs dans le sens du poil. Manier la brossse à reluire pour certains politiques ne relève pas non plus de nos pratiques. Lorsqu'il s'agit de dénoncer les inepties, incompétences, dysfonctionnement et malversations de tous genres et de tous bord, nous sommes plutôt du genre à parler cash, à gratter là où ça fait mal... Certaines personnalités sont bien placées pour le savoir

Nous n'avons donc nullement l'intention de défendre telle ou telle administration, institution ou personne. Ils et elles sont assez grand(e)s pour le faire par eux-même.

Nous le répétons, la colère des Réunionnais est tout à fait légitime. Mais la tentative actuelle de désigner des boucs-émissaires alors que notre île affronte sa pire crise sanitaire - et bientôt économique -,  depuis plus d'un siècle, ne semble pas appropriée.

Que gagnerait-on à faire tomber des têtes dès maintenant ? La Réunion sera-t-elle sauvée ? Le coronavirus disparaîtra-t-il, satisfait du devoir accompli, si tant est qu’il serait venu à La Réunion juste pour faire démissionner le préfet et la directrice de l’ARS ?

L’heure n’est ni à la haine ni à la division.

Le temps des responsabilités viendra. La crise sera passée. Notre mémoire collective ne sera pas effacée. Chacun devra alors assumer toutes les conséquences de ses actes, à l’aune de tout ce qui aura été décidé et accompli pour combattre le virus.

Pour l'heure, seule compte une lutte commune et acharné contre "l'ennemi de l'humanité" selon l'expression de l'organisation mondiale de santé

Le reste, totalement accessoire par le moment, n'a vraiment pas lieu d'être

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

29 Commentaire(s)

CECCU, depuis son mobile, Posté
Plus nul que ça c'est pas possible savoir ce qui ce passe ailleurs et ne pas prendre les mesures nécessaires c'est ou de la folie ou de l'incompétence ici peut-être les deux à la fois j'ai la haine j'espère qu'il n'arrivera rien à personne si c'est la cas ce serait grave pour eux
PierM, Posté
La colère est légitime peut-être mais nous sommes tous dans une situation difficile.
Il faut un bouc émissaire, peut être mais Jésus aussi dit: "que celui qui n'a jamais fauté, jette la première Pierre " ...
En cette période de crise, de CARÊME, beaucoup perde ou oubli se qu'est la FOI.
En ce temps d'épreuves, l'heure est au soutien, la solidarité et à la fraternité effectivement et non au coeur noir en se jetant la pierre.
Ne nous laissons pas obstruer l'Esprit par la colère, par ceux qui ne viennent pas de Dieu.
Que la Paix soit avec nous tous et avec notre Esprit !
Pathétique, depuis son mobile, Posté
Et bien ça alors...... un article de pleutre expliquant votre position....
On s'en serait passé.
Blabla l'heure n'est pas à la division blabla sauf que jusqu'à présent dans nos cas autochtones pas 1 mort chez nous et c'est un miracle vu les mauvaises décisions prises par les nabots aux commandes ,qui ont laissé nos frontières ouvertes. Non , honte au préfet, honte à l'ARS qui n'est déjà pas capable de gérer la dengue. Évitez nous ces articles inutiles svp (Trè cher Pathétique, évitez de vous infliger une telle torture, arrêtez de nous lire puisque nous continuerons à oublier ce types d'articles. Très bonne journée à vous - Webmaster)
Or, depuis son mobile, Posté
Pourquoi tant de haine je croyais que la réunion était unie
Zanno, Posté
Oui car ces pseudos représentants de l'état, ne sont que ça.. des gens délégués, pas des gens qui sont capables de gérer des crises. C'est pitoyable d'avoir des dirigeants aussi bêtes ... Je ne leur confierai mon entreprise à gérer pour rien au mon. Elle coulerait direct
Joseph, Posté
Une connerie, ça peut passer, deux, c'est plus embetant, trois ça fait trop, et toutes celles commises par cet organisme depuis la crise du Chikungunya, on atteint l'intolérable.
Si cet organisme n'est pas dissous, et complètement restructuré, on pourrait penser que ces manquements graves à la santé des Réunionnais sont télécommandés par le ministère.
C'est pas envisageable, car ça fait trop longtemps que ça ne fonctionne pas normalement, et ces manquements non sanctionnés relève du mystère.
Ti moriss, Posté
Ses imbéciles vendrait père et mère pou la po patates.mi trouve pi de calificafifs pou donne à zot
Ti Léon, Posté
Certes Mme Ladoucette et M.Brillant sont aux ordres de l'Etat donc du gouvernement .
Mais quand un haut fonctionnaire n' a ni la capacité d' évaluer une situation de crise ni le courage de taper du poing sur la table pour convaincre son ministre de tutelle, il (elle) marque ainsi son niveau d' incapacité.
Puisque ces deux responsables, à l'image de ce que n'a pas fait Mme Buzyn fin janvier, n'ont pas la décence de démissionner, il n'est pas incongru que les Réunionnais les aident à prendre une telle décision.
De toute façon, pas de doute, que ces deux là retrouveront un poste ou un placard doré assortis d'émoluments comparables.
Pepere, Posté
L'histoire nous le prouve, en temps de guerre, il y a les collabos et les résistants.
Je n'ai jamais lu que les résistants étaient intervenus après la guerre!
J' dis ça, j'dis rien!
Jojo, Posté
Si c'est pas le moment, quand cela le sera ?
Déjà que les gens en responsabilité sont fort pour dire "j'assume!" avec une grosse voix tout en sachant qu'il n'auront jamais rien à payer pour leur incompétence (voire pire). Oui je pense au hauts fonctionnaires et aux politiques. Donc il est plus que temps de demander une sanction pour incompétence, tout en sachant que cela aboutira que si certains plus haut placé pensent tirer avantage en sacrifiant un de leur pion
Grenn'sel et Gratel, depuis son mobile, Posté
La question est moins de savoir "quand il faut sanctionner"? les responsables que " si il faut sanctionner et comment"? Si on admet que des erreurs ont été commises, que des défaillances ont été mises en évidence dans la gestion de la crise alors, il faut agir maintenant car:
1) la décision aura l'air de ce qu'elle est... Une sanction et non pas une de ces promotions-sanctions chère aux arcanes de l'administration.
2) on retablirait la confiance dans l'action et dans la communication des pouvoirs publics.

Après tout "un fusible" est l'élément indiquant une faille de sécurité, une anomalie dans un circuit électrique. Sa mission est de protéger et de " sauter" pour attirer l'attention sur les dangers et les dégâts occasionnés ou pouvant être occasionnés.
Le temps du procès pour incompétence viendra... ou pas.
Aujourd'hui la politique publique doit être dans l'action et dans la recherche de l'efficacité.
Boucs et chèvres !, Posté
Les chèvres et boucs sont déjà nominés ! Il s'agit bien des émissaires de ce gouvernement d'incapables, et sur tous les plans. Et puis suivront les autres , les gilets jaunes vont ressortir ! Il n'a a pas d'argent, on nous culpabilise, on finit même par croire que nous sommes tous coupable et puis ... pouf des milliards et des milliards ....
Fifi, Posté
Pour que ca ne tombe pas dans l oubli.que ca ne se repete pas et qu ils equipent enfin ceux qui en ont besoin de masque aide a domicile y compris.
Jacques, Posté
Pour le bouc émissaire, on prenait un pauvre bouc totalement innocent.
DrÃ'le de comparatif !
Pour que cet article serve à quelque chose, merci de nous indiquer où on, peut signer à deux mains la fameuse pétition ?
Grenn'sel et Gratel, depuis son mobile, Posté
Si on considère que l'on est en guerre et que en temps de guerre, les décisions inhabituelles peuvent s'imposer, alors il est nécessaire de prendre des mesures fortes. Aujourd'hui les soignants prennent des décisions de médecine en temps de guerre ( qui sauver, à qui donner le respirateur artificiel, qui hospitaliser ?) c'est parce que la défense de l'île n'a pas été à la hauteur de la situation,de l'appréciation des forces de l'ennemi et de la nécessité d'anticiper sur ses mouvements . La Réunion est une île avec 2 ou 3 portes d'entrée principales et c'était là que le combat devait être mené. Revenant d'un séjour dans la zone, le jeudi 19 mars, au tout début des mesures fortes de confinement dans l'île, nous sommes des centaines de personnes à avoir débarqué sans aucun contrÃ'le, sans aucune information, sans avoir rempli le moindre papier sur nÃ'tre état, nos adresses, nos déplacements. Pas besoin d'avoir fait science-po ou d'être médecin pour savoir
1) que nos voisins étaient touchés par le virus.
2) qu'ils fermaient leurs frontières avant d'annoncer les premiers cas de contamination. Les hauts fonctionnaires qui prennent les décisions devant mener à la victoire sont les officiers qui ont failli gravement à leur mission. Ils doivent être limogés et dégradés sur le champ... comme en temps de guerre.
CECCU, depuis son mobile, Posté
Des incompétents des inconscients des irresponsables là Réunion avait l'avantage de tirer profit des erreurs de la métropole et aussi que l'épidémie ne soit pas arrivée donc prendre des mesures pour tester les arrivées et si test positif confine dans un lieu sÃ"r et sous surveillance exemple réquisitionner un hÃ'tel et y mettre tous les cas alors on a commencé à faire ça quand le virus était déjà dispersé ce sont des criminels savoir et ne rien faire c'est très grave ils auront des morts sur la conscience si ça arrive
Quand à vous journalistes habitués à tout critiquer vous êtes bien dociles quel changement votre comportement est très bizarre ou complice par amitié ou intérêt l'avenir nous le dira.......peut-être à bon entendeur salut
THOR, Posté
IMAZ ok ok, mais si je ne me trompe le Président a déclaré que l'on était EN GUERRE......dans l'histoire et en temps de guerre tous les généraux incapables ont été limogés (en France) dans d'autres pays moins conciliants ils étaient même fusillés.....alors c'est pas de faire de la polémique mais c'est une question de salut public.
La théorie du fusible, Posté
Merci de poster mon propos svp
Mano, Posté
Nous subissons tout simplement la "suffisance" des dirigeants Européens, voire Occidentaux qui ont cette fâcheuse habitude de penser que ça n'arrive que chez les autres..Il faut une crise, pour re-découvrir le visage de la personne humaine et de sa petitesse vis à vis de certaines situations.Vraisemblablement les français de La Reunion et de Mayotte sont considérés comme autonomes, et plus à même de s'en sortir que ceux qui vivent dans iles avoisantes...notamment Mada.Preuve en est, que tout récemment la Réunion à été capable de mobiliser des avions pour ramener celles et ceux qui étaient bloqués dans les pays qui jouxtent l'océan indien.Quant à la recherche d'un coupable, c'est le propre de l'homme, pour se donner bonne conscience...encore heureux qu'ici pour les uns et les autres, on n'applique pas la justice populaire...On râle, on bave, on pestife?re....on se rend compte que la zone de confort dans laquelle nous nous sommes installés et pourlaquelle avons pris goÃ"t, est fragile...et que l'interdépendance ne veut point dire solidarité...Alors, Quid si c'était la vraie guerre ?
La théorie du fusible, Posté
Bof, 1 jour après l'edito de montrouge sur freedom, iprun s'inscrit dans le même discours consensuel.
C'est votre choix.. Vous êtes cash ? Merci de respecter le cash des 13000 signataires et merci de ne pas nous bassiner avec vos références très instructives sur le bouc émis sphère bééeeeeee ! Tout les reunionnais savent que plusieurs ministres sont visés en amont, et c'est pas faire péter un fusible qui va faire disjoncter l'appareil Idéologique d'Etat... Mais bon, faut bien commencer par attraper un dealer de rue pour remonter jusqu'au gros bonnet, et faire tomber tout le cartel qui tire les ficelles de ces pantins de pref ou ars...
Heinrich Koffee, Posté
Bien parlé, pensé et écrit! Merci pour cet article. L'heure n'est pas à la division, aux polémiques et aux pétitions. Mais à l'entraide, la solidarité, la compassion. Il sera bien temps ensuite de "désigner" des coupables et de "muter" ceux qui n'auront pas pris les bonnes décisions. Mais aujourd'hui? Aujourd'hui nous allons vers le même chemin, celui de la lutte contre le virus. Et le meilleur moyen est de "Rest Zot Kaz"!!
Frigidaire, Posté
Enfin un article sans haine et sans mettre des personnes au pilori.
Comme l'adage le dit " quand on veut la peau de son chien on dit qu'il a la gale.
La vérité si je mens !, Posté
Que billant assume
Que ladoucette assume
Mode, Posté
Donner moi 3 millions et je ferme ma gueule sur vous.
Voilà comment moi je travail.
Creolecaf, Posté
Très étonnant ce virage sur l'aile, Imazpress !! Vous semblez maintenant prÃ'ner la cohésion nationale et la résilience devant l'épreuve, alors que nous ne lisons la plupart du temps que des mises en cause et des procès en incompétence visant tout ce qui s'apparente à un décideur public. Comme une bonne part des médias obsédés par les "inégalités", les "injustices", et perpétuellement indignés, vous prenez votre part dans l'hystérie collective des tribunaux populaires, décrédibilisant constamment la chose publique, le système, en somme notre (trop) vieille démocratie. Vous serez parvenus à vos fins, assumées ou pas, le jour où un tsunami populiste conduit par un talentueux dictateur vous fera regretter les inadmissibles ratés de la démocratie. En attendant, je n'envie vraiment pas le Préfet et la directrice de l'ARS. Ils sont bien plus payés que moi, mais ils sont aussi beaucoup plus dévoués à la cause commune. Parce que pour ma part, après plusieurs semaines à ne dormir que quelques heures par nuit, à avoir une décision cornélienne à prendre toute les heures, et être étrillé en permanence dans la presse et sur les réseaux sociaux, ça fait longtemps que j'aurai dit à mes juges : "DEMERDEZ VOUS" !!!
CHABAN, Posté
Rassurez-vous il y en a un qui demande tous les jours la démission de la directrice de l'ARS, qui doit avoir, lui et ses proches, un ami ou une amie à caser.
Depain974, depuis son mobile, Posté
Est ce bien le moment pour L'ARS de rejetter la faute sur le CHU ? Est ce bien le moment de mentir ?
Fleurdelys, Posté
C'est simple sans parler de bouc émissaire écoutons cette femme parler, absolument aucune empathie elle regarde tout le monde de haut.
J'ai vu la présidente de l Ars au jt c était autre chose.
Parlant du préfet c est simple vos propres articles mentionnaient au départ de la crise qu il ne voulait même pas appliquer sur l ile les premières règles de confinement sous prétexte que la Réunion était peu touchée la ministre de l outre mer et le Président de la RÉPUBLIQUE ont du preciser dans leur discours cette application de toutes les nouvelles règles dans les DOM. Pour que le préfet capitule.
Ils ont tous sous estimés et très mal gérés cette crise et continuent à mal la gérer.
Cette femme à la tv au jt regardant la population droit dans les yeux à dit que les masques avaient été contrÃ'lés s agissant du stock moisi distribué à destination des pros ds les pharmacies.
Le chu a du démentir dans un communiqué en précisant qu aucun contrÃ'le de ce stock n avait été effectué avant distribution.
Il ne s agit donc pas de trouver des boucs émissaires mais de voir les gens comme ils sont.
À ce stade la qu'on soit croyant ou pas on peut juste souhaiter que la vie fasse que cette maladie epargne la très grande majorité des gens car on est vraiment mal barré que ce soit sur le plan national et pire départemental
Mayotte avec 16 lits en rea la Réunion à peine 100, en fait seule la vie nous sauvera.
Bon courage à tous et que cette maladie nous epargne.
Car le désastre de gestion de crise est à tous les niveaux.
Il faudrait des millions de livres pour écrire le nom des mauvais gérants qui ont fait qu on a du mal à affronter cette maladie car ils sont plusieurs à travers le monde et ça remonte à des années en arrière jusqu'à maintenant.
On manque de tout masques ecouvillons réactif pour les tests, lits respirateurs la métropole même est dépassée.
On est juste mal barrés.
On réfléchira si on sort de la à 2 fois avant de délocaliser les productions alors que nos jeunes sont au chÃ'mage.
On sait aller sur la lune et on manque de masque c est scandaleux.
Bon courage et bonne chance à tous face à cette maladie.
Jacques, Posté
"Est-ce bien le moment de rechercher un bouc-émissaire ?"
Oui, oui, oui !!!
C'est trop facile, on fait les sourds à la logique collective, et on attend la levée de la colère de la majorité pour tenter de se défausser ?
Il y a des vies qui sont en jeu, à présent assumez vos conneries.